Cancer du corps utérin

Dernière mise à jour 08/03/12 | Maladie
Un utérus

PARTENAIRES

logo ligue suisse cancer

Chaque année en Suisse, on dénombre environ 900 nouveaux cas de cancer du corps de l’utérus (carcinome de l’endomètre, sarcome de l’utérus), ce qui représente quelque 5 % de toutes les maladies cancéreuses chez la femme. Le risque augmente fortement à partir de 50 ans : près de la moitié des patientes sont âgées de 50 à 69 ans au moment du diagnostic, 45 % ont 70 ans et plus.

Diagnostic

Pour poser un premier diagnostic, le médecin procède tout d’abord à une échographie vaginale afin de visualiser l’utérus et les organes génitaux. Une endoscopie de l’utérus (hystéroscopie) est souvent réalisée en complément. Des échantillons de tissus de la muqueuse utérine peuvent être prélevés simultanément.

Traitement

En cas de suspicion de cancer du corps utérin, on procède pratiquement toujours à une opération. Si le diagnostic provisoire se confirme au cours de l’intervention, on enlève l’utérus en entier avec les trompes de Fallope et les ovaires, ce qui signifie que la patiente ne pourra plus avoir d’enfants.

Suivant l’extension de la maladie, une radiothérapie est mise en place après l’opération. Lorsque le risque de récidive est élevé ou que le cancer a déjà formé des métastases, une chimiothérapie ou une hormonothérapie peuvent également être envisagées.

[Brochure : Le cancer de l’utérus - Carcinome de l’endomètre]

Introduction

L’utérus est un organe en forme de poire situé dans le bas-ventre de la femme, dans lequel le fœtus poursuit son développement jusqu’à la naissance. Il se compose de deux parties: le corps (corps utérin) et le col (col utérin). Toutes deux peuvent être touchées par un cancer: le cancer du col de l’utérus se développe à partir des cellules du col utérin, alors que le cancer du corps utérin se forme généralement aux dépens de la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus (endomètre). Plus rarement, il se développe à partir de la paroi musculaire de l’utérus (sarcome de l’utérus).

Illustrations: Utérus et organes voisins

Facteurs de risque

On ignore les causes exactes du cancer de l’utérus. Certains facteurs semblent cependant augmenter le risque de développer la maladie :

  • le diabète;
  • le tabagisme;
  • des facteurs « prolongeant » l’action des œstrogènes sur le métabolisme : premières règles précoces, absence de grossesse, ménopause tardive;
  • une forte surcharge pondérale (les cellules adipeuses produisent des œstrogènes);
  • un traitement hormonal de substitution pendant plusieurs années à la ménopause et après avec des œstrogènes, mais sans progestérone;
  • un cancer du sein ou certaines hormonothérapies en vue de traiter un cancer du sein, celles-ci pouvant stimuler la croissance de l’endomètre;
  • des facteurs héréditaires;
  • des radiothérapies antérieures de la région pelvienne.

Symptômes

Aux stades précoces, le cancer du corps utérin ne provoque généralement aucun symptôme. Des saignements inhabituels ou des partes vaginales malodorantes peuvent être un premier signe d’alerte. En cas de saignement vaginal survenant après la ménopause, il est indispensable de consulter un médecin. Chez les femmes non ménopausées, des saignements entre les règles ou des règles anormalement fortes peuvent indiquer l’existence d’un cancer.

Glossaire

Carcinome: Tumeur développée à partir des cellules d’un épithélium; forme la plus fréquente de maladie cancéreuse (cf. «sarcome»).

Ménopause: Moment des dernières menstruations; utilisé au sens large pour englober toute la période précédant et suivant l’aménorrhée définitive.

Radiothérapie: Traitement de maladies, essentiellement cancéreuses, par rayonnement ionisant; on distingue la radiothérapie externe (par un appareil qui produit le rayonnement) de la radiothérapie interne, qui consiste à introduire la substance radioactive dans l’organisme (cf. «brachythérapie»).

Chimiothérapie: Traitement des maladies infectieuses et cancéreuses avec des médicaments qui tuent les agents pathogènes ou les cellules cancéreuses; ce terme désigne le plus souvent le traitement des maladies cancéreuses par cytostatiques; selon l’objectif recherché, on parle de chimiothérapie curative, palliative, adjuvante ou néo-adjuvante.

Pour en savoir plus...

Plus d'information, ainsi que des brochures sur le cancer du côlon sont disponibles sur le site de la Ligue suisse contre le cancer (plusieurs langues disponibles).

Article original : https://www.liguecancer.ch/a-propos-du-cancer/les-differents-types-de-cancer/le-cancer-du-corps-de-luterus/

___

Mis à jour le 8 mai 2017

A LIRE AUSSI

urinoirs

Urétrite (homme)

L'urétrite est une inflammation de l'urètre avec un écoulement anormal par le pénis. C'est la manifestation la plus fréquente d’une infection sexuellement...
Lire la suite
Caillot dans un vaisseau sanguin

Thrombose veineuse

La thrombose est la conséquence d'un caillot de sang qui bloque la circulation sanguine dans une veine. Elle se manifeste par des douleurs du membre atteint,...
Lire la suite
Cerveau colloré

Méningite aiguë

La méningite est une inflammation des enveloppes (méninges) du cerveau et de la moelle épinière. Elle provoque de la fièvre, des maux de tête sévères,...
Lire la suite

Qu'est-ce que c'est ?

Des médecins ont rédigé pour vous des réponses aux questions que vous vous posez à propos des maladies les plus fréquentes.

Attention: ces informations ne remplacent pas une consultation chez le médecin.

Numéros d'urgence

Ambulance

144

 

Centre anti-poison

145

 

Service de secours-Ambulance

112

Service de secours-Ambulance
(SAMU)

15

Service de secours-Ambulance

911