L’eau et la nourriture en voyage: prudence!

Dernière mise à jour 22/03/18 | Article
eau_nourriture_voyage
Qui, en voyage, n’a jamais souffert de problèmes gastriques ou intestinaux liés aux changements de régime alimentaire? L’eau et la nourriture peuvent en effet être la cause de nombreux désagréments pouvant gâcher les vacances. Quelques conseils utiles pour limiter les risques.

La diarrhée du voyageur, ou tourista, est causée par des germes (telle que la bactérie Escherichia coli) présents sur les mains ou dans l’eau et les aliments contaminés. Relativement fréquente (elle touche deux à cinq voyageurs internationaux sur dix selon les destinations), elle est souvent bénigne, et se résout alors en trois à cinq jours. Dans les pays tropicaux, d’autres maladies plus dangereuses peuvent également être attrapées par le biais de l’eau ou de la nourriture. C’est le cas notamment des hépatites A et E, occasionnées par des virus; de la fièvre typhoïde, causée par une bactérie de type salmonelle; du choléra, causé par une bactérie mais qui concerne essentiellement les populations locales pauvres ; ou encore des amibiases, infections parasitaires du gros intestin.

Adapter son menu

Une règle facile à retenir vous permettra de limiter au maximum le risque de contamination lors de vos repas: «bouillir, cuire, peler ou s’en passer» (en anglais, «boil it, cook it, peel it or forget it»). Concrètement, cela signifie que vous devriez privilégier les plats cuits (chauffés au moins à 60°C). Ne consommez pas de fruits de mer, de poissons ou de viandes crus (huîtres, sushis, steaks tartares…), ni d’aliments à base d’œuf cru (mayonnaise par exemple!). Faites attention aux fruits et aux légumes frais, sous forme de jus, de salades ou de crudités. L’idéal serait que vous puissiez les éplucher ou les laver avec une source d’eau sûre, après vous être lavé les mains… mais cela ne vous sera sans doute pas possible tout au long de votre séjour! Privilégiez par ailleurs le lait et les produits laitiers pasteurisés. Enfin, abstenez-vous de manger si la nourriture vous paraît douteuse ou ne sent pas bon.

Et les boissons?

Dans les pays tropicaux, ne buvez pas l’eau du robinet car elle peut être contaminée. Préférez-lui systématiquement de l’eau en bouteille originale scellée, ou alors de l’eau filtrée ou bouillie. Vous pouvez également vous procurer avant de partir des comprimés (par exemple Aquatabs® ou Micropur forte®), qui vous permettront de désinfecter votre eau vous-même. En voyage, vous pouvez boire sans danger du café ou du thé, s’ils sont fraîchement préparés, mais aussi les limonades, bières ou vins servis en bouteilles. En revanche, évitez les boissons accompagnées de glaçons, car ceux-ci sont souvent confectionnés à partir d’eau non désinfectée.

Au restaurant

Lorsque vous vous rendez au restaurant, optez pour les lieux les plus fréquentés; s’il y a beaucoup de commandes, il y a moins de risques que la nourriture traîne en cuisine, où elle peut être souillée par des mouches. Avant de manger, lavez-vous les mains avec du savon ou une solution désinfectante; ne les essuyez pas avec une serviette commune. Quoi qu’il en soit, faites confiance à votre instinct et dans le doute, ne mangez pas ce qui ne vous inspire pas confiance!

______

Extrait de J’ai envie de comprendre… Ma santé en voyage, de Pascaline Minet, en collaboration avec le Dr Blaise Genton et la Dre Laurence Rochat, Ed. Planète Santé, 2015.

A LIRE AUSSI

Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Constipation
selles_disent

Les selles et leurs mystères

Aspect, forme, couleur, odeur: nos fèces livrent quantité d’informations sur notre état de santé. Voici...
Lire la suite
Anémie
Femme fatiguée

Le manque de fer touche surtout les femmes

Lors de grosses fatigues, on oublie souvent de chercher du côté d'une carence en fer. Or, ce phénomène...
Lire la suite
Videos sur le meme sujet

SOS maladies inflammatoires de l'intestin

Douleurs abdominales, diarrhées, fatigue, perte d’appétit et de poids…

Le nerf vague sous la loupe

Le nerf vague connaît un intérêt croissant.

SOS maladies inflammatoires de l’intestin

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ont quadruplé depuis les années 1960. On soupçonne les additifs alimentaires de jouer un rôle-clé dans cette épidémie mondiale, car elle se développe surtout dans les pays qui ont adopté un régime alimentaire faisant la part belle aux plats préparés.
Maladies sur le meme sujet
Douleur au ventre

Maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une inflammation chronique du tube digestif qui évolue par poussées entrecoupées de rémissions

maux de ventre

Gastroentérite

Une gastroentérite est une infection digestive qui provoque des diarrhées et des maux de ventre, des nausées et des vomissements, parfois de la fièvre.

Vomissements

Hématémèse

L'hématémèse est un vomissement de sang rouge ou brunâtre. Elle nécessite une consultation chez un médecin et, si la perte de sang est abondante, une hospitalisation en urgence.

Symptômes sur le meme sujet
Homme pris de nausée

Nausées

J'ai envie de vomir
Biscuits au chocolat

Mal au ventre

J’ai mal au ventre