Cancer du col de l'utérus: un nouveau vaccin, une nouvelle arme

Dernière mise à jour 13/10/11 | Vidéo
Le service cantonal de la santé publique vient d'annoncer le début de la campagne de vaccination contre les papillomavirus. Ce virus est responsable du cancer du col de l'utérus. Explications de la Dre Claire-Anne Siegrist.

Deuxième cancer le plus fréquent chez la femme (après le cancer du sein) le cancer du col de l'utérus est en rapport direct avec l'activité sexuelle, causé par le virus du Papillome Humain (HPV), et donc peut toucher toutes les femmes. Le frottis permet un bon dépistage, et un nouveau vaccin a été mis au point pour prévenir l'infection du papillomavirus. La Dre Claire-Anne Siegrist,  présidente de la commission fédérale de la vaccination lève le voile sur ce nouveau vaccin.

A LIRE AUSSI

Noyade

Loisirs aquatiques: la sécurité par l'apprentissage

Chaque année en Suisse environ cinquante personnes perdent la vie par noyade. C'est beaucoup et surtout bon nombre d'entre de ces accidents pourrait être...
Lire la suite
Dopage

Dopage au quotidien: une béquille chimique

De plus en plus de gens prennent des médicaments ou des substances pour tenir le coup au travail ou pour améliorer leurs performances.
Lire la suite
Bouger pour sa santé

Activité physique: bouger à tout âge

En un demi-siècle, le mode de vie dans les pays industrialisés a considérablement changé. Le dur labeur physique pour tous a fait la place à une vie plus...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
prevention2_quels depistages

Quels dépistages, à quel âge?

A l’heure du dépistage, l’idée n’est pas de passer sous un scanner des pieds à la tête chaque année. L’enjeu: faire «juste» ce qu’il faut quand il faut en tenant compte de ses antécédents et en restant à l’écoute de son corps. Le point avec le Pr Jacques Cornuz, directeur de la Policlinique médicale universitaire de Lausanne.
Est-ce obligatoire de se faire vacciner?

Est-ce obligatoire de se faire vacciner?

Réponse du Professeur Claire-Anne Siegrist, pédiatre et Directrice du Centre de vaccinologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et Présidente de la commission fédérale de vaccination.
Videos sur le meme sujet

Vaccins: quelle utilité?

Se faire vacciner n'est jamais un plaisir, ça pique, ça gonfle, et parfois on se sent un peu patraque. Mais pourquoi se vaccine-t-on au juste? Le point avec l'antidote.

Rougeole: faisons la disparaitre!

Faire disparaitre durablement le spectre d'une maladie contagieuse, c'est l'objectif de bien des responsables de santé publique à travers le monde. Par le passé ils y sont parvenus, et ils comptent bien récidiver. Cette émission vous en apprend plus sur l'une de ces maladies : la rougeole.

Rougeole: un vaccin mis à nu

En 1980, l’Organisation Mondiale de la Santé évaluait à 2,6 millions le nombre d’enfants qui décédaient de la rougeole chaque année. Aujourd’hui, encore 150'000 enfants en meurent principalement en Afrique et en Asie.
Maladies sur le meme sujet
Homme tenant une bouteille d'eau

Cancer de la vessie

Chaque année en Suisse, quelque 1200 personnes développent un cancer de la vessie, ce qui correspond à environ 3% de toutes les maladies cancéreuses.

Ovaires

Cancer de l’ovaire (carcinome ovarien)

Chaque année en Suisse, quelque 900 femmes développent un cancer de l’ovaire, ce qui correspond à 3% de toutes les maladies cancéreuses chez la femme.

Des reins

Cancer du rein

Chaque année en Suisse, près de 800 personnes développent un cancer du rein (carcinome des cellules rénales), ce qui correspond à environ 2% de toutes les maladies cancéreuses.