En avion, faites attention au «syndrome du hublot»

Dernière mise à jour 12/06/12 | Article
Hublot d'avion
Les autorités médicales américaines viennent d’actualiser leurs recommandations préventives pour les passagers des vols aériens. Que faut-il savoir?

On ne voyage pas impunément en avion. Ce mode de transport collectif demeure incontestablement parmi les plus sûrs en termes d’accident mécanique. Il faut néanmoins compter avec les possibles conséquences des contraintes physiques qu’il impose à toutes celles et ceux qui l’empruntent très régulièrement, notamment sur de longues distances. On connaissait dans ce domaine le « syndrome de la classe économique » avec ses risques majeurs de thrombose veineuse profonde (TVP) et d’embolie pulmonaire. Il va falloir apprendre à abandonner cette formule «économique» et parler désormais, plus précisément, du «syndrome du hublot».

L’espace réduit pour les jambes des voyageurs, les effets des contraceptifs oraux, la place occupée dans la cabine, l’âge du passager, une grossesse etc. tous les facteurs de risques de thrombose veineuse viennent d’être analysés et actualisés par l'American College of Chest Physicians. Nous disposons ainsi, publiées dans la revue Chest, des nouvelles directives dites « pour les jambes » destinées aux voyageurs réguliers des vols de longue distance.

On sait que la TVP peut provoquer une embolie pulmonaire, l’association des deux constituant une urgence vitale. Ces évènements sont rares en avion mais il faut savoir que certains facteurs augmentent notablement le risque. Quels sont ces facteurs? Comment démêler ici le faux du vrai?

  • Contrairement à une idée reçue la «classe économique» avec son espace plus exigu pour le voyageur, ne présenterait en réalité à elle seule pas plus de risques de TVP que la classe affaires. Le concept de longue date de «syndrome de la classe éco» évoquant que le manque de place pour les jambes provoque la TVP, est donc aujourd’hui démenti par les spécialistes américains.
  • Les «places hublot» sont en revanche statistiquement associées (lors des vols longue distance) à un risque accru de TVP et ce en raison des possibilités limitées de se «promener». Tous les voyageurs aériens connaissent en effet les difficultés qu’il y a à quitter fréquemment son siège en dérangeant les passagers de la rangée… On prend alors généralement vite son mal en patience, une formule qui malheureusement se concrétise parfois.
  • Aucune preuve scientifique avérée sur l’effet d’une consommation modérée d’alcool, durant le vol, sur le risque de TVP. En revanche la déshydratation, situation fréquente au cours d tels voyages peut augmenter le risque de thrombose veineuse profonde.
  • L'âge, la grossesse, les antécédents de thrombose veineuse et les interventions chirurgicales récentes sont confirmés comme facteurs d’augmentation du risque de TVP. De la même manière la prise d’une pilule contraceptive peut augmenter le risque de TVP. L’association statistiquement observée entre voyages aériens d’une part et d’autre part la TVP associée ou pas à une embolie pulmonaire (TVP/EP) est la plus forte pour les vols aériens d’une durée de plus de 8 à 10 heures. Attention: la plupart des passagers qui finissent développer une TVP/EP après une longue durée de vol peuvent ne présenter qu’un seul des facteurs de risque.

Que faire? En pratique l’American College of Chest Physicians recommande aux voyageurs sur les vols de plus de 6 heures à risque accru de TVP:

  • La marche à pied fréquente (autant que faire se peut) tout au long du vol.
  • L’étirement régulier des muscles des deux mollets (auquel on ajoutera la contraction non moins régulière de ceux de la cuisse et des fesses).
  • Le choix d’un siège côté couloir (dans la mesure du possible et, si nécessaire en faisant valoir des arguments médicaux le justifiant).
  • Le port de chaussettes de compression (dont les vertus sont encore bien trop souvent ignorées du plus grand nombre).
  • De ne pas prendre (en dehors des prescriptions médicales justifiées) d’aspirine ou de traitement anticoagulant.

A LIRE AUSSI

Hypertension
Quand les reins fonctionnent mal

Quand les reins fonctionnent mal

L’insuffisance rénale chronique est une maladie grave, trop souvent ignorée des patients eux-mêmes car,...
Lire la suite
Cholestérol
Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Depuis plus de vingt-cinq ans les statines ont été prescrites aux patients présentant un taux de cholestérol...
Lire la suite
Chirurgie cardiaque

Fistule artérioveineuse (dialyse)

La création d'une fistule est le type d'accès vasculaire préféré pour effectuer les dialyses dans le...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Main tenant un scalpel

Le vrai et le faux de la naissance par bistouri

Adoptée par les unes, décriée par les autres. La césarienne fait régulièrement l’objet de polémiques, accusée tantôt d’être trop coûteuse, contre-nature, élitiste ou dangereuse. Un vrai/faux pour mieux comprendre.
Quoi de neuf dans le traitement de la thrombose veineuse profonde?

Quoi de neuf dans le traitement de la thrombose veineuse profonde?

Avec un risque de survenue particulièrement accru chez les plus de 70 ans, la thrombose veineuse profonde (TVP) –souvent improprement désignée sous le terme de «phlébite»– se caractérise par la formation d’un caillot sanguin dans le réseau vasculaire veineux profond et peut avoir des conséquences fatales. Pour les très nombreuses personnes touchées dans le monde, l’arrivée récente de nouvelles molécules offre une alternative prometteuse à la thérapeutique classique. Une occasion de faire le bilan des traitements disponibles.
Certaines pilules multiplient par six le risque de thrombose

Certaines pilules multiplient par six le risque de thrombose

Les contraceptifs de 3e et 4e générations sont mis en cause. Explications.
Videos sur le meme sujet

Température corporelle: un fragile équilibre

La température dans laquelle nous évoluons est rarement tout à fait à notre goût. Tant qu'il s'agit de confort, on peut faire avec. Mais si les températures deviennent extrêmes, cela peut avoir des conséquences graves. L'antidote se penche sur la question.

Premiers secours: tous utiles

En Suisse, les secours professionnels sont efficaces. Malgré des interventions rapide, il reste toujours un laps de temps durant lequel tout un chacun peut agir, et jouer un rôle important pour la victime d'une maladie ou d'un accident.

Hypertension: le mal du siècle

Trop de tension? "Et alors?" diront certains. Pourtant c'est la première maladie à travers le monde. Ou en est la situation, et pourquoi en sommes-nous là?
Maladies sur le meme sujet
Une douleur à la poitrine

Embolie pulmonaire

L’embolie pulmonaire correspond à l'obstruction d'une artère pulmonaire par un caillot de sang. Elle se manifeste par une douleur dans la poitrine, d’apparition brutale, associée à une difficulté à respirer.

Caillot dans un vaisseau sanguin

Thrombose veineuse

La thrombose est la conséquence d'un caillot de sang qui bloque la circulation sanguine dans une veine. Elle se manifeste par des douleurs du membre atteint, avec ou sans gonflement.

Symptômes sur le meme sujet
Des varices

Œdème des MI

J’ai les deux chevilles enflées
Jambe enflée

Jambe gonflée

J’ai une jambe gonflée
Jambes avec des bas

Varices

J’ai des varices