L'hypnose modifie l'activité du cerveau

Dernière mise à jour 24/05/12 | Le saviez-vouz
Effet optique
Les effets de l’hypnose ne sont pas purement subjectifs. L’imagerie cérébrale a révélé que cette pratique modifiait l’activité du cerveau.

Pierre Rainville, chercheur de l’Université de Montréal, a été le premier à réaliser des expériences dans ce domaine en 1997. Il a analysé l’activité du cerveau d’une vingtaine de sujets hypnotisés qu’il avait soumis à un stimulus douloureux (en maintenant une de leurs mains dans  de l’eau à 47°C). Cette expérience, répétée avec de nombreux individus, l’a amené à conclure que l’hypnose pouvait agir sur deux aspects distincts de la douleur – sensoriel (cela fait mal) et émotionnel (cela inquiète) – et à constater que ces deux composantes de la souffrance provoquaient des réponses neurologiques différentes.

Différentes zones cérébrales affectées

Le chercheur canadien a par ailleurs constaté que l’hypnose agissait sur plusieurs zones du cerveau. Elle augmentait notamment l’activation dans le cortex cingulaire antérieur (une aire du cerveau qui intervient dans l’attention et dans le contrôle du mouvement au cours d’une tâche cognitive) et du thalamus (une structure par laquelle transite l’information douloureuse). Par ailleurs, elle diminuait l’activité de structures (présentes dans les lobes pariétaux et le tronc cérébral) liées à l’établissement de distinctions entre le corps et l’environnement extérieur.

Depuis, de très nombreuses  études de ce genre ont été réalisées, notamment à l’Université de Genève. Toutes confirment, images cérébrales à l’appui, que l’hypnose modifie bien la perception de la douleur.

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Paracétamol
Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Vous ne connaissez peut-être pas le paracétamol et, pourtant, vous en avez déjà sûrement ingurgité. En...
Lire la suite
Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Enfant en consultation

L'hypnose pour quelle douleur?

A priori, tous les types de douleurs, aiguës ou chroniques, peuvent être soulagés grâce à l’hypnose. A condition toutefois que le sujet ait le désir de tenter l’expérience. L’efficacité dépend ensuite de l’habileté de l’hypnothérapeute et de la relation qu’il établit avec son patient.

L'hypnose

Cinq idées reçues sur l'hypnose

L’hypnose est souvent associée aux pratiques des illusionnistes et, de ce fait, elle suscite de nombreux fantasmes et fait l’objet de diverses idées fausses.
L'hypnose: un soulagement pour les patients mais aussi pour le personnel

L'hypnose: un soulagement pour les patients mais aussi pour le personnel

L'hypnose est une méthode efficace pour soulager les patients victimes de fortes douleurs, notamment les grands brûlés. Mais elle permet aussi de réduire le stress du personnel durant les soins donnés à ces patients.
Videos sur le meme sujet

Du fou au malade mental, une histoire de la psychiatrie: la médicalisation de la folie au XVIIIe siècle

Du 15 au 18 août 2016, Anne Baecher vous propose de découvrir l'histoire de la psychiatrie.

Du fou au malade mental, une histoire de la psychiatrie: le XXe siècle

Du 15 au 18 août 2016, Anne Baecher vous propose de découvrir l'histoire de la psychiatrie.

Du fou au malade mental, une histoire de la psychiatrie: les traitements psychiatriques à travers l’histoire

Du 15 au 18 août 2016, Anne Baecher vous propose de découvrir l'histoire de la psychiatrie.