Une app pour connaître son état de santé en temps réel

Dernière mise à jour 12/06/18 | Audio
Loading the player ...
Stéphane Délétroz présente une application de santé connectée en cours de développement.

Incorpus se définit comme une interface intelligence entre son état physiologique, ses différents modes de vie, son coach et son médecin. Cette appli repose sur un système de mesure encore très peu utilisé pour le grand public: la variabilité de la fréquence cardiaque et un algorithme maison.

Les détails avec le médecin Pascal Zellner, président de l’Ifremont, l’Institut de formation et de recherche en médecine de montagne et fondateur de Be.care.

Le site d'Incorpus

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Fin de vie et soins palliatifs

Soins palliatifs: vivre le temps qui reste

Les soins palliatifs, c’est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables à maintenir une certaine qualité...
Lire la suite
Génétique

Consanguinité et maladies rares

Dans l’esprit collectif, la consanguinité est synonyme de mal formations et de maladies graves.
Lire la suite
Hôpital et cabinets médicaux

Les évolutions du métier d’infirmier-ère

Le système de santé évolue pour faire face à la transition épidémiologique et aux besoins des patients et de leurs proches. Les infirmiers-eres contribuent...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Big data: pour le meilleur et pour le pire

Big data: pour le meilleur et pour le pire

Les données, désormais produites en masse, sont à l’origine de l’essor de la médecine personnalisée.
PULS_ron_appel

Ron Appel: «La bioinformatique est incontournable en médecine»

A l’occasion des 20 ans du SIB Institut Suisse de Bioinformatique, Ron Appel, son directeur, se félicite que cette science apporte désormais des résultats concrets à la population.
PULS_geissbuhler_cybermedecine

«Cybermédecine: notre société doit faire des choix»

Les technologies numériques prennent une place toujours plus grande dans le système de santé. Selon le Pr Antoine Geissbuhler, médecin-chef du Service de cybersanté et de télémédecine et responsable du Centre de l’innovation des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), il faut veiller à en garder le contrôle.
Videos sur le meme sujet

Big data: que doit-on savoir? Faut-il en avoir peur?

De plus en plus de données sont accumulées dans les instituts de recherche et les hôpitaux, avec la promesse de pouvoir les exploiter pour améliorer des soins de santé et la compréhension des maladies.

Santé personnalisée, une santé sur mesure

C’est l’histoire d’une médecine sur mesure, de précision, qui propose une analyse moléculaire pour chaque patient, pour chaque maladie, et un traitement individuel.

Le quantified self 2.0 ou la prévention personnalisée

90 étudiants lausannois portent depuis bientôt quatre mois une montre qui mesure leur activité physique.