L'hypnose modifie l'activité du cerveau

Dernière mise à jour 24/05/12 | Le saviez-vouz
Les effets de l’hypnose ne sont pas purement subjectifs. L’imagerie cérébrale a révélé que cette pratique modifiait l’activité du cerveau.

Pierre Rainville, chercheur de l’Université de Montréal, a été le premier à réaliser des expériences dans ce domaine en 1997. Il a analysé l’activité du cerveau d’une vingtaine de sujets hypnotisés qu’il avait soumis à un stimulus douloureux (en maintenant une de leurs mains dans  de l’eau à 47°C). Cette expérience, répétée avec de nombreux individus, l’a amené à conclure que l’hypnose pouvait agir sur deux aspects distincts de la douleur – sensoriel (cela fait mal) et émotionnel (cela inquiète) – et à constater que ces deux composantes de la souffrance provoquaient des réponses neurologiques différentes.

Différentes zones cérébrales affectées

Le chercheur canadien a par ailleurs constaté que l’hypnose agissait sur plusieurs zones du cerveau. Elle augmentait notamment l’activation dans le cortex cingulaire antérieur (une aire du cerveau qui intervient dans l’attention et dans le contrôle du mouvement au cours d’une tâche cognitive) et du thalamus (une structure par laquelle transite l’information douloureuse). Par ailleurs, elle diminuait l’activité de structures (présentes dans les lobes pariétaux et le tronc cérébral) liées à l’établissement de distinctions entre le corps et l’environnement extérieur.

Depuis, de très nombreuses  études de ce genre ont été réalisées, notamment à l’Université de Genève. Toutes confirment, images cérébrales à l’appui, que l’hypnose modifie bien la perception de la douleur.

A LIRE AUSSI

Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
bloc_sous_hypnose

Au bloc sous hypnose

Depuis quelques années, l’hypnose a fait son entrée dans le milieu hospitalier. La technique peut même être utilisée lors de certaines interventions chirurgicales. Éclairage.
hypnose_prendre_soin_soi

«Pratiquer l’hypnose est une façon de prendre soin de soi»

Proposée à l’hôpital, mais non remboursée par l’assurance maladie, puissante mais 100 % naturelle, fascinante mais d’une étonnante simplicité, l’hypnose a de quoi déstabiliser par ses paradoxes. Pour le Pr Eric Bonvin, psychiatre, psychothérapeute, directeur de l’Hôpital du Valais et spécialiste de l’hypnose depuis plus de trente ans, elle est surtout un moyen d’apaiser la souffrance, quelle qu’elle soit. Interview.
PULS_voyage_en_hypnose

Voyage en hypnose

Il t'est peut-être déjà arrivé d'être tellement concentré devant un film, un livre ou un jeu vidéo que tu crois être dans l'histoire pour de vrai, sans entendre ta maman qui te demande de mettre ton pyjama. Eh bien, l'hypnose ressemble à cet état.
Videos sur le meme sujet

Ma santé confinée: lʹautohypnose

Que ce soit au niveau du corps ou de la tête, le confinement ne doit pas se traduire par une dégradation de la santé.

Opérations sous hypnose

Vous devez vous faire opérer? Et si au lieu d’une narcose, vous tentiez l’hypnose? Une méthode simple et naturelle, qui permet de réduire drastiquement la dose d’anesthésiques chimiques.

L’inconscient tout puissant

Au travers d'une série d’expériences qui testent la perception, l'émission "Specimen" (RTS Un) du 31 mai 2017 s'intéresse à la puissance de l'inconscient.