Le droit au libre choix

Dernière mise à jour 10/09/13 | Article
Le droit au libre choix
Dans le cas d’un traitement ambulatoire, le patient a le droit de choisir librement le professionnel de la santé auquel il souhaite s’adresser. En principe, il a également le droit de choisir librement l’établissement de soins public ou reconnu d’intérêt public où il souhaite être soigné. Le libre choix du professionnel ou de l’établissement de soins peut être indirectement limité par la prise en charge par l’assurance maladie de base, qui peut s’avérer partielle notamment pour les traitements hospitaliers hors canton.

En pratique

Le patient peut s’adresser au professionnel de la santé de son choix. Toutefois, ce dernier peut proposer d’envoyer le patient à un confrère s’il estime qu’il ne peut pas prodiguer utilement ses soins dans ce cas particulier, ou s’il n’est pas disponible.

En principe, le patient a le droit d’être admis dans l’établissement de soins public ou reconnu d’intérêt public de son choix. Il faut cependant que celui-ci ait un lit disponible et que ses équipements lui permettent de fournir les prestations nécessaires. Dans les hôpitaux publics ou reconnus d’intérêt public, le patient doit accepter d’être soigné par les professionnels rattachés à l’établissement.

Le libre choix du patient peut être limité au niveau de la prise en charge financière par l’assurance obligatoire des soins:

  • pour un traitement ambulatoire: aux professionnels de la santé du lieu de résidence ou de travail;
  • pour un traitement hospitalier: en principe aux hôpitaux figurant sur la liste hospitalière du canton de résidence.

A noter que le patient peut lui-même renoncer au libre choix en optant pour un modèle d’assurance limitant le choix de professionnels de la santé et d’établissements de soins (par exemple modèle de médecin de famille). Vu les nombreux modèles d’assurances, il est fortement recommandé de se renseigner au préalable.

Que se passe-t-il si je dois me rendre d’urgence dans un hôpital hors canton?

En cas d’urgence, mais également pour des raisons médicales particulières, vous pouvez entrer dans n’importe quel hôpital en Suisse pour autant qu’il figure sur la liste hospitalière du canton concerné. Il y a urgence lorsque votre état de santé ne permet pas de vous transporter dans un hôpital figurant sur la liste de votre canton de domicile. Le séjour d’urgence dure aussi longtemps qu’un transfert dans un tel hôpital n’est pas possible ou judicieux. Par raison médicale particulière, on entend le cas où le traitement dont vous avez besoin n’est pas disponible dans un hôpital figurant sur la liste hospitalière de votre canton de domicile.

Et si je choisis un hôpital ne figurant pas sur la liste hospitalière de mon canton de domicile alors que ma situation ne présente ni un caractère d’urgence ni des raisons médicales particulières?

Si vous choisissez par convenance personnelle un hôpital qui ne figure pas sur la liste hospitalière de votre canton de domicile mais qui figure sur la liste hospitalière du canton où se situe l’hôpital, la différence entre le tarif appliqué par cet hôpital et celui applicable pour la même prestation à un hôpital de votre canton sera à votre charge, respectivement à la charge d’une éventuelle assurance complémentaire. Si l’hôpital ne figure sur aucune de ces listes hospitalières, tous les frais seront à votre charge, respectivement à la charge d’une éventuelle assurance complémentaire. Le cas échéant, il est fortement recommandé de vous renseigner au préalable auprès de votre assurance.

Puis-je choisir mon établissement médico-social (EMS)?

En principe, vous avez le libre choix de l’EMS dans lequel vous voulez résider et vous pouvez en changer si vous le souhaitez. Il faut cependant que vous choisissiez un EMS dont la mission (gériatrie ou psychogériatrie) correspond à votre état de santé. Par ailleurs, il faut être conscient que l’EMS que vous choisirez n’aura pas forcément de place disponible au moment désiré. Si vous souhaitez résider dans un établissement qui n’est pas sur la liste des EMS admis à pratiquer à charge de l’assurance maladie obligatoire de votre canton ou situé hors de votre canton de domicile, des frais supplémentaires pourraient être mis à votre charge. Cas échéant, il est donc prudent de vous renseigner au préalable.

Puis-je choisir mon médecin si je suis en EMS?

Oui. Vous avez le droit de consulter un médecin extérieur à l’établissement si vous le souhaitez. Il peut être utile de se renseigner quant au remboursement de cette consultation.

  

Besoin d’aide, d’informations ou de conseils concernant vos droits en tant que patient? Voici quelques adresses qui pourront vous être utiles.

  

Pour en savoir plus

A LIRE AUSSI

Don du sang
L’ABC des groupes sanguins

L’ABC des groupes sanguins

Que signifient les lettres et les signes qui désignent notre groupe sanguin? Combien y en a-t-il? Les...
Lire la suite
Génétique
Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

De quoi notre identité génétique est-elle faite? La réponse la plus simple serait «de notre famille»....
Lire la suite
Don du sang

Don du sang: vrai ou faux?

Le sang est un thème fortement émotionnel. Il draine toutes sortes de fausses croyances. Certaines peuvent...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Comprendre (enfin) le système de santé suisse

La gestion de la santé en Suisse est renommée, aussi bien pour son efficacité que pour sa complexité. Au cœur de la démocratie, les citoyens sont régulièrement amenés à se prononcer sur des questions de santé publique. Face aux enjeux de réorganisation massive du système, une réflexion collective est nécessaire. Connaître les éléments de base de sa structure est le point de départ pour assurer son évolution.
couts_sante_cache

Coûts de la santé: ce que l’on vous cache

Peu de gens le savent, mais les primes d’assurance-maladie augmentent deux fois plus vite que les coûts de la santé. À qui la faute? De manière paradoxale, à des mesures d’économie efficaces et favorables aux patients qui modèrent un peu la facture des Cantons, mais alourdissent beaucoup celle des assurés. (TEXTE: Dr Philippe Eggimann, Président de la Société Vaudoise de Médecine)
combien_coute_vie

Combien coûte une vie plus longue?

La question du coût du système de santé ressurgit inlassablement dans le débat politique. Et si, changeant de perspective, on s’interrogeait pour une fois sur ce qu’il nous donne pour notre argent? (TEXTE*: POLITIK+PATIENT)
Videos sur le meme sujet

L’honneur perdu de l’AI

Faire valoir ses droits en cas d’invalidité dans notre pays: un parcours du combattant, un cauchemar administratif ou une interminable bataille juridique.

Trop de médecine nuit!

En comparant les pratiques médicales, on a constaté d’énormes disparités cantonales. Des écarts injustifiés qui signifient que certaines régions reçoivent plus de traitements que nécessaire.

Pour la santé des populations vulnérables

C’est une première suisse et même européenne: une Chaire de médecine des populations vulnérables a été créée à l’Université de Lausanne.