Télémédecine : se soigner au rabais ?

Dernière mise à jour 14/11/07 | Vidéo
La proposition de certaines assurances: un contrat passant par la télémédecine en échange d'un rabais de prime.

Les coûts de la santé explosent et même si pour 2008 l'augmentation des primes de l'assurance maladie de base sera minime, de nouvelles hausses sont annoncées pour 2009. Si vous souhaitez obtenir un rabais dans le cadre de l'assurance de base, vous pouvez conclure un contrat passant par la télémédecine. Les principaux assureurs du pays proposent cette forme de médecine alternative.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Politiques de santé

Prévention: une opportunité de santé pour tous

La prévention dans le domaine de la santé consiste à prévenir la survenue de maladies, à améliorer la qualité de vie au quotidien et à informer la population...
Lire la suite
Fin de vie et soins palliatifs

Soins palliatifs: vivre le temps qui reste

Les soins palliatifs, c’est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables à maintenir une certaine qualité...
Lire la suite
Génétique

Consanguinité et maladies rares

Dans l’esprit collectif, la consanguinité est synonyme de mal formations et de maladies graves.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Des médicaments

Médicaments génériques: de fidèles répliques?

Depuis qu’ils existent les génériques alimentent les polémiques. Au centre de la controverse on trouve la question de leurs hypothétiques différences d’avec les médicaments dont ils sont la copie. Que faut-il en penser?
Quand un traitement est-il trop cher?

Quand un traitement est-il trop cher?

Peut-on refuser un traitement médical parce qu’il est trop cher? Sur cette question, le Tribunal fédéral a pris une première position qui, si elle est discutable, a le mérite d’ouvrir le débat sur le thème délicat du rationnement, soit le seuil financier au-delà duquel une société accepte de laisser souffrir ou mourir un être humain.
tourisme_medical_mal

Tourisme médical: et si cela se passait mal?

Lorsque des prestations médicales ne sont pas prises en charge en Suisse par l’assurance obligatoire de soins (AOS) ou par une éventuelle assurance complémentaire, certains patients se rendent à l’étranger pour y bénéficier de soins meilleur marché. En cas de complications médicales, ce choix a priori économiquement avantageux n’est pas sans conséquences, ce que le patient apprend parfois à ses dépens.
Videos sur le meme sujet

Pour la santé des populations vulnérables

C’est une première suisse et même européenne: une Chaire de médecine des populations vulnérables a été créée à l’Université de Lausanne.

Tarifs dentaires : édentés ou endettés

L'expression «en prendre plein les gencives» trouve ici tout son sens!