Les mystères du bégaiement

Dernière mise à jour 01/11/17 | Vidéo
Le bégaiement est un phénomène universel, qui existe dans toutes les langues et dans toutes les cultures. Un trouble de la parole parfois difficile à assumer, à l’origine de nombreux préjugés.

(TEXTE Aude Raimondi)

La parole est un geste complexe, qui combine des actions du larynx, de la bouche, de la langue, des oreilles, et de différentes zones cérébrales interconnectées. Chez une personne bègue, la coordination entre ces différents organes est perturbée. Un trouble stigmatisant, qui peut peser lourd sur le quotidien. Longtemps considéré comme une maladie psychologique, le bégaiement est aujourd’hui reconnu comme un symptôme et non plus comme un comportement.

Evénement traumatisant

Chez les jeunes enfants, il arrive parfois que le bégaiement s’installe du jour au lendemain, sans raison apparente. Dans certains cas, un événement traumatisant peut être «la goutte d’eau qui fait déborder le vase» et déclencher le trouble. Cependant, un événement n’est généralement pas le seul responsable. Il se combine avec d’autres paramètres, comme une prédisposition génétique, des connexions cérébrales atteintes, des problèmes d’articulation ou encore une pression de l’entourage.

Prédispositions génétiques

Il existe une prédisposition génétique au bégaiement, liée à une mutation sur les chromosomes dix et douze. En 2015, des scientifiques sont parvenus à copier sur des souris une variante génétique propre aux bègues. Les souris se mettaient alors à émettre de petits couinements répétés, que l’on peut associer à une forme de bégaiement. Une preuve que ce trouble de la parole a bel et bien des origines neurologiques et pas uniquement psychologiques.

Réagir assez tôt

Il n’existe actuellement aucun médicament capable de traiter le bégaiement. En revanche, de bons résultats sont obtenus grâce à la logopédie spécialisée. Si une thérapie est entamée assez tôt dans la vie du jeune enfant bègue, il y a de bonnes chances pour que le trouble ne s’installe pas définitivement. Les parents peuvent également aider leur enfant en adoptant eux-mêmes certains comportements, comme par exemple ne jamais terminer les phrases de l’enfant à sa place, ne pas lui dire de se calmer quand il croche sur un mot ou encore veiller à ne pas le stimuler de manière excessive.

______

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Mécanismes du corps

La température du corps baisse depuis le XIXe siècle

Une étude scientifique menée par des chercheurs de l'Université de Stanford (Etats-Unis) a révélé que la température moyenne du corps a baissé dʹun demi-degré...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
infogs_zoom_voix

Zoom sur la voix

Parler, crier et chanter : la voix permet à l’homme de communiquer de manière très précise. Si l’ensemble des sons produits est propre à chacun, notamment en raison de l’anatomie de nos cavités buccales et nasales, la machinerie est, elle, la même pour tous. Comme pour un instrument de musique, elle dispose de trois composants : une soufflerie, un vibrateur et un résonateur.
chanteur

Les mystères de la voix

«De toute façon, la pomme d’Adam ça sert à rien!» Vraiment? Idées reçues et autres généralités sur la voix décryptées par une spécialiste.
Bulles de dialogue

Evaluer les troubles de la voix pour mieux les soigner

Une altération de la voix peut entraîner d’importantes perturbations dans la communication, mais aussi dans l’identité et la représentation sociales de la personne affectée.
Videos sur le meme sujet

Le DTLA, un test de détection des troubles du langage

Une équipe de lʹUniversité de Neuchâtel a participé à la mise au point du test DTLA.

La voix dans tous ses états

La voix marque l'entrée dans la vie : c'est le premier cri alors que l'existence se termine par le dernier souffle.