Rencontre avec Martine Jacot-Guillarmod, une spécialiste des pathologies gynécologiques

Dernière mise à jour 30/04/21 | Audio
Loading the player ...
Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Aujourd'hui, Martine Jacot-Guillarmod, médecin adjointe au Département femme, mère, enfant du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et responsable de la Consultation de gynécologie de lʹadolescente.

Une heure pour faire connaissance avec cette spécialiste et parler de la prise en charge des pathologies gynécologiques, notamment chez les adolescentes. Avec Anne Lagger, infirmière spécialisée en oncologie et soins palliatifs à la Ligue vaudoise contre le cancer et ancienne sage-femme.

Gynécologie de l’adolescence (CHUV)

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Santé sexuelle

Un corps, deux sexes

Autrefois appelés hermaphrodites, les personnes intersexes seraient des milliers en Suisse sans qu'en général leur entourage ne sache rien de leur différence.
Lire la suite
Santé sexuelle

La sodomie a-t-elle des impacts sur la santé?

Incontinence fécale, cancer, prolapsus ou constipation, Adrien Zerbini passe en revue les plus fréquentes inquiétudes liées à la sodomie, une pratique...
Lire la suite
Autres méthodes contraceptives

La pilule contraceptive hormonale masculine, ça existe

La pilule contraceptive pour les femmes existe depuis une soixantaine d’années déjà. Alors quid d’une version pour les hommes?
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
cancer_2016

Le cancer en 2016

Contre le cancer, quels progrès ont été réalisés ces dernières décennies et quels sont les défis brûlants? Les réponses d’un expert, le Pr Pierre-Yves Dietrich, chef du Service d’oncologie des Hôpitaux universitaires de Genève.
Gynécologie: des cancers «féminins»

Gynécologie: des cancers «féminins»

Est-ce parce que l’appareil génital féminin est invisible que les femmes sont souvent mal informées sur leurs organes intimes et les maladies, notamment les cancers, qui peuvent les affecter? Les ovaires, le col de l’utérus et l’endomètre peuvent être le siège de tumeurs dont certaines peuvent être dépistées précocement et même prévenues par la vaccination.
Bientôt un dépistage systématique du cancer de l’ovaire?

Bientôt un dépistage systématique du cancer de l’ovaire?

Les résultats d’une vaste étude britannique laissent penser que –comme dans le cas du sein et du col de l’utérus– un dépistage généralisé permettrait de réduire le nombre des morts prématurées dues à un cancer de l’ovaire.
Videos sur le meme sujet

Une nouveauté dans la lutte contre le cancer de l'ovaire

Selon une étude publiée dans Nature Communications, des chercheurs du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et de l'Université de Lausanne (UNIL) ont développé une nouvelle méthode d'immunothérapie qui permettrait de lutter plus efficacement contre le cancer de l'ovaire.

La sexualité après un cancer gynécologique

Anne Baecher se penche sur le thème délicat de la sexualité chez une femme après un cancer gynécologique, notamment après une ablation de l'utérus.

Dix jours de sensibilisation au cancer de l'ovaire

Toute cette semaine, le service de gynécologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et la Ligue genevoise contre le cancer se mobilisent en organisant les 10 jours du cancer de l’ovaire.
Maladies sur le meme sujet
Un utérus

Cancer du corps utérin

Chaque année en Suisse, on dénombre environ 900 nouveaux cas de cancer du corps de l’utérus (carcinome de l’endomètre, sarcome de l’utérus), ce qui représente quelque 5 % de toutes les maladies cancéreuses chez la femme. Le risque augmente fortement à partir de 50 ans : près de la moitié des patientes sont âgées de 50 à 69 ans au moment du diagnostic, 45 % ont 70 ans et plus.

Des reins

Cancer du rein

Chaque année en Suisse, on dénombre près de 900 nouveaux cas de cancer du rein (carcinome des cellules rénales), ce qui représente environ 2 % de toutes les maladies cancéreuses. Les hommes sont davantage touchés que les femmes (deux tiers contre un tiers). Le cancer du rein apparaît généralement à un âge avancé : 44 % des patients ont entre 50 et 69 ans au moment du diagnostic, 45 % ont 70 ans et plus.

Homme tenant une bouteille d'eau

Cancer de la vessie

Chaque année en Suisse, quelque 1200 personnes développent un cancer de la vessie, ce qui correspond à environ 3% de toutes les maladies cancéreuses.