Maladies de peau chez l’enfant: fréquentes et souvent bénignes

Dernière mise à jour 18/04/19 | Article
peau_enfant_benignes
On parle souvent d’une «peau de bébé» en référence à une peau douce et parfaitement lisse. Pourtant, les problèmes de peau sont très fréquents chez les enfants et ce, à tout âge.

Chiffres

20 % C’est le pourcentage d’enfants concernés par l’eczéma atopique.
Dans 70 % des cas, l’eczéma disparaît avant l’âge adulte.

Virus, bactéries, allergies ou même maladies génétiques se révèlent souvent chez les enfants par le prisme de la peau. Celle-ci protège et permet les échanges entre l’intérieur et l’extérieur de l’organisme. «La peau est un organe beaucoup plus complexe qu’une simple enveloppe, elle s’exprime à travers différentes réactions», explique la Dre Anne-Marie Calza, dermato-pédiatre et médecin consultante aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). Des réactions qui inquiètent souvent les parents. Pourtant, une éruption cutanée est rarement le signe d’un problème grave. «Ces réactions sont tout à fait normales, et même nécessaires. Beaucoup de maladies de peau surviennent dans l’enfance, période où se forge le système immunitaire», rappelle la dermatologue.

Les éruptions cutanées chez l’enfant ont des manifestations diverses, accompagnées ou non de démangeaisons et de fièvre. La réaction à la surface de l’épiderme peut prendre la forme de boutons, de vésicules, de pustules, de plaques ou simplement de rougeurs. Mais le diagnostic n’est pas toujours évident, comme l’explique la Dre Calza: «Les parents viennent souvent consulter beaucoup trop tôt. On leur demande alors de surveiller l’évolution et de revenir nous voir si nécessaire, afin d’affiner le diagnostic».

Virus, bactérie ou allergie?

Les problèmes de peau chez l’enfant, aussi appelés dermatoses, peuvent avoir des origines diverses. Elles peuvent être secondaires à un virus (comme la varicelle, la rougeole, etc.), ou à une bactérie. Depuis plusieurs années, on assiste également à une augmentation fulgurante des maladies dites «atopiques», provoquées par une hyper-réactivité immunitaire. Elles regroupent plusieurs pathologies qui souvent s’entrecroisent: l’eczéma, l’asthme, les conjonctivites allergiques ou encore le rhume des foins. «Le système s’emballe quand l’enfant est malade, quand le temps change, quand il y a des choses qui se passent dans sa vie, une dent qui pousse… c’est une dys-régulation immunitaire, explique la Dre Calza. Il y a sûrement aussi des causes environnementales, même si nous n’en avons pas la preuve formelle».

Symptômes dermatologiques les plus courants

Lessives: attention!

  • Evitez les agents blanchissants (oxygène actif, azurants optiques)
  • Choisissez une lessive dite «sensitive» ou «écologique»
  • N’utilisez pas d’adoucissant, même hypoallergénique. Pour adoucir, préférez ajouter une cuillère de vinaigre blanc dans le bac.

Des croûtes sur le crâne

Ce que ça peut être: Une dermite séborrhéique, aussi appelée «croûtes de lait», extrêmement répandue chez les nourrissons.

Comment ça se manifeste: Des croûtes jaunâtres apparaissent sur le cuir chevelu, les joues et les sourcils sont rouges avec des pellicules, les fesses peuvent l’être également. Ces manifestations ne sont pas douloureuses et apparaissent généralement entre 6 semaines et 3 mois.

La marche à suivre: Pour limiter les croûtes, il est possible d’appliquer de la vaseline ou une crème émolliente sur le crâne avant d’effectuer un shampoing doux. La dermite séborrhéique disparaît la plupart du temps spontanément.

Des plaques rouges

Ce que ça peut être: Un eczéma atopique (ou dermatite). En Suisse, près d’1 enfant sur 5 est concerné, un chiffre qui a doublé en trente ans, sans que l’on ne parvienne clairement à comprendre pourquoi. Le psoriasis est également en augmentation chez l’enfant. Moins fréquent que l’eczéma, il est lui aussi corrélé à l’immunité, et apparaît souvent après une infection à streptocoque, comme une angine.

