Mon enfant doit prendre un anti-inflammatoire non stéroïdien

Dernière mise à jour 12/10/15 | Maladie

Il existe plusieurs sortes d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. Les noms de marques cités entre parenthèses sont les produits convenant aux les enfants et fréquemment utilisés en Suisse :

  • ibuprofène (Algifor ® )
  • acide méfénamique (Méfénacide ® , Acide méfénamique ® , Ponstan ® )
  • diclofénac (Voltarène ® ).

À quoi servent ces anti-inflammatoires ?

Ils soulagent les douleurs, réduisent l’inflammation et font baisser la fièvre (voir Mon enfant a de la fièvre). En cas d’état fébrile, le but de ces médicaments n’est pas seulement de baisser la fièvre mais surtout d’améliorer le bien-être de l’enfant. Il n’est pas utile de faire baisser la température à tout prix car la fièvre n’est pas dangereuse en soi. Il faut donc administrer un anti-inflammatoire non stéroïdien à votre enfant s’il a de la fièvre et qu’il la supporte mal.

ATTENTION

Ces médicaments sont déconseillés si votre enfant a la varicelle.

Comment dois-je donner ce médicament ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens existent sous forme de sirops, de gouttes, de suppositoires ou de comprimés. Si votre enfant a de la peine à avaler les comprimés, n’hésitez pas à demander à votre pharmacien une autre forme du médicament.

À ÉVITER

Chez les enfants, l’acide acétylsalicylique (Aspirine®) n’est pas recommandé. Dans de rares cas, ce médicament peut provoquer une maladie grave, surtout s’il est donné lors de varicelle ou de grippe. Les médicaments suivants, disponibles en Suisse, contiennent tous de l’acide acétylsalicylique: Alcacyl®, Alka-Selzer®, Aspégic®, Aspirine®, Aspro 500®, etc. Demandez à votre pharmacien si le médicament que vous achetez contient de l’acide acétylsalicylique.

Ces médicaments ne sont pas en vente libre et nécessitent une prescription médicale. Ils sont à éviter chez les bébés de moins de 6 mois.

Respectez la dose indiquée par votre pédiatre.

Au bout de combien de temps le médicament fera-t-il effet ?

L’effet des anti-inflammatoires non stéroïdiens sur la douleur et la fièvre débute 30 minutes après leur prise. La diminution de la fièvre est progressive sur plusieurs heures mais ne dure que 8 heures. La fièvre va remonter à la fin de la durée d’action du médicament tant que l’infection responsable de la fièvre persiste.

Quand puis-je redonner une nouvelle dose à mon enfant si celui-ci a encore des douleurs ou qu'il supporte mal sa fièvre ?

Vous pouvez donner une dose de ce fébrifuge au maximum 3 fois par jours (soit une fois toutes les 8 heures).

Si votre enfant a toujours de la fièvre trois à quatre heures plus tard et qu’il la supporte mal, il est alors possible de lui donner une dose d’une autre famille de fébrifuges: le paracétamol (voir Mon enfant doit prendre du paracétamol). Cela permet d’alterner deux classes de médicaments différentes et ainsi d’administrer un fébrifuge toutes les trois à quatre heures, si nécessaire. Attention à ne pas dépasser quatre doses par jour de paracétamol et trois doses par jour d’anti-inflammatoires non stéroïdiens.

LE BON CONSEIL

Voici les premières mesures à entreprendre pour faire baisser la fièvre :

  • déshabillez votre enfant et ne lui laissez que ses sous-vêtements
  • baissez le chauffage de sa chambre
  • donnez-lui suffisamment à boire, de préférence des boissons sucrées. Un enfant qui a de la fièvre refuse souvent toute nourriture solide durant les premiers jours d’une maladie.

Ce médicament peut-il avoir des effets indésirables ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent entraîner des troubles digestifs tels que douleurs, brûlures d’estomac ou nausées. Administrez-les pendant les repas, cela réduit ce type d’effets secondaires.

A LIRE AUSSI

Les signes d' alerte
Les signes d'alerte

Les signes d'alerte

Voici une liste des signes d’alerte qui doivent vous faire consulter immédiatement votre pédiatre ou un centre d’urgences pédiatriques.
Lire la suite
Mon enfant est malade
Syndrome pied-main-bouche

Mon enfant a un syndrome pied-main-bouche

Votre enfant a une fièvre modérée et mal à la gorge. Vous observez des petits boutons rouges accompagnés parfois de vésicules (ce sont des boutons remplis...
Lire la suite
Mon enfant est malade
Mon enfant est tout le temps malade

Mon enfant est tout le temps malade

Votre enfant a souvent le nez qui coule et il enchaîne rhumes, angines, faux croup, conjonctivites et bronchites. Vous vous demandez si c’est normal !
Lire la suite

Allô Docteur...

Parents, ces fiches pratiques vous sont destinées: quelle est cette maladie? Comment soigner votre enfant? Que faire en cas d’accident? Quand consulter un pédiatre ou un centre d’urgences? Quand votre enfant peut-il retourner à l’école?

Une multitude de conseils pratiques qui vous permettent de prendre soin de votre enfant malade ou blessé, à retrouver dans l'ouvrage.

Mon enfant doit prendre un médicament

Dans cette rubrique, nous citons d’abord le nom de la substance active du médicament, suivie d’un nom de marque déposée accompagné d’un «® ». Les noms de marques, signalés entre parenthèses tout au long de ce livre, désignent des produits convenant aux enfants et fréquemment utilisés en Suisse. La liste des médicaments cités n’est pas exhaustive et sert uniquement d’exemple pour vous guider.

Avant d’administrer un nouveau médicament, demandez conseil à votre pédiatre ou à votre pharmacien. La dose, le mode d’administration, la fréquence des prises et la durée du traitement varient selon l’âge et le poids de l’enfant. Lisez attentivement la notice d’emballage car la durée et le mode de conservation des médicaments peuvent changer selon le type de médicament utilisé.

Parmi les maladies courantes de l’enfance, les infections sont fréquentes. Ces infections sont souvent causées par des virus. Elles ne nécessitent alors pas de traitements particuliers tels que des antibiotiques, qui n’agissent pas sur les virus. Les médicaments utilisés soulagent les symptômes sans changer le cours de ces infections virales qui guérissent d’elles-même.