Somnifères? Pas forcément nécessaires!

Dernière mise à jour 22/08/13 | Article
Somnifères? Pas forcément nécessaires!
Au fil du temps, de nombreuses personnes remarquent que leur sommeil se modifie, en qualité ou en quantité, et cela peut représenter une souffrance.

De nombreuses influences s'exercent sur le sommeil avec l'âge: changement des rythmes de vie et d'activité, réduction physiologique des besoins en sommeil, problèmes de santé physique ou psychique interférant avec l'endormissement ou le maintien du sommeil, médicaments, etc.

Il n'y a pas de réponse toute faite pour la personne âgée qui se plaint de mal dormir. C'est un problème qui doit être évalué de manière globale et traité de manière individualisée. En particulier, l'utilisation éventuelle de somnifères doit être mûrement réfléchie et prévue sur la durée la plus courte possible. En effet, ces médicaments peuvent rapidement induire une dépendance. Même lorsqu'ils sont pris depuis de nombreuses années, ils peuvent être, peu à peu, moins bien tolérés et favoriser alors des chutes et des pertes de mémoire.

Vous avez du mal à dormir?

Le sommeil évolue tout au long de la vie. Avec l’âge, il peut devenir plus entrecoupé, moins profond, plus court. Mais vous pouvez l’améliorer par des moyens simples, sans médicament.

Quelques conseils de votre médecin et de votre pharmacien pour améliorer votre sommeil

  • Soyez active et actif durant la journée mais évitez une activité physique intensive dans les heures qui précèdent le coucher;
  • exposez-vous à la lumière naturelle durant la journée, au soleil si la météo le permet;
  • évitez les boissons contenant des excitants (café, thé, alcool) ainsi que le tabac dès le début de l’après-midi;
  • limitez la consommation de boisson après 18 heures (sauf en cas de canicule), cela peut suffire à éviter de se réveiller pour aller uriner la nuit;
  • mangez léger le soir, la digestion d’un repas copieux peut interférer avec le sommeil;
  • améliorez l’environnement de votre chambre à coucher: moins de lumière, bonne aération, température pas trop élevée;
  • observez des horaires réguliers pour vous coucher et vous lever, mais n’allez au lit que lorsque vous avez sommeil;
  • essayez de mettre en place un rituel du sommeil: une activité relaxante, lecture au fauteuil ou musique, à vous de trouver ce qui vous plaît et vous calme.

En cas de réveil durant la nuit

  • Respirez lentement, profondément et régulièrement, sortez de votre lit si vous n’avez pas réussi à vous rendormir après trente minutes;
  • sortez de la chambre, buvez une boisson chaude, pratiquez une activité reposante;
  • retournez au lit lorsque l’envie de dormir est revenue, pas avant;
  • le lendemain, levez-vous à votre heure habituelle, même si la nuit a été mauvaise. Ne faites pas de sieste durant la journée, vous dormirez d’autant mieux le soir.

Vous prenez des somnifères?

Attention, ce ne sont pas des médicaments anodins! Ils ont souvent des effets indésirables (troubles de la mémoire, chutes, dépendance, etc.). Ils induisent un sommeil moins réparateur que le sommeil naturel. Leur efficacité diminue avec le temps.

Arrêter les somnifères et retrouver un sommeil de qualité, c’est possible!  

 

Pour en savoir plus

A LIRE AUSSI

Sommeil
soigner_jambes_sans_repos

Mieux soigner le syndrome des jambes sans repos

Beaucoup plus fréquent qu’on ne le croit, ce syndrome handicapant reste une affection sous-estimée, mal...
Lire la suite
Apnée du sommeil
test_detecte_apnee

Un test très simple détecte l’apnée du sommeil

Il existe désormais un test rapide et très fiable pour détecter les personnes qui risquent de souffrir...
Lire la suite
Somnambulisme
Ce que vous devez savoir sur le somnambulisme

Ce que vous devez savoir sur le somnambulisme

Dormir debout, c’est possible pour les somnambules. Zoom sur un trouble pas si rare, et même fréquent...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
manque_sommeil_risque

Manque de sommeil: un risque pour la santé

Les nuits perturbées ne font pas que nous priver des nombreux effets bienfaiteurs du sommeil, elles ont aussi d’autres conséquences indésirables. Somnolence, dépression et obésité sont quelques-uns des maux qui guettent les mauvais dormeurs.
parasomnies_cauchemardesques_frontiere

Cauchemars: quand la frontière se brouille entre rêves et réalité

Dans nos rêves, il nous arrive de vivre des événements tragiques, mais nous savons qu’il ne s’agit que de songes. Certaines personnes vivent au contraire leurs rêves de façon si intense que cela peut avoir des conséquences tragiques.
dormir_processus_etapes

Dormir, un processus par étapes

Située au centre de notre cerveau, une horloge biologique nous indique qu’il est l’heure de nous coucher. Une fois les yeux fermés, nous passons par différentes phases de sommeil: endormissement, puis sommeil lent léger, lent profond, et paradoxal. Un cycle qui se répète à plusieurs reprises.
Videos sur le meme sujet

Gros plan sur le sommeil polyphasique

Bastien Confino entame une expérience de sommeil biphasique.

L'hypnopédie: faut pas rêver!

L'hypnopédie est une théorie selon laquelle l'Homme est capable d'apprendre en dormant.

De la dépendance et du sevrage aux somnifères

Prendre un médicament pour dormir peut s’avérer utile durant une courte période.
Maladies sur le meme sujet
Insomnie

Insomnies

Les troubles du sommeil constituent un véritable problème de santé publique, tant par leur fréquence que par leurs répercussions humaines, sociales et économiques.