Comment ça se manifeste: Chez le jeune enfant (dès l’âge de 3-4 mois), l’eczéma est une maladie chronique qui provoque l’apparition de plaques rouges, sèches, qui démangent fortement. Elles sont souvent localisées sur le visage et les plis des membres. L’eczéma rend également l’enfant irritable et perturbe son sommeil.

La marche à suivre: Il n’existe pas de médicament qui soigne l’eczéma, mais des crèmes peuvent soulager les poussées. Si certaines maladies atopiques perdurent à l’âge adulte, la plupart du temps elles guérissent spontanément pendant l’enfance. A noter que l’eczéma est très rarement causé par une allergie.

Vêtements, soyez vigilants

Les vêtements eux-mêmes renferment parfois des substances irritantes pour la peau, sans qu’on le sache. Aucune exigence n’impose en effet de mentionner la présence d’apprêts chimiques sur les étiquettes. «C’est une espèce de colle qui donne au vêtement une jolie tenue, mais qui persiste malgré les lavages, explique la Dre Anne-Marie Calza, dermato-pédiatre et médecin consultante aux HUG. On conseille aux parents de choisir des vêtements en coton, si possible en coton bio, et de les rincer avant une première utilisation». Les tissus synthétiques, utilisés pour les vêtements de sport notamment, sont eux aussi déconseillés, en particulier en cas d’eczéma atopique.

Une éruption accompagnée de fièvre

Ce que ça peut être: Une maladie virale comme la varicelle, la rougeole, la roséole, le syndrome «pied-main-bouche», un zona ou une maladie bactérienne comme la scarlatine.

Comment ça se manifeste: des éruptions cutanées soudaines sous forme de boutons, rougeurs, ou papules localisées ou présentes sur toute la surface du corps.

La marche à suivre: La plupart des éruptions virales durent 3-4 jours. Mais certaines – comme la varicelle – peuvent évoluer sur 2-3 semaines. Une fièvre élevée chez l’enfant accompagnant une éruption cutanée quelle qu’elle soit doit faire l’objet d’une surveillance particulière.

Attention: Le purpura fulminans se caractérise par l’apparition de petites taches pourpres ou violacées, qui ne disparaissent pas sous la pression du doigt, et qui évoluent rapidement. Accompagné d’une forte fièvre, il constitue une urgence absolue car peut être un signe de septicémie.

Des démangeaisons

Ce que ça peut être: Une piqûre d’insecte, une infection bactérienne (comme un impétigo), fongique (comme une mycose) ou encore parasitaire (comme la gale).

Comment ça se manifeste:

-          Une mycose chez le jeune enfant se déclare souvent au niveau du siège, lieu de prolifération idéal pour les champignons. Un traitement antifongique oral ou sous forme de crème est indiqué.

-          L’impétigo est dû à un staphylocoque qui se met à sécréter une toxine provoquant l’apparition de bulles suintantes. Il est favorisé par la chaleur et l’humidité et survient donc souvent en été. S’il est peu développé, un antibiotique local peut suffire à le traiter.

-          La gale se présente généralement sous forme de pustules rouges, souvent au niveau des paumes. Elle ne disparaît pas spontanément et doit être traitée spécifiquement.

La fièvre n’accompagne généralement pas ces maladies qui sont néanmoins fortement contagieuses.

La marche à suivre: En plus du traitement approprié selon le type de maladie, il est impératif de désinfecter soigneusement tous les éléments qui ont été en contact avec les lésions (vêtements, linge de lit, serviettes) afin d’éviter une contagion à l’entourage.

Quand faut-il s’inquiéter?

Pour un œil non initié, rien ne ressemble plus à un bouton qu’un autre bouton. Scrutant quotidiennement la peau de leur enfant, les parents s’alarment souvent inutilement: «Je vois parfois des gens qui viennent en consultation après avoir déjà vu quatre médecins, pour des choses microscopiques et totalement bénignes», explique la Dre Calza.

