Les impacts hygiéniques (et psychologiques) du lavage des mains

Dernière mise à jour 25/11/13 | Article
Les impacts hygiéniques (et psychologiques) du lavage des mains
On connaît bien des raisons pour se laver les mains. Mais cette pratique peut aussi avoir des effets plus complexes qu’il n’y paraît.

L’hygiène est une discipline plus riche qu’on ne pourrait l’imaginer. Un chercheur de l’Université de Osnabrück (Allemagne) s’est penché sur les bénéfices qui peuvent ou non être tirés du lavage des mains. Il vient de publier ses résultats, surprenants, dans la revue Social Psychological and Personality Science.(1)

Il n’est plus besoin de démontrer l’efficacité du lavage consciencieux et répété des mains: cela constitue une barrière à la transmission interhumaine de nombreux agents infectieux, bactéries et virus. Mais ce n’est pas tout. Ce lavage peut également avoir un impact psychologique du fait de sa dimension purificatrice, qu’elle soit ou non explicite.

Optimisme vs efficacité

Le Dr Kai Kaspar, spécialiste de psychologie, a voulu évaluer les effets de notre hygiène physique sur notre psychologie. Quel peut bien être l’impact du lavage de nos mains sur notre équilibre psychique? Et comment faire pour effectuer une telle mesure? Pour tenter d’y répondre, une expérience a été menée auprès de 98 personnes réparties au hasard en trois groupes.

Dans un premier temps les membres de deux de ces groupes devaient résoudre une tâche difficilement réalisable. Après avoir échoué, le groupe de participants qui s’était lavé les mains témoigne d’un plus grand optimisme lorsqu’il s’agit de faire une seconde tentative. Mais c’est le groupe qui ne s’était pas lavé les mains qui réalise la meilleure performance. Les autres obtiennent des résultats équivalents à ceux du 3e groupe (qui n’avait pas pu effectuer la première tentative). Résultat surprenant: être plus optimiste (grâce au lavage des mains) semble réduire la performance.

Purification

Que peut-on en déduire? Que le lavage des mains et le sentiment de propreté qui en résulte peuvent gommer le sentiment négatif d’échec et redonner un certain optimisme? Mais au risque de ne pas faire d'efforts supplémentaires? L’auteur explique que ses résultats montrent que cette opération physique améliore l’optimisme après un échec, mais qu’elle entrave les performances futures lorsqu’il y a confrontation avec une même tâche. Ainsi l’impact de cette «purification» physique et métaphorique sur les processus cognitifs ne semble pas toujours positif.

Ceci ne saurait pour autant faire oublier les vertus sanitaires, amplement démontrées, du respect des règles de l’hygiène en matière de lavage des mains. Démonstrations apportées notamment par les Hôpitaux Universitaires de Genève et leur désormais célèbre campagne «Un soin propre est un soin plus sûr»; campagne désormais relayée par l’OMS à l’échelon international.

Toilettes du Michigan

C’est précisément dans ce cadre que s’inscrivent, aux Etats-Unis, les initiatives des Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Elles visent à augmenter la pratique systématique du lavage des mains. Ces initiatives viennent de faire l’objet d’une publication dans la revue Human Communication.(2) Des chercheurs ont demandé aux étudiants (hommes) de l’Université du Michigan s’ils se lavaient les mains, après être allés aux toilettes. C’était alors le cas pour 75% d’entre eux.

Ils ont ensuite fait poser une affichette indiquant «Quatre hommes sur cinq seulement se lavent les mains», accompagnée de quelques instructions pour un lavage des mains efficace. Puis les chercheurs ont étudié les comportements des hommes et les ont interrogés par questionnaire à la sortie.

Les résultats suggèrent sans équivoque que les hommes exposés à un message de rappel sont plus susceptibles de se laver les mains (et de manière plus efficace) qu’en l’absence de message. Ainsi aux Etats-Unis la pose systématique de telles affichettes aurait des conséquences importantes et positives en matière de santé publique –tout particulièrement pendant les épidémies de grippe.

Se laver les mains est plus efficace que le vaccin

Tous les 15 octobre est désormais organisée une Journée mondiale du lavage des mains (la sixième s’est tenue en 2013). L’objectif est clair: imposer une culture mondiale du lavage des mains, avec du savon. Cette mesure de prévention si simple pourrait chaque année prévenir la moitié de 1,5 million de cas de diarrhée chez l’enfant et d’infections respiratoires aiguës dans les pays en développement. Dans les pays développés la prévention serait particulièrement efficace pendant les saisons grippales. Slogan: «Le lavage des mains ne coûte rien mais il peut sauver plus de vies que n'importe quel vaccin».

(1) Un résumé (en anglais) de ce travail est disponible ici.

(2) Un résumé (en anglais) de cette communication est disponible ici. La communication dans son ensemble est disponible ici.

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Hernie discale
Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Quand faut-il alors s’alarmer si on souffre d'une hernie discale? Et surtout, quels sont les risques...
Lire la suite
BPCO
Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

La toux chronique, qui dure depuis plus de huit semaines, fait partie des motifs de consultation les...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Mieux armés contre les infections attrapées à l’hôpital

Mieux armés contre les infections attrapées à l’hôpital

Aux soins intensifs, après quelques jours, 30% des patients attrapent des infections. Et si, au lieu de tuer les bactéries responsables, on les affaiblissait?
Couloir d'hôpital

Comment diminuer les infections?

Les HUG, leaders mondiaux en prévention des infections, ont développé pour l’OMS un test simple pour évaluer les pratiques d’hygiène au niveau des établissements de soins.
Videos sur le meme sujet

Infections nosocomiales: maîtriser les risques

Comment est-il possible de contracter ou de développer des infections dans un milieu aussi surveillé qu'un hôpital? Quelles sont les mesures mises en place pour les limiter? Que peut-on encore améliorer? Les réponses avec l'antidote.