La santé personnalisée à la rencontre des citoyens

Dernière mise à jour 08/08/19 | Article
Cohorte «All Of Us»: un million d’Américains appelés à participer
Il sillonne la Suisse romande pour informer la population des enjeux de la médecine personnalisée. Le bus «À notre santé!» fait une halte au Salon valaisan de la santé. Informations, partage et expériences seront au rendez-vous.

C’est le 4 septembre 2019 à Genève qu’a débuté le trajet du bus «À notre santé!». Cette exposition originale, itinérante et immersive, a pour objectif de (faire) parler de médecine prédictive sur les routes de Suisse romande jusqu’à son terminus au Salon valaisan de la santé.

Exposition, ateliers et soirées publiques

Tester des objets connectés de mesure de soi afin de connaître son état affectif, observer l’effet d’un médicament ou d’un aliment sur notre corps… le bus «À notre santé!» permet aux visiteurs de comprendre, à travers divers ateliers, comment la médecine de demain pourra offrir un diagnostic, des traitements ou des recommandations de santé plus adaptés et personnalisés. Chacun aura le loisir de donner son opinion ou de faire part de ses interrogations à la fin de l’exposition.

Une méthode insolite

Pour aller à la rencontre de la population, les initiateurs du projet ont décidé de matérialiser l’information, de la «dé-digitaliser», au travers de rencontres et de moments de partage avec le public. Le citoyen est ainsi directement invité à participer aux réflexions sur la santé personnalisée, qui amène des questions et des défis tant sociétaux qu’éthiques: faut-il faire séquencer son ADN? Les traitements de demain seront-ils vraiment «sur mesure»? La médecine personnalisée sera-t-elle accessible à tous? Aurai-je le droit de ne pas connaître mon profil de risques? Sans oublier les interrogations sur le partage et l’usage des données prélevées qui sont encore à définir. Interagir pour donner à tous le goût de choisir sa santé de manière consciente, voilà l’objectif de cette initiative.

Un travail d’équipe

Le projet «À notre santé!», soutenu par la Fondation Leenaards et l’initiative «Santé Personnalisée & Société», est porté par le Musée de la main UNIL-CHUV, le Bioscope de l’Université de Genève et les Hôpitaux Universitaires de Genève.

Plus d’informations sur: www.santeperso.ch/a-notre-sante

_______

Paru dans Planète Santé magazine N° 35 – Spécial Salon valaisan de la santé – Octobre 2019

A LIRE AUSSI

Don du sang
L’ABC des groupes sanguins

L’ABC des groupes sanguins

Que signifient les lettres et les signes qui désignent notre groupe sanguin? Combien y en a-t-il? Les...
Lire la suite
Génétique
Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

De quoi notre identité génétique est-elle faite? La réponse la plus simple serait «de notre famille»....
Lire la suite
Don du sang

Don du sang: vrai ou faux?

Le sang est un thème fortement émotionnel. Il draine toutes sortes de fausses croyances. Certaines peuvent...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Big data: pour le meilleur et pour le pire

Big data: pour le meilleur et pour le pire

Les données, désormais produites en masse, sont à l’origine de l’essor de la médecine personnalisée.
PULS_ron_appel

Ron Appel: «La bioinformatique est incontournable en médecine»

A l’occasion des 20 ans du SIB Institut Suisse de Bioinformatique, Ron Appel, son directeur, se félicite que cette science apporte désormais des résultats concrets à la population.
PULS_geissbuhler_cybermedecine

«Cybermédecine: notre société doit faire des choix»

Les technologies numériques prennent une place toujours plus grande dans le système de santé. Selon le Pr Antoine Geissbuhler, médecin-chef du Service de cybersanté et de télémédecine et responsable du Centre de l’innovation des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), il faut veiller à en garder le contrôle.
Videos sur le meme sujet

La 3D pour tester en 5 jours les traitements personnalisés

Des chercheurs genevois et lausannois font faire à la recherche un nouveau pas en direction de la médecine personnalisée dans le traitement du cancer.

Big data: que doit-on savoir? Faut-il en avoir peur?

De plus en plus de données sont accumulées dans les instituts de recherche et les hôpitaux, avec la promesse de pouvoir les exploiter pour améliorer des soins de santé et la compréhension des maladies.

Santé personnalisée, une santé sur mesure

C’est l’histoire d’une médecine sur mesure, de précision, qui propose une analyse moléculaire pour chaque patient, pour chaque maladie, et un traitement individuel.