Obésité: dormir dans le noir, c’est mieux

Dernière mise à jour 15/09/15 | Article
Obésité: dormir dans le noir, c’est mieux
L’exposition à la lumière pendant la nuit aurait un lien avec le surpoids.

En Suisse, on estime que 41% de la population est obèse ou en surpoids, proportion qui a quasi doublé en vingt ans. Mais l’alimentation n’est pas le seul facteur à incriminer. Une équipe de chercheurs britanniques s’est ainsi penchée sur les liens entre le surpoids et l’exposition à la lumière durant la nuit. Conclusion surprenante: les personnes qui dorment dans des chambres mal obscurcies ou éclairées sont, en moyenne, davantage obèses ou en surpoids que les autres.

Impact sur le sommeil profond

Prudent, Anthony Swerdlow, coordinateur de cette recherche, souligne qu’il ne s’agit, à ce stade, que de deux phénomènes observés en parallèle, sans que l’un explique forcément l’autre. Mais un lien est probable. Comme le note Raphaël Heinzer, médecin adjoint au Centre d’investigation et de recherche sur le sommeil à Lausanne, «le manque de sommeil favorise une prise de poids par un mécanisme hormonal qui augmente l’appétit».

Autre explication possible: la lumière aurait un effet néfaste sur la qualité même du sommeil. «Une source lumineuse perçue la nuit peut diminuer la quantité de sommeil profond (réparateur) et causer des réveils fréquents qui perturbent eux aussi la production de leptine (une hormone qui réfrène l’appétit, ndlr) et favorisent ainsi la prise de poids», poursuit Raphaël Heinzer. En attendant que les chercheurs confirment leurs résultats, mieux vaut donc dormir dans le noir.

A LIRE AUSSI

Somnambulisme
Ce que vous devez savoir sur le somnambulisme

Ce que vous devez savoir sur le somnambulisme

Dormir debout, c’est possible pour les somnambules. Zoom sur un trouble pas si rare, et même fréquent...
Lire la suite
Apnée du sommeil
test_detecte_apnee

Un test très simple détecte l’apnée du sommeil

Il existe désormais un test rapide et très fiable pour détecter les personnes qui risquent de souffrir...
Lire la suite
Apnée du sommeil
Aspirateur

Les secrets révélés de l'apnée du sommeil

Des millions de personnes s’étouffent chaque nuit. La coupable? L’évolution.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
manieres_dormir

Loin d’être stables, les manières de dormir ont évolué au cours du temps

Le sommeil est une fonction biologique qui s’est transformée au cours du temps et qui continue à évoluer. Il fut ainsi un temps où se réveiller au milieu de la nuit n’avait rien d’anormal. Les explications du Dr José Haba-Rubio, neurologue au Centre d’investigation et de recherche du sommeil (CIRS) du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et co-auteur de «Je rêve de dormir» aux éditions Favre.
sommeil_fatalite

Même s’ils sont de plus en plus fréquents, les troubles du sommeil ne sont pas une fatalité

De plus en plus observé et contrôlé, le sommeil reste une fonction biologique mystérieuse. Pourquoi certains ont de la peine à s’endormir? Et comment aborder les problèmes d’insomnie? Les réponses du Dr Raphaël Heinzer, co-auteur du livre «Je rêve de dormir» aux éditions Favre et fondateur du Centre d’investigation et de recherche sur le sommeil (CIRS) du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) qui fêtera ses dix ans le 13 décembre prochain.
Videos sur le meme sujet

Troubles du sommeil: la fin du cauchemar!

Lorsque nos nuits se passent mal, ce sont nos journées qui trinquent. On est fatigué, irritable, somnolent, dangereux parfois. Cette émission s'intéresse aux troubles du sommeil avec l'avis d'un expert médecin et directeur du centre lausannois du sommeil.

Insomnie: quand les nuits deviennent blanches

Après 40 ans, environ une personne sur quatre dort mal, voire très mal. Et les conséquences d'un mauvais sommeil peuvent être très nombreuses.
Maladies sur le meme sujet
Insomnie

Insomnies

Les troubles du sommeil constituent un véritable problème de santé publique, tant par leur fréquence que par leurs répercussions humaines, sociales et économiques.