La lumière bleue pour traiter en douceur certaines dermatites

Dernière mise à jour 15/05/18 | Audio
Loading the player ...
Les vertus de la lumière pour traiter ou prévenir les dépressions saisonnières ou les troubles du sommeil sont connues.

Leur potentiel pour soigner les maladies de la peau sont aujourd'hui étudiées. C'est le cas de la lumière bleue dans le traitement de la dermatite atopique, une des formes de l'eczéma.
Les explications d'Hans Laubach, de la consultation laser du Service de dermatologie du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

Notre précédente chronique: Les effets positifs de la lumière bleue

Notre précédente chronique: De la lumière contre la somnolence au volant

Laser (dermatologie et vénéréologie du CHUV)

Une émission CQFD - RTS La Première

Articles sur le meme sujet
allergie_soleil

Comprendre l’allergie au soleil

En constante augmentation, les allergies au soleil apparaissent principalement au niveau du décolleté et des bras sous forme de minuscules papules rouges.
allergie_nickel

Comprendre l’allergie au nickel

Les produits chimiques, métalliques et cosmétiques sont souvent impliqués dans l’eczéma de contact allergique. Mais la palme revient sans conteste au nickel.
allergie_cosmetiques

Comprendre l’allergie aux cosmétiques

Les cosmétiques contiennent parfums et conservateurs, des allergènes de contact souvent impliqués dans l’eczéma. Leur liste étant très longue, nous nous limiterons à en citer les principaux.
Videos sur le meme sujet

Gros plan sur le traitement du vitiligo

Huma Khamis s'intéresse au vitiligo et à son traitement.

Rencontre avec Olivier Gaide, un spécialiste de la peau

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

L'IA gagne contre l'humain à la traque aux grains de beauté suspects

Un réseau neuronal convolutif a été entraîné par une équipe germano-franco-américaine.
Maladies sur le meme sujet
fiche_maladie_acne

Acné

L’acné est une maladie du follicule sébacé formé par la glande sébacée et le poil. À la puberté, la glande sébacée sécrète du sébum en excès et trop épais, ce qui obstrue son orifice. C’est ce qui s’appelle la séborrhée. Cela provoque alors des comédons ouverts –les fameux points noirs– et des microkystes blancs, aussi appelés comédons fermés. Apparaissent également des pustules et des papules qui sont des petits boutons fermes et lisses.