La vérité sur les pieds

Dernière mise à jour 24/09/14 | Article
La vérité sur les pieds
«Marcher pieds nus, c’est meilleur», «La longueur des pieds correspond à l'intervalle entre la base du poignet et l'intérieur du coude»… Au sujet des pieds, on entend souvent tout et son contraire. Le point sur les expressions et autres croyances populaires avec deux podologues, pour distinguer le vrai du faux!
1. On fait la même pointure toute sa vie.

FAUX! Nos deux spécialistes s’accordent: «A l’âge adulte, notre pied reste effectivement à la même pointure pendant un certain nombre d'années. Mais, cette pointure n'est pas figée et augmente souvent en vieillissant. Cela est dû à l'accumulation de tensions et du poids du corps qui entraînent, avec le temps, un affaissement et un étalement du pied, qui peut ainsi gagner une ou deux pointures», explique Olivier Mathis, podologue et fondateur d’un site spécialisé sur les pieds. «Le changement peut être aussi causé par une pathologie, comme un pied creux ou des orteils en griffe, d’où la nécessité de choisir une pointure plus petite», précise Djamel Bouhabib, podologue et président de l’Union française pour la Santé du Pied (UFSP).

2. La croissance des pieds s'arrête à la fin de l'adolescence.

VRAI, confirme Olivier Mathis: «Bien que la fin de l'adolescence soit une période difficile à déterminer avec précision, le pied est l'organe qui s'arrête de grandir en premier». Djamel Bouhabib complète de son côté que la croissance des pieds d’une jeune femme peut se poursuivre jusqu’à ses 17 ou 18 ans, celle d’un jeune homme jusqu’à ses 20 ans.

3. Avoir le pied grec, égyptien ou carré est une catégorisation esthétique.

VRAI. Ils se caractérisent ainsi:

  • Le pied grec possède un 2e orteil plus long que le 1er.
  • L'égyptien possède un 1er orteil plus long que le 2e.
  • Le pied carré présente une relative harmonie de longueur entre les quatre premiers orteils.
4. Pour se chausser, cela ne change rien d’avoir un pied grec ou égyptien.

FAUX. Selon Djamel Bouhabib, «la forme du pied doit influencer le chaussage. Un pied égyptien sera plus à risque de développer un hallux valgus (déformation du gros orteil) ou un ongle incarné dans des chaussures étroites, alors qu’un pied grec pourra frotter au fond d’une chaussure trop petite, en raison de son deuxième orteil plus long, avec développement d’un cor».

5. La longueur des pieds correspond à l'intervalle entre la base du poignet et l'intérieur du coude.

VRAI… et FAUX! «Il ne s'agit là ni plus ni moins que d'une approximation. Effectivement, la longueur du pied correspond à peu près à cette distance mais ce n'est pas toujours le cas. Des variations anatomiques d'un individu à l'autre existent, sans parler de certains facteurs qui peuvent aussi venir perturber la croissance d'une région anatomique (une fracture par exemple)», explique Olivier Mathis.

6. C'est meilleur de marcher pieds nus.

VRAI. Les deux spécialistes s’accordent sur le fait qu’il est bon de marcher pieds nus! Mais si Olivier Mathis conseille de le faire «dans un environnement protégé, comme chez soi», Djamel Bouhabib estime qu’il est surtout bénéfique de le faire au bord de la plage ou dans l’herbe, s’il n’y a aucun risque de se blesser. Les sensations seront bien meilleures que sur du carrelage».

7. Transpirer des pieds est une fatalité.

FAUX. Cela dépend de chaque individu, selon les deux podologues. «Et plus on est jeune, plus on transpire, ajoute Djamel Bouhabib. Mais parfois quelques règles simples d’hygiène, comme changer de chaussettes tous les jours et de chaussures régulièrement, éviter les matières synthétiques, se laver les pieds à l’eau tiède ou froide et bien se les sécher suffisent. Tous ces petits gestes peuvent régler bon nombre de désagréments». Et Olivier Mathis d’ajouter: «En dernier recours, il existe des traitements (crèmes, bains, sprays, etc.)».

