Un vaccin contre le cancer du col de l'utérus

Dernière mise à jour 29/01/06 | Vidéo
Le dépistage par frottis a largement diminué la mortalité du cancer du col de l'utérus.

Le cancer du col de l'utérus, qui touche 350 femmes par année, provient d'une infection virale qui est sexuellement transmissible. Le virus (papillomavirus) s'élimine normalement tout seul chez 80% des femmes. Mais il peut rester latent des années durant pour soudainement entraîner une pré-cancérose puis un cancer.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Dopage

Le dopage: dangereux et amoral

En compétition, mieux vaut être premier que dernier. Pourtant, tous les moyens pour y arriver ne sont pas bons, et certains, tel que le dopage, sont parfois...
Lire la suite
Dopage

Dopage au quotidien: une béquille chimique

De plus en plus de gens prennent des médicaments ou des substances pour tenir le coup au travail ou pour améliorer leurs performances.
Lire la suite
Traumatisme crânien

Traumatisme cranio-cérébral: des chocs pour les neurones

Lorsque la tête reçoit un choc, le cerveau peut subir un traumatisme. C’est typiquement la commotion cérébrale, fréquente dans les sports d’hiver comme...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
infections_urinaires_vaccin_resistances

Vaccin prometteur contre les infections urinaires

Développé par une start-up suisse et testé aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), il pourrait limiter les résistances aux antibiotiques.
prevention2_quels depistages

Quels dépistages, à quel âge?

A l’heure du dépistage, l’idée n’est pas de passer sous un scanner des pieds à la tête chaque année. L’enjeu: faire «juste» ce qu’il faut quand il faut en tenant compte de ses antécédents et en restant à l’écoute de son corps. Le point avec le Pr Jacques Cornuz, directeur de la Policlinique médicale universitaire de Lausanne.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Alessandro Diana, un spécialiste de la vaccino-hésitation et de la réanimation

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Vaccins: pourquoi font-ils peur?

Pourquoi certains parents redoutent-ils de faire vacciner leurs enfants? D’où vient cette crainte? 36.9° est allé à la rencontre de ceux qui doutent. Pour sortir de la méfiance et des débats stériles entre pro et anti-vaccins, il vaut la peine de les examiner séparément, vaccin par vaccin, à la lumière du bénéfice et des risques de chacun.

Comment fonctionne un vaccin?

Qu'on ait 3 mois, 6 ans, 40 ou 70 ans, on est tous susceptibles un jour de se faire vacciner. Mais comment fonctionne un vaccin
Maladies sur le meme sujet
Un utérus

Cancer du corps utérin

Chaque année en Suisse, on dénombre environ 900 nouveaux cas de cancer du corps de l’utérus (carcinome de l’endomètre, sarcome de l’utérus), ce qui représente quelque 5 % de toutes les maladies cancéreuses chez la femme. Le risque augmente fortement à partir de 50 ans : près de la moitié des patientes sont âgées de 50 à 69 ans au moment du diagnostic, 45 % ont 70 ans et plus.

Des reins

Cancer du rein

Chaque année en Suisse, on dénombre près de 900 nouveaux cas de cancer du rein (carcinome des cellules rénales), ce qui représente environ 2 % de toutes les maladies cancéreuses. Les hommes sont davantage touchés que les femmes (deux tiers contre un tiers). Le cancer du rein apparaît généralement à un âge avancé : 44 % des patients ont entre 50 et 69 ans au moment du diagnostic, 45 % ont 70 ans et plus.

Homme tenant une bouteille d'eau

Cancer de la vessie

Chaque année en Suisse, quelque 1200 personnes développent un cancer de la vessie, ce qui correspond à environ 3% de toutes les maladies cancéreuses.