J’ai mal à une/plusieurs articulation(s)

Douleur articulaire, Rougeur articulaire, Articulations douloureuses ou gonflées
Dernière mise à jour 16/11/11 | Symptôme
On appelle une douleur articulaire (arthralgie) une douleur qui vient de l’articulation elle-même. Il est parfois difficile de la distinguer d’une douleur qui provient des muscles, des tendons ou de la peau qui entourent l’articulation. Les arthralgies sont plus ou moins graves, selon leur cause.

On appelle une douleur articulaire (arthralgie) une douleur qui vient de l’articulation elle-même. Il est parfois difficile de la distinguer d’une douleur qui provient des muscles, des tendons ou de la peau qui entourent l’articulation.
 
 La douleur apparaît soit lorsqu’on bouge l'articulation (elle est alors aggravée si on l’utilise beaucoup), soit au repos avec en plus un sentiment d'enraidissement le matin au réveil. Souvent, les mouvements sont difficiles, voire impossibles si l’articulation est rouge et gonflée.
 
 Les douleurs articulaires sont très fréquentes dès la cinquantaine et, quoique gênantes, elles sont souvent dues à des maladies banales. Elles peuvent aussi signaler une maladie plus grave qui nécessite un traitement médical.

Comment ca marche?

  1. Sélectionnez un symptome
  2. Répondez aux questions
  3. Vous obtiendrez un conseil

Analyse du symptome

ATTENTION: si, à n'importe quel moment, les symptômes réapparaissent ou s'aggravent, répondez de nouveau à toutes les questions. Retour au début

Question: J’ai mal à une/plusieurs articulation(s) et...

  1. 1
    • la douleur est apparue en moins de 24 heures et j’ai de la fièvre
  2. 2
    • la douleur m’empêche de bouger la(les) articulation(s)
  3. 3
    • la douleur est insupportable
  4. 4
    • la douleur m’empêche de dormir
  5. 5
    • l’articulation ou son pourtour est rouge, gonflé et chaud
  6. 6
    • j’ai eu un choc important ou une blessure/morsure à proximité de l’endroit qui fait mal
  7. 7
    • j’ai une maladie (infection VIH par exemple) ou je prends un traitement qui diminue les défenses immunitaires (cortisone, chimiothérapie ou autre)
  8. 8
    • cela dure depuis quelques semaines ou mois et j’ai maintenant de la peine à respirer
  9. 9
    • cela dure depuis quelques semaines ou mois et j’ai maintenant des douleurs en respirant
  1. 10
    • la douleur m’empêche d’effectuer mes activités habituelles
  2. 11
    • la douleur continue même quand je ne bouge pas l’articulation
  3. 12
    • la douleur me gêne surtout le matin au réveil, puis lorsque je commence à bouger, elle disparaît au bout d’une demi-heure ou plus
  4. 13
    • j’ai de la peine à bouger pendant plus d’une demi-heure, comme si j’étais « rouillé » lorsque je me lève le matin
  5. 14
    • la douleur touche les doigts et depuis quelques temps je ne supporte plus qu’on me serre la main
  6. 15
    • la douleur touche de nombreuses articulations, surtout les poignets et les articulations métacarpophalangiennes (articulations qui relient les os de la main aux premières phalanges des doigts)
  7. 16
    • la douleur touche plusieurs grosses articulations (genoux, chevilles, coudes)
  8. 17
    • la douleur dure depuis plus de 6 semaines
  9. 18
    • j’arrive à marcher, mais une douleur dans la hanche apparaît dès que je me mets debout
  10. 19
    • je tousse et j’ai remarqué qu’il y avait du sang dans mes crachats
  11. 20
    • j’ai des diarrhées, des vomissements ou d’autres problèmes digestifs
  12. 21
    • j’ai perdu plusieurs kilos ces derniers mois, sans modifier mes habitudes alimentaires
  1. Que puis-je faire de plus ?

