L'impact des particules fines sur la santé fait plus de morts que prévu

Dernière mise à jour 06/09/18 | Audio
Loading the player ...
Les particules fines sont en général émises par le trafic routier, l'industrie, l'agriculture ou le chauffage.

De par leur toute petite taille, elles peuvent pénétrer les poumons lorsque l'on respire et provoquer toutes sortes de complications, jusqu'à la mort. On aurait d'ailleurs sous-estimé de 30% le nombre de morts lié aux particules fines ces dernières années: de 6.9 millions dans le monde en 2015, on passe à 8.9 millions en 2018 dans cette étude publiée dans la revue "PNAS". 

Pour nous en parler, Pierre-Olivier Bridevaux, chef du Service de Pneumologie de l'Hôpital du Valais, est au micro de Bastien Confino.

L'étude sur la mortalité due aux particules fines dans le PNAS (en anglais)

Particules fines: focus sur les PM 2,5 (CQFD, 02.02.2017)

Pollution aux particules fines, pourquoi la Suisse ne s’alarme pas? (CQFD, 26.01.2017)

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Fièvre

Pourquoi la fièvre augmente-t-elle le soir ?

La fièvre est une réaction naturelle de l'organisme pour lutter contre les infections.
Lire la suite
Mécanismes du corps

Méconnue et douloureuse : la maladie des jambes poteaux

Le lipoedème, ou maladie des grosses jambes, est une pathologie méconnue qui cause de graves souffrances physiques et psychologiques.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
trafic_routier_demence

Vivre près d’un trafic routier intense favoriserait la démence

Une étude canadienne, qui a porté sur 6,5 millions de personnes pendant douze ans, fait le lien entre l’exposition aux polluants émis par les camions et voitures et les risques de développer un alzheimer.
pollution_augmente_maladies

La pollution de l’air augmente les maladies cardiaques et pulmonaires

La qualité de l’air que nous respirons a un impact majeur sur notre santé. Les mesures permettant de limiter les émissions polluantes ont prouvé leur utilité.
particules_fines_organisme

Les particules fines affectent l’ensemble de l’organisme

Si leur taux global a diminué depuis vingt ans, les particules fines n’en sont pas moins nocives pour la santé. Et plus elles sont petites, plus elles pénètrent profondément dans le corps jusque dans le sang.
Videos sur le meme sujet

Lʹair pollué corrélé avec des maladies auto-immunes et avec Alzheimer

Des scientifiques français et italiens pointent du doigt la pollution de lʹair dans des domaines de la santé inattendus.

Je vis en ville, est-ce mauvais pour mes poumons?

Poussières minuscules, les particules fines peuvent provoquer des problèmes pulmonaires et cardiaques. En vivant en ville, y sommes-nous plus exposés?

La pollution des eaux sous-estimée

En matière de pollution des cours d'eau, les pics de concentration de courte durée sont largement sous-estimés.