L’honneur perdu de l’AI

Dernière mise à jour 28/02/18 | Vidéo
Faire valoir ses droits en cas d’invalidité dans notre pays: un parcours du combattant, un cauchemar administratif ou une interminable bataille juridique.

Entre 2003 et 2012, le nombre de nouvelles rentes attribuées par l’assurance invalidité a diminué de moitié. C’est mission accomplie sur le front des économies. Mais les efforts de réinsertion restent trop souvent théoriques et l’AI a tendance à surévaluer les capacités de travail et de gain des assurés, dans le but de ne pas payer.
L’assainissement des comptes de l’assurance invalidité s’est fait au prix d’un durcissement dans l’attribution des rentes et d’une politique de réinsertion professionnelle qui reste trop souvent théorique. 

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Fin de vie et soins palliatifs

Soins palliatifs: vivre le temps qui reste

Les soins palliatifs, c’est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables à maintenir une certaine qualité...
Lire la suite
Génétique

Consanguinité et maladies rares

Dans l’esprit collectif, la consanguinité est synonyme de mal formations et de maladies graves.
Lire la suite
Don du sang

L'importance du don du sang

Sarah Dirren vous donne rendez-vous en direct du centre Transfusion interrégionale de la Croix-Rouge suisse (CRS) à Epalinges.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Comment les caisses boursicotent avec vos primes

Beaucoup de Suisses ignorent que l’argent de leurs cotisations est utilisé par les assureurs maladie pour effectuer des placements financiers. La pratique est légale, à certaines conditions. Enquête.
PS38B_télémédecne_repères_juridiques

La télémédecine en manque de repères juridiques

La législation a un train de retard sur la pratique de la télémédecine. En l’absence de loi spécifique, des règles générales s’appliquent. Explications.
PS38B_droits_employé_arrêt_travail

Droits et devoirs de l’employé en arrêt de travail

Lorsque l’employé est en incapacité de travail pour cause de maladie ou d’accident, il lui est légitime de se demander s’il doit garder le lit ou si au contraire certaines activités lui sont permises. Réponses.
Videos sur le meme sujet

Repenser Alzheimer & Co

La maladie d’Alzheimer et les autres démences liées à l’âge représentent l’une des plus grandes problématiques en matière de santé publique, en raison du vieillissement de la population.