Des cellules souches contre les troubles de l'érection

Dernière mise à jour 01/02/16 | Audio
Loading the player ...
Souffrir de troubles de l’érection après un cancer de la prostate, en particulier en cas d'ablation de cet organe, est fréquent.

Anne Baecher dévoile une piste explorée par des chercheurs français qui offre "des améliorations significatives des scores sexuels": la greffe de cellules souches.
Les explications sur cette technique encore au stade d'essai clinique avec le professeur René Yiou, du Service d’urologie de l’Hôpital universitaire Henri Mondor à Créteil.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Troubles de l'érection

Dysfonction érectile: seul au monde

Un homme sur deux, entre 30 et 70 ans, souffre de dysfonction érectile. Les causes sont souvent d’ordre psychologique, mais depuis une quinzaine d’années...
Lire la suite
Santé sexuelle

Définition, pratique, impacts… gros plan sur la masturbation

Alors qu’une grande partie des gens s'adonne à la masturbation, il reste difficile d’en parler.
Lire la suite
Sexualité féminine

Entre plaisir et santé: que savez-vous du clitoris?

Le clitoris jouit d’un triste privilège: c’est l’organe du corps humain le moins bien connu et le moins étudié.
Lire la suite
Maladies sur le meme sujet
Organes génitaux masculins

Cancer du testicule

Chaque année en Suisse, on dénombre environ 430 nouveaux cas de cancer du testicule, ce qui représente 2 % de toutes les maladies cancéreuses dans la population masculine. Le cancer du testicule touche surtout des hommes jeunes : 86 % des patients ont moins de 50 ans au moment du diagnostic.

Prostate

Cancer de la prostate

Chaque année en Suisse, environ 6100 hommes développent un cancer de la prostate, qui est le cancer le plus fréquent en général: 30% des cancers chez l’homme sont des cancers de la prostate. Pratiquement tous les patients (99%) ont plus de 50 ans au moment du diagnostic; 47% ont même 70 ans et plus.

La balanite

Balanite

La balanite est une inflammation de l’extrémité de la verge, et plus précisément du gland.