Lymphœdème

Dernière mise à jour 06/09/11 | Maladie

Le lymphoedème est un gonflement, le plus souvent du bras ou de la jambe. qui apparaît d’une manière insidieuse et a tendance à augmenter progressivement.

Brève description

Le lymphœdème est un gonflement d'un membre (plus rarement d'une autre partie du corps), parfois très important, qui apparaît souvent d’une manière insidieuse. Ce gonflement a tendance à augmenter progressivement, à mesure que la peau et les tissus situés en dessous se modifient (la peau s’épaissit, change de couleur et des vésicules peuvent se former). Dans ce membre enflé, les infections sont fréquentes et peuvent être graves.

Symptômes

Après (parfois longtemps après) une infection, une opération ou une radiothérapie pour un cancer, la jambe ou le bras gonfle très progressivement, avec une sensation de lourdeur, de gêne et de tension. Ce gonflement (lymphœdème), qui persiste et s’accentue au fil des mois, peut être accompagné de douleurs.

Causes

Le système lymphatique est un système de très petits canaux (en plus des artères et des veines) qui sert à drainer l’eau du corps, à transporter les grosses molécules (graisses) et à lutter contre les infections.

Ces canaux lymphatiques sont comme de très fines veines qui acheminent le liquide lymphatique vers les ganglions (qui servent en quelque sorte de filtres) puis jusque dans le sang. Les ganglions jouent un rôle important dans le système immunitaire (défense de l'organisme).

Lorsque le système lymphatique est endommagé, l’eau de la partie du corps correspondante n’est plus drainée, le liquide s’accumule sous la peau et le membre gonfle.

Les vaisseaux et les ganglions lymphatiques peuvent être endommagés ou détruits, notamment lors d’une grosse infection, d'une opération (dans le cancer du sein par exemple, il est souvent nécessaire de retirer les ganglions situés sous le bras (creux axillaire)) ou d'une radiothérapie en raison d'un cancer. Un gonflement du membre (lymphœdème) peut apparaître soit peu après, soit parfois longtemps après ces événements. Le facteur déclenchant le gonflement peut alors venir d’un traumatisme mineur ou d’une simple piqûre d’insecte.

Le système lymphatique peut aussi être fragile de naissance (origine génétique).

Enfin, dans les pays tropicaux, un vers parasite présent dans l’eau (filaire) peut s’introduire sous la peau, obstruer les canaux lymphatiques et provoquer un lymphœdème (éléphantiasis).

Traitement

Médicaments

  • plusieurs médicaments ont été essayés, comme les médicaments pour fluidifier le sang ou ceux destinés à augmenter la production d'urine pour éliminer l'eau (diurétiques), mais ils ne semblent pas avoir d’effet
  • pour prévenir les infections du membre gonflé, un traitement antibiotique prophylactique est parfois nécessaire.

Physiothérapie

  • par des manœuvres de pressions douces, les drainages lymphatiques permettent de conduire la lymphe vers les ganglions et ainsi de réduire l’œdème
  • Ensuite les bandages multicouches empêchent l’accumulation d’eau dans les membres et réduisent l’importance de l’œdème.

Mesures diététiques (régime alimentaire)

Un régime pauvre en graisses, spécialement les graisses à poids moléculaire élevé, qui sont transportées par le système lymphatique, peut améliorer la situation.

Chirurgie

Plusieurs types de chirurgie sont possibles :

  • la chirurgie d’exérèse, qui s’applique aux énormes lymphœdèmes qu’on appelle éléphantiasis
  • la lipo-aspiration, qui peut être utilisée pour traiter les lipœdèmes (œdèmes concernant essentiellement la graisse sous-cutanée)
  • la chirurgie de reconstruction, qui cherche à ramener la lymphe vers le sang veineux par des dérivations. Mais ces déviations ont tendance à se refermer rapidement une fois la situation partiellement améliorée. La confection de ces dérivations est une chirurgie minutieuse et difficile qui provoque une grande cicatrice sur le membre sain sur lequel des vaisseaux ont été prélevés.
    On peut aussi pratiquer des autogreffes ganglionnaires pour reconstruire une anatomie proche de la normale : il s’agit de prélever, sur la personne atteinte d’un lymphœdème, un groupe de ganglions qui sont nourris par une artère et une veine et de les greffer à l’endroit où ils manquent (soit parce qu'ils ont été enlevés ou endommagés, soit parce qu'ils sont absents en raison d'une anomalie congénitale). La graisse autour des ganglions contient des facteurs qui favorisent la régénération des canaux lymphatiques.