Il est possible de prendre en photo les éruptions cutanées de votre enfant, dès leur apparition, en pensant bien à les dater. Cela constituera un élément supplémentaire pour faciliter le diagnostic du médecin ou pour effectuer un suivi de l’évolution de la maladie.

En cas d’apparition soudaine de boutons ou de plaques rouges, la première chose à faire est de ne pas s’inquiéter. En revanche, un examen médical est systématiquement nécessaire en cas d’éruption inexpliquée qui ne passe pas au bout d’environ 10 jours ou dans les cas suivants : si l’enfant a de la fièvre, s’il ne s’alimente plus, s’il est sujet à de violentes démangeaisons, si un purpura apparaît sur sa peau, si une lésion grandit, saigne ou croûte.

Cosmétiques pour enfant: moins, c’est mieux

«Un enfant, sauf problème de peau particulier, n’a pas besoin de crème sur le corps», insiste la Dre Anne-Marie Calza, dermato-pédiatre et médecin consultante aux HUG. Pour la toilette du siège, choisissez la simplicité: de l’eau savonneuse ou du liniment oléo-calcaire.

Idem pour le corps: dans le bain, pas de savon parfumé ni effervescent, qui possèdent des conservateurs très allergènes et non adaptés aux enfants. «Choisissez un savon surgras en pain, qui contient moins de produits chimiques et de conservateurs», recommande la dermatologue, qui ajoute que «ce conseil vaut aussi pour les adultes!».

Parfum, maquillage, vernis, tattoos à l’encre noire… sont également à proscrire pour protéger la peau des tout-petits. Enfin, la dermatologue insiste sur le danger que représentent les huiles essentielles: «Elles sont très concentrées et parfois irritantes, toxiques ou même perturbatrices hormonales. Donc totalement interdites chez les enfants de moins de 3 ans.»

__________

Publié dans le supplément «Votre santé» de La Côte Hebdo en novembre 2018.

A LIRE AUSSI

Problèmes de peau
Dermatologie: cinq problèmes de peau

Dermatologie: cinq problèmes de peau

La peau est notre plus grand organe. Elle représente 10% de la totalité de notre corps, ce qui équivaut...
Lire la suite
Douleurs musculaires
Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Une blessure au tendon d’Achille est un problème bien connu des sportifs, particulièrement des adeptes...
Lire la suite
Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
enfants_prenez_soin_dents

Enfants, prenez soin de vos dents!

Prendre soin de ses dents est une habitude que l’on acquière pendant l’enfance. Aussi, les spécialistes sont unanimes: il faut l’inculquer dès l’apparition de la première dent, aux alentours des 6 mois.
allergie_soleil

Comprendre l’allergie au soleil

En constante augmentation, les allergies au soleil apparaissent principalement au niveau du décolleté et des bras sous forme de minuscules papules rouges.
allergie_nickel

Comprendre l’allergie au nickel

Les produits chimiques, métalliques et cosmétiques sont souvent impliqués dans l’eczéma de contact allergique. Mais la palme revient sans conteste au nickel.
Videos sur le meme sujet

Cosmétiques: si vous saviez tout ce qui traverse la peau

Chaque jour, notre peau absorbe toute une série de substances. Des mesures de précaution peuvent être prises pour minimiser les impacts sur notre santé.

La lumière bleue pour traiter en douceur certaines dermatites

Les vertus de la lumière pour traiter ou prévenir les dépressions saisonnières ou les troubles du sommeil sont connues.

Gros plan sur le traitement du vitiligo

Huma Khamis s'intéresse au vitiligo et à son traitement.
Maladies sur le meme sujet
fiche_maladie_acne

Acné

L’acné est une maladie du follicule sébacé formé par la glande sébacée et le poil. À la puberté, la glande sébacée sécrète du sébum en excès et trop épais, ce qui obstrue son orifice. C’est ce qui s’appelle la séborrhée. Cela provoque alors des comédons ouverts –les fameux points noirs– et des microkystes blancs, aussi appelés comédons fermés. Apparaissent également des pustules et des papules qui sont des petits boutons fermes et lisses.