Anxiété

Dernière mise à jour 04/03/11 | Maladie
Anxiété

L'anxiété est un sentiment de tension interne. Normale dans certaines situations, elle peut aussi révéler des maladies ou devenir gênante au quotidien.

Brève description

La plupart du temps, le mot « angoisse » est utilisé comme synonyme du mot « anxiété ». Autrefois, on distinguait ces termes sur la base des sensations physiques associées ; ce n’est plus le cas aujourd’hui.

L’angoisse désigne un état de mal-être qui se manifeste par une sensation d'oppression et de tension interne ressentie au niveau du corps ; elle s'accompagne souvent de la crainte qu’un malheur ne survienne ou d’une sensation de mort imminente.

L’angoisse n’est pas anormale ou dangereuse en elle-même. Selon la philosophie existentialiste par exemple, elle peut se manifester lorsqu’un individu se pose des questions sur sa condition.

Par contre, l’angoisse peut devenir un symptôme si elle se présente trop fréquemment, de manière continue et/ou si elle s'associe à d'autres signes psychiques ou physiques et interfère de manière importante avec la vie quotidienne.

L’angoisse peut accompagner des syndromes psychiatriques (anxiété généralisée, trouble panique, trouble obsessionnel compulsif, syndrome post-traumatique) ou des affections physiques (maladie cardiaque, intoxication ou trouble du métabolisme).

Symptômes

L’angoisse peut se manifester de plusieurs manières :

  • une attente craintive (anticipation de malheurs, sensation d'être "à bout", difficultés de concentration)
  • une tension sous forme d’agitation fébrile, de céphalées de tension (maux de tête), de tremblements, d’incapacité à se détendre
  • des troubles neurovégétatifs (sensation d’avoir la tête vide, palpitations, ou accélération du rythme cardiaque, respiration rapide, sensation d’avoir des difficultés à avaler, douleur ou gêne dans la poitrine, inconfort abdominal, étourdissements, sécheresse de la bouche, frissons ou bouffées de chaleur, transpiration)
  • une peur de perdre le contrôle de soi
  • une peur de mourir
  • le plus souvent, les symptômes d’anxiété surviennent sous forme d’épisodes limités dans le temps (crises anxieuses ou attaques de panique), mais ils peuvent aussi être présents de manière quasi continue

Causes

Il n'existe pas une théorie psychologique ou biologique unique qui explique l’ensemble des formes et des présentations de l'angoisse, mais diverses approches selon lesquelles l'accent est plutôt donné au développement psychique de l'individu, à la présence d'événements stressants (conscients ou inconscients) ou à une vulnérabilité génétique.

Facteurs de risque

L’angoisse est souvent associée à :

  • certaines maladies psychiatriques : trouble anxieux, trouble de l'humeur (dépression), usage de substances (cocaïne, amphétamines, caféine) ou sevrage de substances (alcool, barbituriques, autres médicaments), trouble psychotique (perte de contact avec la réalité)
  • certaines maladies physiques (aussi appelées maladies somatiques) : hyperthyroïdie, hyperparathyroïdie, phéochromocytome, infarctus du myocarde, arythmie cardiaque, crises convulsives (épilepsie), asthme

Traitement

Le traitement est basé sur la prescription de médicaments et les psychothérapies.

Les médicaments doivent être pris dans le cadre d’un suivi médical strict. Il s’agit de médicaments antidépresseurs ou anxiolytiques. Ces derniers sont prescrits pour une courte durée seulement afin d’éviter la survenue d’une dépendance.

Une psychothérapie peut être associée ou non à la prise de médicaments.

Evolution et complications

L'angoisse peut évoluer sous forme cyclique, en suivant des phases de rémission et d'exacerbation. Si les symptômes persistent de manière continue, s'intensifient ou augmentent en nombre, l’anxiété peut induire un état dépressif (dépression), ou d'autres maladies psychiatriques qui peuvent alors venir la compliquer.

Parfois, pour échapper à l’angoisse, les personnes qui en souffrent peuvent développer des comportements visant à la soulager comme par exemple la consommation de substances (alcool, médicaments, drogues illicites).

Prévention

Il n’existe pas de mesures pour prévenir l’apparition d’une première crise d’angoisse. En revanche, au moment où la personne signale les (premiers) symptômes, il est possible de prévenir de nouvelles manifestations en débutant précocement un traitement (psychothérapie et/ou médicament).

Quand contacter le médecin ?

Informations utiles au médecin

Le médecin s’intéressera en particulier :

  • à la situation ou au contexte dans lequel s'est présentée la crise d'angoisse ou la crise de panique
  • aux traitements habituels prescrits par un médecin ou aux traitements pris en automédication
  • aux autres maladies psychiques et/ou physiques dont souffre la personne

Examens

Après avoir examiné la personne sur le plan physique et recherché des signes de souffrance psychique, surtout lors d’un premier épisode, le médecin pourra demander des examens de dépistage pour des maladies parfois associées à des symptômes anxieux, par exemple une prise de sang, un électrocardiogramme, une radiographie du thorax, etc

A LIRE AUSSI

urinoirs

Urétrite (homme)

L'urétrite est une inflammation de l'urètre avec un écoulement anormal par le pénis. C'est la manifestation la plus fréquente d’une infection sexuellement...
Lire la suite
La balanite

Balanite

La balanite est une inflammation de l’extrémité de la verge, et plus précisément du gland.
Lire la suite
Caillot dans un vaisseau sanguin

Thrombose veineuse

La thrombose est la conséquence d'un caillot de sang qui bloque la circulation sanguine dans une veine. Elle se manifeste par des douleurs du membre atteint,...
Lire la suite

Qu'est-ce que c'est ?

Des médecins ont rédigé pour vous des réponses aux questions que vous vous posez à propos des maladies les plus fréquentes.

Attention: ces informations ne remplacent pas une consultation chez le médecin.

Numéros d'urgence

Ambulance

144

 

Centre anti-poison

145

 

Service de secours-Ambulance

112

Service de secours-Ambulance
(SAMU)

15

Service de secours-Ambulance

911