Evolution et complications possibles

Les membres gonflés peuvent être comparés à un étang : l’eau stagne, les microbes qui ne sont plus combattus (car les ganglions sont absents ou endommagés) s'y multiplient rapidement et des infections parfois graves peuvent se produire.

Si on ne soigne pas un lymphœdème, il peut se transformer en éléphantiasis, c'est-à-dire que le membre ressemble à celui d'un éléphant, et conduire à des infections chroniques. Très tardivement dans son évolution, l'éléphantiasis peut même dégénérer en cancer (sarcome).

Prévention

Les personnes avec un lymphœdème doivent éviter de porter des charges lourdes avec le membre atteint et faire très attention à éviter les blessures de la peau qui sont une porte d’entrée pour les infections (en portant systématiquement des gants lors du jardinage par exemple).

De même, la mesure de la tension artérielle et les prises de sang sont fortement déconseillées au niveau du membre atteint.

Quand contacter le médecin ?

Tout gonflement (œdème) d’origine inexpliquée et persistant plus de 10 jours nécessite une consultation médicale, le plus souvent spécialisée, pour en déterminer la cause.

En cas de fièvre, de douleur, de rougeur d’un membre ou du membre atteint du lymphœdème, il faut contacter sans tarder son médecin généraliste ou, s'il n'est pas atteignable, le médecin de garde ou une centrale de garde. Cela peut en effet signaler une infection nécessitant un traitement antibiotique.

Informations utiles au médecin

Pour déterminer la cause d'un lymphœdème, le médecin cherchera surtout à savoir :

  • si d’autres personnes dans la famille ont ou ont aussi eu ce type de problème
  • si l’œdème est apparu après un voyage dans un pays tropical
  • si l’œdème est apparu après une opération ou une radiothérapie pour un cancer
  • quels sont les événements (port d'une charge, petit traumatisme, piqûre d’insecte ou blessure) qui ont provoqué ou aggravé le gonflement.

Examens

Selon les informations recueillies au sujet de la cause du lymphœdème ou de son aggravation, le médecin pourra proposer divers examens pour clarifier la situation et décider du meilleur traitement.

Références

  • www.lymphoedema.fr
  • http://www.bium.univ-paris5.fr/acad-chirurgie/ememoires/005_2008_7_1_055x064.pdf
  • Becker C. Traitements des lymphœdèmes du membre supérieur après adénectomie et radiothérapie. Lettre aux sénologues 2009:44 :18-21
  • Becker C, Pham DN, Assouad J, Badia A, Foucault C, Riquet, M. Postmastectomy neuropathic pain : Results of microsurgical lymph nodes transplantation. Breast 2008:17 :472-6
  • Becker C, Hidden G, Pecking A. Transplantation of lymphnodes : An alternative method for treatment of lymphoedema. Progress in Lymphology 1990: XI:487-493
  • Becker C, Hidden G. Transfer of free lymphatic flaps. Microsurgery and anatomical study. J Mal Vasc 1988:13:119-122

A LIRE AUSSI

urinoirs

Urétrite (homme)

L'urétrite est une inflammation de l'urètre avec un écoulement anormal par le pénis. C'est la manifestation la plus fréquente d’une infection sexuellement...
Lire la suite
La balanite

Balanite

La balanite est une inflammation de l’extrémité de la verge, et plus précisément du gland.
Lire la suite
Caillot dans un vaisseau sanguin

Thrombose veineuse

La thrombose est la conséquence d'un caillot de sang qui bloque la circulation sanguine dans une veine. Elle se manifeste par des douleurs du membre atteint,...
Lire la suite

Qu'est-ce que c'est ?

Des médecins ont rédigé pour vous des réponses aux questions que vous vous posez à propos des maladies les plus fréquentes.

Attention: ces informations ne remplacent pas une consultation chez le médecin.

Numéros d'urgence

Ambulance

144

 

Centre anti-poison

145

 

Service de secours-Ambulance

112

Service de secours-Ambulance
(SAMU)

15

Service de secours-Ambulance

911