Les pieds se mettent à nu, attention à ne pas les surmener

Dernière mise à jour 07/08/23 | Article
LMD_pieds_nu_surmener
Alors que l’on troque volontiers jupes et pantalons contre des versions raccourcies, les chaussures sont délaissées au profit des sandales, tongs et autres nu-pieds. Est-ce vraiment une bonne chose pour le squelette et la musculature? Oui et non… Explications

L’été rime avec vacances et farniente, mais aussi avec tongs, sandales ou pieds nus. S’il va de soi que la hausse des températures induit les gens à délaisser chaussettes épaisses et bottes en cuir, la libération totale du pied est-elle une bonne chose? Tout est question de dosage, selon le Dr Julien Favre, co-directeur du Swiss Biomotion Lab au Département de l’appareil locomoteur duCentre hospitalier universitaire vaudois (CHUV): «Dans nos contrées, les pieds sont habitués à marcher avec des chaussures qui apportent maintien, stabilité et amorti. Lorsque l’on quitte une chaussure fermée pour une tong, cela perturbe le système musculosquelettique. Il faudrait donc éviter les changements brusques. Bien que le pied nu soit un système fantastique pour la marche, les Occidentaux ne savent plus tellement l’utiliser.»

La chaussure idéale est l’affaire de chacun

Certaines femmes semblent être aussi à l’aise dans des escarpins aux talons vertigineux que dans des pantoufles. Question d’habitude? Certainement, mais pas uniquement. «La chaussure idéale pour une personne ne l’est pas pour une autre», précise le Dr Julien Favre, co-directeur du Swiss Biomotion Lab au Département de l’appareil locomoteur duCHUV. N’en déplaise aux amatrices de talons, ce type de soulier ne présente aucun avantage autre qu’esthétique. «Avec de telles chaussures, les points d’appui sur le devant du pied sont trop importants. Il y a un lien clair entre port de talon et hallux valgus (une déformation du gros orteil qui affecte surtout les femmes, ndlr). Le risque de se faire une entorse de cheville est aussi plus élevé», explique le Dr Diogo Vieira Cardoso, médecin adjoint au Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l’appareil locomoteur des HUG. 

Et que penser de la mode des baskets que tout le monde porte presque dix mois par année? «Idéalement, il faudrait alterner les chaussures afin que le pied soit soumis à différentes sollicitations. Ne porter qu’une paire de baskets toute l’année va réduire les capacités d’adaptation du pied, ce qui risque d’augmenter les problèmes lorsqu’en été, il se retrouve dans des tongs», conclut le Dr Favre.

La tong classique n’assure aucun maintien et le pied a tendance à devoir faire un travail d’accroche pour maintenir la semelle en place, ce qui crée des tensions sur les muscles et les tendons.

Le Dr Diogo Vieira Cardoso, médecin adjoint au Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l’appareil locomoteur des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), voit cependant aussi des avantages à libérer les pieds du carcan des chaussures: «On observe moins de douleurs aux orteils en été, car les gens marchent avec des chaussures ouvertes. Le pied a donc plus de place et il a moins de restrictions de mouvements des articulations. La marche avec des sandales plates ou des tongs est très semblable à celle pieds nus» (lire encadré).

Et Clémence Viriot, podologue à Préverenges, de confirmer: «Le pied est recouvert d’énormément de terminaisons nerveuses informant en permanence le corps. Lorsque l’on marche avec des chaussures fermées, cela prive l’organisme de ces informations et empêche les capteurs de bien fonctionner. Le mettre à l’air de temps en temps est bénéfique pour une personne en bonne santé, sans pathologies qui mettent en danger les pieds.» 