8. Les chaussures à talons hauts sont très mauvaises pour le dos.

VRAI. «Le pied nu à plat supporte environ 70% du poids du corps sur le talon et 30% sur l'avant-pied, détaille Olivier Mathis. Avec un talon plus haut, il existe une surcharge de l'avant-pied et une exagération de la cambrure du dos responsable de douleurs et donc, à terme, néfaste pour la santé». Les genoux ne sont pas non plus épargnés, selon Djamel Bouhabib, car des problèmes au niveau de la rotule peuvent aussi se développer.

9. Marcher avec des chaussures plates est, au contraire, conseillé.

FAUX. Être totalement à plat n’est pas la solution. «Avec un talon d'environ 3 à 3,5 cm, le poids du corps est équitablement réparti entre avant- et arrière-pied», estiment les deux spécialistes.

10. Quand on choisit une chaussure pour un enfant, il faut toujours prendre une pointure au-dessus.

FAUX. Selon Olivier Mathis, «adulte ou enfant, il faut toujours choisir une chaussure à sa pointure et adaptée à la morphologie de son pied. Certes, il n'y a rien de pire que des chaussures trop justes pour un enfant, qui vont lui comprimer le pied, mais choisir une paire trop grande n’est pas bon non plus. Elle ne tiendra pas assez le pied et peut provoquer des chutes».

Le pied de l’enfant est plat de manière physiologique et ce, jusqu’à 4 ou 5 ans. A l’acquisition de la marche, une paire de chaussettes antidérapantes suffira, pour que l’enfant se déplace à la maison. En revanche, à l’extérieur, des chaussures montantes qui maintiendront ses chevilles seront nécessaires. A partir de ce moment-là, il est important de contrôler régulièrement sa pointure et de privilégier les lacets aux velcros. On passe certes un peu plus de temps à mettre les chaussures, mais l’enfant est correctement maintenu et la chaussure mieux adaptée à la morphologie de son pied!

_________

Sources

Interviews des podologues Djamel Bouhabib, président de l’Union française pour la Santé du Pied (UFSP) et Olivier Mathis, fondateur d’un site internet spécialisé sur les pieds.

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Douleurs du genou
On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

Après deux opérations au genou, l’Américaine championne de ski Lindsey Vonn a fait un come-back époustouflant....
Lire la suite
Troubles de l'odorat
Grains de poivre

Ne négligez pas les troubles de l’odorat

Plus d’une personne sur 20 souffre de perte de l’olfaction. Cela suite à un maladie ou un accident, voire...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Champignons et parasites à l’assaut de votre peau

L’été est propice aux baignades à la piscine et dans les lacs. Gare aux champignons et levures qui provoquent des mycoses et aux puces de canard qui entraînent de fortes démangeaisons.
Nos pieds et leurs (gros) bobos

Nos pieds et leurs (gros) bobos

Avec sa trentaine d’os et ses quelque septante articulations, le pied est fragile et ses déformations peuvent être très douloureuses. Elles ont parfois une origine génétique, comme dans le cas du hallux valgus, communément appelé «oignon», tandis que certaines pathologies sont provoquées par des excès sportifs. Tour d’horizon des maux de pieds les plus fréquents avec Mathieu Assal, orthopédiste, spécialiste du pied à la clinique de la Colline à Genève et président de la Société suisse des médecins du pied et de la cheville.
Videos sur le meme sujet

Intoxications accidentelles

Les intoxications accidentelles sont nombreuses, malgré tous les messages de prévention. En Suisse, plus de 15’000 accidents par année sont dus aux médicaments, aux produits ménagers ou aux plantes.

Troubles de l'ouïe: moins de bruit pour mieux s'entendre!

Quelles sont les conséquences du bruit sur notre ouïe? Quels dommages provoquent-ils, quelles sont les solutions pour éviter le pire? L'antidote fait le point.

Tendinites: tendinoses et autres tendinopathies

Le sport est bon pour la santé. Le problème, c'est que trop sollicités, notre squelette, nos muscles et nos tendons peuvent parfois nous faire souffrir.