Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG)

L'institution

Les Hôpitaux universitaires de Genève sont un établissement public médical au sens de la constitution genevoise (art. 171). Leur mission et leur fonctionnement sont précisés par la loi sur les établissements publics médicaux du 19 septembre 1980 (loi K2 05).

Institution de référence au niveau national et international, ils rassemblent dix hôpitaux et cliniques publics. Leurs centres touchent les affections hépato-biliaires et pancréatiques, les pathologies cardiovasculaires, l’oncologie, la médecine de l’appareil locomoteur et du sport, la médecine de l’âge avancé, la médecine génétique et les maladies virales émergentes. Avec leurs 10'500 collaborateurs, les HUG accueillent chaque année 60'000 personnes hospitalisées et assurent 91'000 urgences, 990'000 consultations ou prises en charge ambulatoires et 26'000 interventions chirurgicales.

Approuvés par le Parlement en 1994, les HUG ont été formellement constitués dans le cadre de la réforme hospitalière voulue en 1995 par les autorités et mise en place depuis 10 ans.

Cette mission se décline comme suit:

Soigner

Les HUG répondent aux besoins de soins de la population:

  •  dans le domaine des soins de proximité en tant qu’hôpital général public
  •  dans le domaine des soins spécialisés et de référence en tant qu’hôpital universitaire offrant des compétences professionnelles spécifiques et des techniques médicales de haute technologie.

Enseigner

Les HUG, partenaires de la Faculté de médecine, des Hautes écoles spécialisées (HES) et des autres écoles professionnelles, offrent le terrain d’apprentissage et d’enseignement approprié aux formations des professionnels de la santé. La formation post-graduée fait partie en premier chef de la mission des HUG.

Chercher

La recherche clinique est partie intégrante de la mission des HUG et se fait en étroite collaboration avec la Faculté de médecine.

Logo HUG
Infos
Gabrielle-Perret-Gentil 4
CH-1205 Genève
+41 (0)22 372 33 11
ARTICLES LIÉS
PULS_Anxiete_comprendre_gerer

Stress, dépression, enfance : quelles influences ?

Trois questions au Pr Guido Bondolfi, médecin-chef du Service de psychiatrie de liaison et d’intervention...
Lire la suite
PULS_Anxiete_comprendre_gerer

Comprendre l’anxiété pour mieux la gérer

Si l’anxiété est une émotion commune, elle peut parfois devenir si intense et envahissante qu’elle nous...
Lire la suite
Infection urinaire
PULS_mag_infections_urinaires

Attention aux infections urinaires à répétition

Plus d’une femme sur deux est concernée par une infection urinaire au cours de sa vie. Les cystites,...
Lire la suite
Fin de vie et soins palliatifs
PULS_invitee_muriel_delacquis

«La vie reste de la vie jusqu’au bout»

Infirmière à l’EMS des Mouilles, chargée de cours à la Haute école de santé de Genève et présidente de...
Lire la suite
Mécanismes du corps
PULS_infographie_gout

Zoom sur le goût

Vanille, menthe ou fraise? Si nos yeux sont en première ligne pour identifier l’aliment, le goût perçu...
Lire la suite
PULS_Anxiete_comprendre_gerer

Anxiété: l’affronter pour se libérer

Les thérapies cognitives et comportementales (TCC) sont le traitement de choix pour soigner les troubles...
Lire la suite

Loading...

Qui sommes-nous?

Le site de santé Planetesante.ch s’adresse au grand public. Basé sur une information indépendante de l’industrie et des assurances, il  met gratuitement à disposition de tous des contenus validés par des méde­cins romands et rédigés par des journalistes ou des spécialistes de la santé, en partenariat avec de nombreuses institutions de Suisse romande (hôpitaux universitaires, facultés de médecine, ligues de santé, organismes de prévention, sociétés cantonales de médecine...).

Buts

  • Promouvoir une vision de santé publique.
  • Devenir un site de référence pour la population romande.
  • Donner aux utilisateurs les moyens de gérer leur santé (empowerment).
  • Servir de point de convergence pour les différents partenaires de santé du site et faire le lien entre le public et le réseau romand de soins.

Planetesante.ch n'a pas pour but d'établir un diagnostic ni de se substituer aux médecins.