Zoom sur le système immunitaire

Dernière mise à jour 26/11/20 | Article
P20-04_système_immunitaire
Rempart face aux agents pathogènes (antigènes), le système immunitaire déploie une panoplie de stratagèmes de défense à chaque seconde de notre existence. Parfois malmené, trop ou pas assez performant, il peut faire défaut. Le meilleur moyen pour en prendre soin ? Mener la vie la plus saine possible, ni plus, ni moins…

Les organes du système immunitaire

Leur mission est de produire des agents protecteurs clés du système immunitaire: les anticorps, appelés globules blancs ou leucocytes (comprenant les lymphocytes) (lire ci-dessous «Système immunitaire non spécifique et spécifique»).

  • Thymus: Maturation des lymphocytes T
  • Ganglion lymphatique: Fabrication et stockage des lymphocytes + filtration de la lymphe (liquide biologique contenant globules blancs et déchets de l’organisme)
  • Vaisseaux lymphatiques: Transport de la lymphe dans tout le corps
  • Amygdale: Barrière physique + sécrétion d’anticorps
  • Moelle osseuse: Production initiale des cellules immunitaires (lymphocytes, phagocytes, etc.)
  • Rate: Prolifération des lymphocytes, lieu de stockage des monocytes, élimination des globules rouges

Pour certaines infections comme la varicelle, la rougeole ou le Covid-19, des tests sanguins sérologiques existent pour détecter la présence d’anticorps spécifiques révélant qu’une rencontre a eu lieu (ou non) entre l’organisme et le virus testé.

Le processus d’une réaction immunitaire

Le système immunitaire nous protège des infections grâce à des mécanismes de défense à plusieurs niveaux.

  1. Peau et muqueuses: Les barrières physiques et chimiques, que représentent peau et muqueuses, empêchent les agents pathogènes de pénétrer dans l’organisme.
  2. Système immunitaire non spécifique: Si les barrières naturelles n’ont pas suffi, le système immunitaire non spécifique, dit « inné », entre en jeu pour apporter une réponse immédiate. Les phagocytes dévorent les agents pathogènes rencontrés.
  3. Système immunitaire spécifique: Si le système immunitaire non spécifique n’a pas suffi, c’est alors le système spécifique, dit « adaptatif », qui s’active. Lymphocytes et anticorps spécifiques sont alors produits afin de reconnaître et détruire les agents pathogènes.

... paré pour l’avenir!

Plus tard, les agents spécifiques du système immunitaire pourront générer une réaction massive et rapide s’ils rencontrent de nouveau l’agent pathogène (antigène) responsable.

Un système faillible

Les chiffres

100 millions : le nombre estimé d’anticorps différents

1%: le pourcentage estimé de globules blancs dans le volume sanguin total d’un adulte en bonne santé

Susceptible de surréagir, le système immunitaire peut s’attaquer à l’organisme lui-même en cas de maladie auto-immune ou inflammatoire, d’allergie ou de rejet de greffe. À l’inverse, il peut faire défaut dans un contexte de maladie génétique, virus (ex: VIH), thérapie (ex: chimiothérapie), santé fragile ou encore d’hygiène de vie délétère. La personne est alors exposée à un risque accru d’infections.

Prévention

Le secret d’un bon système immunitaire? Une constellation de plusieurs facteurs, parmi lesquels:

  • sommeil (suffisant et de qualité)
  • alimentation (équilibrée)
  • activité physique (régulière, mais pas excessive)
  • niveau de stress (sous contrôle)
  • absence de tabagisme
  • éviter toute consommation d’alcool supérieure aux quantités journalières recommandées

La vaccination

La vaccination a pour but d’activer le système immunitaire de façon ciblée pour créer des anticorps spécifiques.

______

Article repris du site  pulsations.swiss

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Environnement
savoir_enfant_vers

Comment savoir si mon enfant a des vers?

Rien que les imaginer fait grimacer. Pourtant, les vers intestinaux sont largement répandus dans la population....
Lire la suite
Mécanismes du corps

Stimuler le nerf vague pour lutter contre l’inflammation

Plus long nerf du corps, le nerf vague est au cœur de la communication entre le cerveau et nos organes...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
P21-04_junior_règles

C'est quoi les règles?

À peu près chaque mois, la femme perd du sang, c'est ce qu'on appelle les règles (ou menstruations). Cela t'inquiète ? Réjouis-toi, cela veut dire que tu grandis. Et, dans la vie d'une femme, elles sont un signe de bonne santé!
BV04_Voir_toutes_couleurs

En voir de toutes les couleurs

Les fleurs, les fruits, les arbres, le ciel, l’eau, les animaux… Partout où l’on regarde, la nature nous offre un spectacle de couleurs. Comment nos yeux font-ils pour les percevoir? Le Dr François Thommen, co-responsable de la policlinique et des urgences de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin, nous l’explique.
pulsations_cycle_menstruel

Zoom sur le cycle menstruel

Partie intégrante de la physiologie féminine, il rythme la vie des femmes de la puberté à la ménopause. Ses troubles ne doivent pas être banalisés. Au contraire, ils doivent être pris en compte et faire l’objet d’investigations pour en comprendre les causes.
Videos sur le meme sujet

Gros plan sur la fistule colo-vésicale

Bastien Confino s'intéresse à la fistule colo-vésicale, une liaison anormale entre le colon et la vessie qui amène des matières fécales dans lʹurine.

Du nouveau sur notre système immunitaire

Notre système immunitaire suit le rythme circadien en se révélant être boosté surtout à notre réveil.

Le froid atténue les symptômes de maladies auto-immunes

Une étude de l’Université de Genève (UNIGE) suggère que le froid pourrait atténuer les symptômes de maladies auto-immunes comme la sclérose en plaque.