L’honneur perdu de l’AI

Dernière mise à jour 28/02/18 | Vidéo
Faire valoir ses droits en cas d’invalidité dans notre pays: un parcours du combattant, un cauchemar administratif ou une interminable bataille juridique.

Entre 2003 et 2012, le nombre de nouvelles rentes attribuées par l’assurance invalidité a diminué de moitié. C’est mission accomplie sur le front des économies. Mais les efforts de réinsertion restent trop souvent théoriques et l’AI a tendance à surévaluer les capacités de travail et de gain des assurés, dans le but de ne pas payer.
L’assainissement des comptes de l’assurance invalidité s’est fait au prix d’un durcissement dans l’attribution des rentes et d’une politique de réinsertion professionnelle qui reste trop souvent théorique. 

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Fin de vie et soins palliatifs

Soins palliatifs: vivre le temps qui reste

Les soins palliatifs, c’est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables à maintenir une certaine qualité...
Lire la suite
Génétique

Consanguinité et maladies rares

Dans l’esprit collectif, la consanguinité est synonyme de mal formations et de maladies graves.
Lire la suite
Directives anticipées

Un jeu pour aider à remplir ses directives anticipées

Moins d’une personne sur dix remplirait des directives anticipées pour spécifier le type de soins qu'elle aimerait recevoir, ou non, au cas où elle ne...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Dossier médical: les droits du patient

Le patient peut-il exiger du médecin la suppression de certains éléments du dossier médical, voire sa destruction? Éléments de réponse.

Comprendre (enfin) le système de santé suisse

La gestion de la santé en Suisse est renommée, aussi bien pour son efficacité que pour sa complexité. Au cœur de la démocratie, les citoyens sont régulièrement amenés à se prononcer sur des questions de santé publique. Face aux enjeux de réorganisation massive du système, une réflexion collective est nécessaire. Connaître les éléments de base de sa structure est le point de départ pour assurer son évolution.
juridique_medicale_concubin

En matière médicale, le conjoint ou le concubin a-t-il son mot à dire?

Face à un problème de santé, le choix d’un traitement ou son refus incombent au patient. En cas d’incapacité de discernement, à qui revient le droit de décider? Les réponses de notre expert.