Contactez votre médecin ou la centrale de garde pour votre région, sans attendre la fin du week-end ou de la nuit
 

Le personnel de la centrale de garde vous posera quelques questions supplémentaires pour évaluer plus précisément la situation

 Selon les informations que vous lui fournirez, la personne contactée pourra convenir d’un rendez-vous ou vous orienter vers des soins appropriés

Centrales et médecins de garde

 

Contactez votre médecin habituel

Selon les informations que vous lui fournirez, celui-ci pourra soit vous fixer un rendez-vous, soit vous fournir quelques conseils supplémentaires

Vous pouvez vous traiter vous-même si :

  • vous pouvez effectuer vos activités habituelles et la douleur touche une ou deux articulations seulement

Vous pouvez tenter les traitements suivants :

  • appliquer du chaud ou du froid sur l’articulation selon ce qui vous soulage le plus
  • garder l’articulation au repos pendant quelques jours (mettre un bandage, effectuer moins de mouvements, éviter de porter des charges), tout en maintenant vos activités quotidiennes
  • si vraiment nécessaire, pour autant que vous ne présentiez pas d’allergie ni au médicament ni à l’un de ses composants ni de contre-indication (maladie du foie, des reins, ulcère de l’estomac…), prendre un médicament contre la douleur : paracétamol (Dafalgan, Dolprone, Panadol, etc.) ou acide acétylsalicylique (Aspirine), ou un anti inflammatoire non stéroïdien (AINS : Irfen®, Diclofenac®, par exemple) pendant quelques jours.

 

Pour prévenir les douleurs articulaires, vous pouvez :

  • maintenir une activité physique pour entraîner les muscles et continuer à bouger l’articulation
  • éviter les sports à impact comme la course à pied sur terrain dur et accidenté ou le tennis en salle. Privilégier les sports qui épargnent les articulations comme la natation ou le vélo
  • éviter de perdre de la mobilité au niveau de l’articulation douloureuse en la gardant toujours dans une position fléchie lorsqu’on se repose. Par exemple, il faut enlever de temps en temps le coussin qu’on a l’habitude de mettre sous le genou qui fait mal
  • porter des chaussures adaptées à votre activité physique (si nécessaire, consulter un spécialiste)
  • porter des protections, par exemple pour les genoux, lors de certaines activités manuelles (jardinage, bricolage)

VOUS AVEZ REPONDU OUI A UNE OU PLUSIEURS DE CES QUESTIONS CONTINUER

VOUS AVEZ REPONDU NON A TOUTES CES QUESTIONS CONTINUER

RETOURNER AU GROUPE DE QUESTIONS PRÉCÉDENT Retourner

Références scientifiques
  • Ensworth. Rheumatology: 1. Is it arthritis?. CMAJ (2000) vol. 162 (7) pp. 1011-6
  • Puttick. Rheumatology: 11. Evaluation of the patient with pain all over. CMAJ (2001) vol. 164 (2) pp. 223-7
  • Taunton et al. Rheumatology: 14. Diagnosis and management of anterior knee pain. CMAJ (2001) vol. 164 (11) pp. 1595-601
  • Wade. Rheumatology: 15. Osteoporosis. CMAJ (2001) vol. 165 (1) pp. 45-50
  • Cibere. Rheumatology: 4. Acute monoarthritis. CMAJ (2000) vol. 162 (11) pp. 1577-83
  • Klinkhoff. Rheumatology: 5. Diagnosis and management of inflammatory polyarthritis. CMAJ (2000) vol. 162 (13) pp. 1833-8
  • Price. Rheumatology: 6. Localized rheumatism. CMAJ (2000) vol. 163 (2) pp. 176-83

A LIRE AUSSI

accident sur un chantier

Coup à la tête

Les chocs ou les chutes sur la tête sont des accidents relativement fréquents, heureusement le plus souvent sans conséquence.
Lire la suite
tache de sang sur un mouchoir

Hématémèse

Un vomissement peut parfois contenir du sang. La situation est alors plus ou moins grave. Elle dépend de la quantité de sang vomi et des conséquences sur...
Lire la suite

Rougeur

La présence d’une ou de plusieurs taches ou plaques rouges sur la peau peut être le signe d’une très grande variété de maladies. Il peut s'agir soit d'une...
Lire la suite

Comment ça marche?

1: Sélectionnez un symptôme
2: Répondez aux questions
3: Vous obtiendrez un conseil
Attention: si, à n'importe quel moment, les symptômes réapparaissent ou s'aggravent, répondez de nouveau à toutes les questions.

Numéros d'urgence

Ambulance

144

 

Centre anti-poison

145

 

Service de secours-Ambulance

112

Service de secours-Ambulance
(SAMU)

15

Service de secours-Ambulance

911

Publicité