Hématémèse

Dernière mise à jour 28/09/11 | Maladie

L'hématémèse est un vomissement de sang rouge ou brunâtre. Elle nécessite une consultation chez un médecin et, si la perte de sang est abondante, une hospitalisation en urgence.

Brève description

Le vomissement de sang (hématémèse) est un rejet de sang par la bouche suite à une contraction des muscles du ventre. La situation peut alors être plus ou moins grave, elle dépend de la quantité de sang vomi et des conséquences sur l’état général de la personne (faiblesse, vertiges, sueurs froides).

Du sang peut se trouver dans l’estomac ou les intestins suite à une atteinte de la paroi digestive, elle-même responsable de l’érosion ou de la rupture d’un vaisseau sanguin.

En général, un vomissement de sang nécessite une évaluation médicale et une endoscopie qui sera effectuée plus ou moins rapidement selon l’intensité du saignement, dans le but d’en rechercher la cause ou d’effectuer un traitement.

Symptômes

  • Les manifestations les plus courantes du saignement sont :
    • des vomissements de sang rouge, parfois avec des caillots
    • des vomissements de vieux sang digéré qui prend alors une couleur brunâtre (marc de café)
    • des selles noires, goudronneuses et collantes (méléna)
  • Les symptômes associés les plus courants sont :
    • des douleurs dans la partie supérieure du ventre
    • une sensation de vertige en se levant
    • une pâleur, des sueurs froides et une peau moite

Causes

Les causes les plus fréquentes des vomissements de sang sont les ulcères, les tumeurs de l’estomac ou de l’œsophage, les œsophagites (principalement en présence d’une maladie de reflux gastro-œsophagien qui provoque un reflux d’acide dans l’œsophage). Lien vers MRGO

D’autre part, les maladies du foie, lorsqu’elles aboutissent à une cirrhose, peuvent se compliquer par la formation de varices œsophagiennes qui, lorsqu’elles se rompent, entraînent un vomissement de sang important.

Une gastroentérite ou une intoxication alcoolique aiguë entraînant des vomissements répétés peuvent aboutir à des déchirures de la paroi gastrique avec des saignements modérés.

Facteurs de risque

Les antécédents de maladie ulcéreuse de l’estomac et la prise d’anti-inflammatoires ou d’aspirine sont des facteurs de risque pour développer des ulcères. De même, un excès d’acidité ou une infection de l’estomac par une bactérie se nommant Helicobater pylori sont également des facteurs prédisposant aux ulcères (lien vers Ulcère gastroduodénal). L’âge avancé, la prise d’un traitement anticoagulant ou de dérivés de la cortisone sont des facteurs favorisant les hémorragies.

Traitement

Les traitements dépendent de la cause du saignement. La première étape consiste donc à trouver la cause de l’hémorragie. La gastroscopie (introduction d’un endoscope dans l’estomac ou le duodénum) permet de trouver la cause du saignement et souvent d’appliquer directement un traitement pour arrêter l’hémorragie.

En cas d’ulcères, les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), qui diminuent la sécrétion d’acide (Antra, Nexium, Zurcal, Pantozol, Pariet, etc.) sont généralement prescrits pendant 4 à 8 semaines. En cas d’infection gastrique à Helicobacter pylori, les IPP sont associés à un traitement antibiotique d’une durée de 10 jours pour tenter d’éradiquer la bactérie.

La rupture de varices œsophagiennes nécessite dans tous les cas une hospitalisation urgente et une gastroscopie dans les plus brefs délais pour tenter d’arrêter l’hémorragie, toujours abondante.

En cas d’échec du traitement endoscopique et médicamenteux, un recours à des techniques radiologiques ou chirurgicales pour stopper l’hémorragie peut être nécessaire. C’est notamment le cas lorsque le saignement est provoqué par une tumeur.

Evolution et complications possibles

Si la perte de sang est abondante, une hospitalisation en urgence est nécessaire pour effectuer une gastroscopie. L’évolution dépendra de la cause et de la rapidité de la prise en charge. Sans traitement, un saignement persistant peut être mortel.

Si la perte de sang est minime, la gastroscopie peut être réalisée de manière moins urgente. L’évolution dépendra de la cause du saignement. Les ulcères, lorsqu’ils ne sont pas dus à une tumeur, évoluent favorablement sous traitement diminuant l’acidité gastrique (IPP).

Prévention

Pour prévenir les ulcères et les hémorragies chez les personnes à risque (traitement anti-inflammatoire ou d’aspirine, âge de plus de 60 ans et traitement anticoagulant ou de dérivés de la cortisone) un traitement prophylactique par IPP peut être prescrit en même temps.

Quand contacter le médecin ?

Informations utiles au médecin

Le médecin s’intéressera surtout aux informations suivantes :

  • la quantité de sang vomi
  • la présence d’autres symptômes, qui sont fonction de la quantité de sang perdue : pâleur, vertiges, sueurs froides, peau moite, pouls rapide
  • la présence de selles noires ou de sang dans les selles
  • l’âge et la présence, dans le passé, d’ulcère
  • la prise de médicaments tels que les anti-inflammatoires, l’aspirine, les anticoagulants, les dérivés de la cortisone
  • l’existence d’une maladie de foie ou d’une maladie qui perturbe la coagulation sanguine

Examens

L’examen clinique recherchera particulièrement les éventuelles répercussions de l’hémorragie sur l’organisme.

Une analyse de sang pourra être effectuée pour rechercher une anémie ainsi que la présence d’éventuels troubles de la coagulation sanguine.

La gastroscopie, effectuée en urgence ou de manière différée, permet en général de définir la cause du saignement et parfois de la traiter tout de suite, pendant l'examen.

Références

A LIRE AUSSI

urinoirs

Urétrite (homme)

L'urétrite est une inflammation de l'urètre avec un écoulement anormal par le pénis. C'est la manifestation la plus fréquente d’une infection sexuellement...
Lire la suite
La balanite

Balanite

La balanite est une inflammation de l’extrémité de la verge, et plus précisément du gland.
Lire la suite
Caillot dans un vaisseau sanguin

Thrombose veineuse

La thrombose est la conséquence d'un caillot de sang qui bloque la circulation sanguine dans une veine. Elle se manifeste par des douleurs du membre atteint,...
Lire la suite

Qu'est-ce que c'est ?

Des médecins ont rédigé pour vous des réponses aux questions que vous vous posez à propos des maladies les plus fréquentes.

Attention: ces informations ne remplacent pas une consultation chez le médecin.

Numéros d'urgence

Ambulance

144

 

Centre anti-poison

145

 

Service de secours-Ambulance

112

Service de secours-Ambulance
(SAMU)

15

Service de secours-Ambulance

911