Écrans: maman bobo

Dernière mise à jour 26/08/20 | Vidéo
Les écrans regardés à haute dose et de manière précoce ont de graves conséquences sur le développement des tout-petits. Les professionnels de la petite enfance tirent la sonnette d’alarme: pas d’écrans avant 2 ans, c’est le message de prévention à faire passer. Car ils voient arriver dans leur cabinet des enfants avec des retards de langage et des difficultés de communication qui ont été surexposés aux écrans.

Certains tout-petits sont surexposés aux écrans, avec des conséquences graves sur leur développement. Les professionnels de la santé sont inquiets. Ils voient arriver dans leur cabinet des enfants avec des retards de langage et de communication, et qui paradoxalement peuvent utiliser des mots anglais, alors que dans leur famille personne ne parle cette langue. Les signes qu’ils présentent ressemblent même parfois à des symptômes que les professionnels voient chez les enfants souffrant du trouble du spectre de l’autisme. La surexposition aux écrans des jeunes enfants amène des tableaux cliniques que les professionnels ne connaissaient pas il y a vingt ans.

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Suicide

Les morts violentes de l’histoire: Boris Vian

Du 9 au 12 octobre 2017, Anne Baecher se penche sur des morts violentes de personnages célèbres de l'histoire.
Lire la suite
Aphasie

Troubles du langage oral: quand les mots ne viennent pas

Les enfants apprennent à parler naturellement, le cerveau est programmé pour qu’ils absorbent les mots et la grammaire d’une façon innée. Mais il arrive...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_mieux vivre_ecrans_famille

Comment gérer la consommation d’écrans en famille

La crise Covid a accéléré la transition numérique. Comment ne pas se laisser submerger par le virtuel? Les conseils de la Dre Sophia Achab, médecin adjointe agrégée, responsable de la consultation ReConnecte aux HUG et experte pour l’Organisation mondiale de la santé et l’Office fédéral de la santé publique.

Écrans: amis ou ennemis de nos ados?

4,4 heures en semaine. 7,4 heures le week-end. C’est en moyenne le temps passé par un adolescent sur un écran chaque jour (1). Quelles en sont les répercussions ?
Puls_junior_ecrans

Pour bien dormir, gardez les écrans à distance

Alors qu’ils devraient dormir en moyenne neuf heures par jour, les adolescents font des nuits beaucoup trop courtes! Une des causes de ce manque de sommeil est à chercher du côté des écrans, car ceux-ci empêchent un bon endormissement et un bon sommeil.
Videos sur le meme sujet

Les risques des casques de réalité virtuelle et du métavers

Les casques de réalité virtuelle et la perspective dʹun métavers tendent à démocratiser des technologies et soulèvent ainsi de nouvelles questions de santé.

L’addiction aux jeux vidéo est une maladie

L’Organisation mondiale de la santé a inclus l'addiction aux jeux vidéo dans sa classification internationale des maladies (CIM).

Les bienfaits des jeux d'action pour le cerveau

Cela fait trente ans que les psychologues débattent de l'impact des jeux vidéo sur les capacités cérébrales.