Comment diminuer les infections?

Dernière mise à jour 10/05/12 | Article
Couloir d'hôpital
Les HUG, leaders mondiaux en prévention des infections, ont développé pour l’OMS un test simple pour évaluer les pratiques d’hygiène au niveau des établissements de soins.

Un article du magazine

Le chiffre est implacable: 1,4 million de patients hospitalisés contractent chaque jour une infection dans le monde. Préoccupée par ce problème, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé en 2005 le programme Un soin propre est un soin plus sûr, premier défi mondial pour la sécurité des patients.

Placé sous la direction des HUG, pionniers dans ce domaine, et du Pr Didier Pittet, responsable du service prévention et contrôle de l’infection, son objectif est de sensibiliser les hôpitaux en développant des campagnes de promotion et des outils. Dernier en date: une grille d’auto-évaluation de la promotion et des pratiques d’hygiène des mains au niveau de l’établissement de soins.

Ce modèle a été conçu par les HUG en 2009, puis testé par des hôpitaux partenaires et enfin validé à plus large échelle dans 26 hôpitaux de 19 pays du monde entier. Depuis 2011, tous les établissements de santé peuvent le télécharger et s’en servir pour progresser. «C’est un test facile à utiliser qui permet d’analyser la situation, de mesurer les progrès et de planifier des activités pour pérenniser le programme d’hygiène des mains», explique le Pr Pittet.

Savon liquide

Un geste-clé pour prévenir les infections liées aux soins: la friction au moyen d’une solution hydro-alcoolique.

JULIEN GREGORIO / PHOVEA

Plan d’action personnalisé

Concrètement, il s’agit de répondre à des questions comme «Un produit hydro-alcoolique est-il facilement accessible?», «A quelle fréquence les professionnels soignants sont-ils formés en hygiène des mains?», «Quel est le niveau de participation des instances dirigeantes?». Le nombre total de points qualifie le niveau de promotion et de pratique de l’hygiène des mains d’inadéquat, de basique, d’intermédiaire ou d’avancé. «L’idée est que le plan d’action soit déterminé en fonction de ses propres résultats et des outils de promotion à disposition», insiste le Pr Pittet.

Pour l’OMS, c’est aussi un moyen de suivre les progrès des différentes institutions, tout en créant une certaine émulation entre hôpitaux. En effet, les meilleurs d’entre eux deviennent des références pour leur région et participent à un concours où, chaque année, deux se voient décerner la reconnaissance de «centre d’excellence pour l’hygiène des mains».

A l’occasion de la 4e Journée mondiale de sensibilisation à l’hygiène des mains, le 5 mai, l’OMS restituera les résultats des hôpitaux ayant participé à l’auto-évaluation en 2011.

Savoir plus

www.who.int/patientsafety/fr

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Hernie discale
Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Quand faut-il alors s’alarmer si on souffre d'une hernie discale? Et surtout, quels sont les risques...
Lire la suite
BPCO
Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

La toux chronique, qui dure depuis plus de huit semaines, fait partie des motifs de consultation les...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Mieux armés contre les infections attrapées à l’hôpital

Mieux armés contre les infections attrapées à l’hôpital

Aux soins intensifs, après quelques jours, 30% des patients attrapent des infections. Et si, au lieu de tuer les bactéries responsables, on les affaiblissait?
Les impacts hygiéniques (et psychologiques) du lavage des mains

Les impacts hygiéniques (et psychologiques) du lavage des mains

On connaît bien des raisons pour se laver les mains. Mais cette pratique peut aussi avoir des effets plus complexes qu’il n’y paraît.
Videos sur le meme sujet

Infections nosocomiales: maîtriser les risques

Comment est-il possible de contracter ou de développer des infections dans un milieu aussi surveillé qu'un hôpital? Quelles sont les mesures mises en place pour les limiter? Que peut-on encore améliorer? Les réponses avec l'antidote.