L’importance de l'état psychologique dans les douleurs chroniques

Dernière mise à jour 20/05/14 | Article
L’importance de l'état psychologique dans les douleurs chroniques
Les troubles affectifs tels que la dépression et l'anxiété sont souvent associés aux douleurs chroniques. En effet, il existe une modulation par l'état affectif et émotionnel du patient sur ses sensations douloureuses.

Les personnes souffrant de douleurs chroniques voient leur vie quotidienne et personnelle grandement affectée. Parmi les multiples raisons pour lesquelles les douleurs persistent, les facteurs émotionnels et psychologiques jouent un rôle important. La dépression et l'anxiété, par exemple, sont les deux états affectifs le plus souvent associés aux sensations douloureuses chroniques.

La dépression

Dans la plupart des études cliniques, la dépression est le facteur le plus fréquemment associé aux douleurs chroniques. La dépression peut toucher n'importe qui, à n’importe quel moment de la vie, bien que les personnes âgées soient encore plus concernées.

L'anxiété

L'anxiété est un autre état affectif qui peut être associé à des sensations douloureuses chroniques. Tout comme la dépression, elle peut s'exprimer de manière physique en causant des douleurs, notamment un sentiment d'oppression ou de serrement au niveau du thorax.

Si elle est n'est pas contrôlée, l’anxiété contribue à la persistance des symptômes et entrave le processus de guérison. En effet, une personne qui souffre d’une anxiété non contrôlée commencera à douter de sa capacité à s'en sortir, ce qui va faire apparaître un sentiment d'impuissance. Elle risque alors de se retrouver dans une plus grande détresse psychologique qui va la pousser à éviter toute activité et tout contact social, s'enfermant dans un cercle vicieux dans lequel la douleur, l'anxiété et l'évitement vont se compléter et s'alimenter entre eux.

D'autres états émotionnels peuvent également être associés aux douleurs chroniques. Il s'agit par exemple des conséquences d’événements traumatiques qui conduisent à une perte des repères. Enfin, les sentiments de colère et d'injustice peuvent aussi renforcer l’expérience douloureuse. La dimension émotionnelle et affective est donc un élément à ne pas négliger lorsqu'un patient se plaint de sensations douloureuses à caractère chronique.

 

Référence

Adapté de «Douleurs chroniques et émotions», Pr Anne-Françoise Allaz, Dr Christine Cedraschi, Service de médecine interne de réhabilitation de Beau-séjour, Département de médecine interne et gériatrie, Centre de la douleur, HUG. In Revue Médicale Suisse 2014: 10: 221. En collaboration avec les auteurs.

A LIRE AUSSI

Libido
libido_femme_frequent

Problèmes de libido chez la femme: un trouble sexuel fréquent mais mal connu

Alors que la médecine actuelle reconnaît l’importance du désir sexuel féminin, ses troubles sont souvent...
Lire la suite
Emotions
Une explosion de rage révèle des troubles psychiques

Une explosion de rage révèle des troubles psychiques

Incapable de gérer sa colère, un passager a été débarqué d’un avion puis interné. Car si ce sentiment...
Lire la suite
Burnout
LMD_burn-out_sortir

Burn-out, comment s’en sortir?

De plus en plus de personnes en Suisse souffrent d’épuisement professionnel. Avec l’aide d’un psychothérapeute,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_antidepresseurs_vie

Antidépresseurs: pour un temps ou pour la vie?

Traitement clé des dépressions modérées à sévères, les antidépresseurs s’inscrivent souvent dans la vie des patients pour des mois, voire des années. Mais tôt ou tard, la question se pose: quand les arrêter? Une récente étude rappelle le risque de récidive de la dépression et l’importance d’un suivi régulier.
PULS_Anxiete_comprendre_gerer

Stress, dépression, enfance : quelles influences ?

Trois questions au Pr Guido Bondolfi, médecin-chef du Service de psychiatrie de liaison et d’intervention de crise et du programme troubles anxieux des HUG.
PULS_Anxiete_comprendre_gerer

Comprendre l’anxiété pour mieux la gérer

Si l’anxiété est une émotion commune, elle peut parfois devenir si intense et envahissante qu’elle nous fait perdre pied. Phobies, attaques de panique, troubles obsessionnels compulsifs, etc. Dans la population, 5 à 10% des personnes sont la proie de troubles anxieux.
Videos sur le meme sujet

Éco-anxiété, pathologie ou bon sens?

Ils ont vingt ou trente ans et ils nʹarrivent pas à se projeter dans lʹavenir.

Éco-anxiété, pathologie ou bon sens ?

Ils ont 20 ou 30 ans, et ils n’arrivent pas à se projeter dans l’avenir.

Vaincre les attaques de panique

Les attaques de panique déclenchent des réactions physiques graves mais sans réel danger ni causes apparentes.
Maladies sur le meme sujet
syndrome douloureux régional complexe (SDRC)

Syndrome douloureux régional complexe

Le SDRC est un état douloureux qui survient le plus souvent après un traumatisme (fracture) ou une opération d’un membre. Il peut aussi survenir à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Anxiété

Anxiété

L'anxiété est un sentiment de tension interne. Normale dans certaines situations, elle peut aussi révéler des maladies ou devenir gênante au quotidien.

Lymphœdème

Lymphœdème

Le lymphoedème est un gonflement, le plus souvent du bras ou de la jambe. qui apparaît d’une manière insidieuse et a tendance à augmenter progressivement.

Symptômes sur le meme sujet
La tristesse

Dépression

Je pleure souvent / je n’ai pas le moral / je suis déprimé(e)
Playmobil

Arthralgies

J’ai mal à une/plusieurs articulation(s)

Angoisse

Je suis angoissé(e)