Plastique et bactéries

Lézarder une journée à la plage, tongs aux pieds, ne cause en principe aucun problème majeur, mais faire une longue marche ainsi chaussé est à proscrire. «À cause de l’instabilité inhérente à la tong, les risques de blessures augmentent. Il est important de choisir la chaussure en fonction de l’activité», précise le Dr Favre. Un avis partagé par le Dr Vieira Cardoso: «Selon le terrain, marcher sur une grande distance en tongs est problématique. Le manque de soutien et d’amorti va poser un problème pour les muscles et les articulations. Cela va créer des frottements sur la peau. Par ailleurs, le plastique de la tong retient la chaleur et favorise le développement de bactéries. Les sandales en cuir, avec une semelle qui fournit un meilleur soutien au talon, sont une meilleure alternative pour une petite marche.» 

Il existe également des sandales plus sportives, presque de randonnée, qui apportent un soutien et sont munies de brides larges maintenant mieux le pied en place. «Même dans ce type de chaussures, le pied reste très exposé. La cheville n’est pas aussi bien tenue que dans des chaussures de marche et les risques de coupures ne sont pas négligeables. Je la déconseille sur un terrain accidenté», précise le Dr Favre. Un avis partagé par Clémence Viriot: «Dans les chaussures ouvertes, le pied est plus exposé aux chocs ou aux éraflures. Il est également sujet à la sécheresse et à la formation plus importante de callosités. Pour s’en départir, je recommande de poncer la zone une fois par semaine sur peau humide et d’hydrater avec une crème spécialement conçue pour les pieds.» 

Enfin, conduire une voiture ou rouler à vélo avec des tongs n’est pas une bonne idée. La schlap peut vite se coincer sous l’accélérateur ou glisser de la pédale. Ce serait dommage de finir l’été aux urgences…

Inconvénients et avantages de la marche pieds nus

Marcher pieds nus est-ce finalement une bonne chose? Le Dr Diogo Vieira Cardoso, médecin adjoint au Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l’appareil locomoteur des HUG, explique: «La marche pieds nus favorise un meilleur équilibre et une meilleure perception du corps dans l’espace. Elle sollicite également davantage la musculature du pied et de la jambe, ce qui augmente l’effet de pompage du sang et améliore la circulation sanguine.» Le spécialiste met toutefois en garde contre quelques inconvénients: «L’absence d’amorti cause des points de pression importants et certaines personnes développent ainsi des inflammations comme la fasciite plantaire, très courante en été. Il s’agit d’une inflammation du tissu qui s’étend du talon à la base des orteils. Sans oublier que marcher pieds nus, sans soutien et avec peu de stabilité, aggrave les problèmes préexistants. Je le déconseille aux personnes qui souffrent d’une instabilité de la cheville, par exemple.En cas de douleurs lors de la marche, il convient toujours de consulter pour vérifier qu’il n’y ait pas de pathologies.» Quant au Dr Julien Favre, co-directeur du Swiss Biomotion Lab au Département de l’appareil locomoteur du CHUV, il rappelle que «les personnes qui portent des chaussures particulières, par exemple en raison d’une opération orthopédique ou d’un diabète, devraient se renseigner avant d’opter pour la marche en tongs ou pieds nus».

______

Paru dans Le Matin Dimanche le 06/08/2023

Articles sur le meme sujet
BV13_soigner_vision_travail

Soigner sa vision (aussi) au travail

Les longues heures passées devant un ordinateur entraînent souvent une fatigue oculaire. Pour protéger ses yeux, il est nécessaire de bien disposer son écran, tout en veillant à la luminosité et à l’éclairage ambiant. Il est aussi conseillé de faire régulièrement des exercices.
Videos sur le meme sujet

Tout sur le pied bot

Huma Khamis s'intéresse au pied bot, une malformation qui touche une à deux naissances sur mille et qui se soigne très bien après d'énormes progrès dans sa prise en charge depuis une vingtaine d'années.

Je vis en ville, est-ce mauvais pour mes poumons?

Poussières minuscules, les particules fines peuvent provoquer des problèmes pulmonaires et cardiaques. En vivant en ville, y sommes-nous plus exposés?