Le quantified self 2.0 ou la prévention personnalisée

Dernière mise à jour 24/05/18 | Audio
Loading the player ...
90 étudiants lausannois portent depuis bientôt quatre mois une montre qui mesure leur activité physique.

Le concept: la prévention personnalisée. Imaginez que votre smartphone vous propose un matin de trouver 30 minutes pour aller marcher ou de faire 50 pompes, mais que ces conseils reposent sur des mesures faites sur vous en continu et qu’ils puissent vous éviter de développer des maladies.

On en parle avec Grégoire Millet, professeur à l’Institut des sciences du sports de l’Université de Lausanne.

La start up Be Care

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Fin de vie et soins palliatifs

Soins palliatifs: vivre le temps qui reste

Les soins palliatifs, c’est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables à maintenir une certaine qualité...
Lire la suite
Génétique

Consanguinité et maladies rares

Dans l’esprit collectif, la consanguinité est synonyme de mal formations et de maladies graves.
Lire la suite
Santé personnalisée

Santé personnalisée, une santé sur mesure

C’est l’histoire d’une médecine sur mesure, de précision, qui propose une analyse moléculaire pour chaque patient, pour chaque maladie, et un traitement...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
«Mieux informés, les patients contribuent à une médecine plus intelligente»

«Mieux informés, les patients contribuent à une médecine plus intelligente»

«Empowerment» du patient, littératie en santé, décisions partagées… sont les nouveaux codes de la santé. Décodage avec le Pr Jean-Michel Gaspoz, directeur du Département de Médecine communautaire, de premier recours et des urgences des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
Cohorte «All Of Us»: un million d’Américains appelés à participer

La santé personnalisée à la rencontre des citoyens

Il sillonne la Suisse romande pour informer la population des enjeux de la médecine personnalisée. Le bus «À notre santé!» fait une halte au Salon valaisan de la santé. Informations, partage et expériences seront au rendez-vous.
Big data: pour le meilleur et pour le pire

Big data: pour le meilleur et pour le pire

Les données, désormais produites en masse, sont à l’origine de l’essor de la médecine personnalisée.
Videos sur le meme sujet

La 3D pour tester en 5 jours les traitements personnalisés

Des chercheurs genevois et lausannois font faire à la recherche un nouveau pas en direction de la médecine personnalisée dans le traitement du cancer.

Big data: que doit-on savoir? Faut-il en avoir peur?

De plus en plus de données sont accumulées dans les instituts de recherche et les hôpitaux, avec la promesse de pouvoir les exploiter pour améliorer des soins de santé et la compréhension des maladies.

Santé personnalisée, une santé sur mesure

C’est l’histoire d’une médecine sur mesure, de précision, qui propose une analyse moléculaire pour chaque patient, pour chaque maladie, et un traitement individuel.