Longue vie aux protéines: la frétillante dynéine

Dernière mise à jour 16/10/18 | Audio
Loading the player ...
Sans les protéines, nous ne sommes rien.

Nous ne pourrions ni vivre, ni parler, ni respirer, ni manger... ni rire! Durant deux semaines, "CQFD" rend hommage à la ricine, à la toxine botulique ou encore à la calmoduline.

Aujourd'hui: gros plan sur la dynéine, la protéine qui permet aux spermatozoïdes de frétiller! Sarah Dirren est en compagnie de la biologiste Vivienne Baillie Gerritsen, auteure d'une histoire par mois sur les protéines sur le site "Protein Spotlight" de l'Institut Suisse de Bioinformatique (SIB).

Découvrez "Les protéines se mettent à table", un podcast original de la RTS

"The kink behind the wriggle" (Protein Spotlight)

Le site de l'Institut Suisse de Bioinformatique

Une émission CQFD - RTS La Première

Articles sur le meme sujet
PULS_organe_côlon

Zoom sur le côlon

Au creux de l’abdomen, le côlon encadre l’intestin grêle. Grâce aux cinq couches de sa paroi, il absorbe l’eau du bol alimentaire, assure l’équilibre hydrique de notre corps et évacue les déchets de notre digestion. Ce long tube est l’organe du système digestif le plus vulnérable aux maladies.
PULS_organe_reins

Zoom sur les reins

Ils se font face sous les deux dernières côtes. De chaque côté de la colonne vertébrale, ces organes en forme de haricots filtrent le sang. Les reins éliminent dans l’urine les déchets de notre organisme et les éléments en surplus. Ils jouent un rôle crucial dans l’équilibre interne de notre corps.
Sept éternelles questions sur la fièvre

Sept éternelles questions sur la fièvre

Frissons et sensations de chaleur, lequel d’entre nous n’a jamais connu les désagréments de la fièvre? Pourtant, elle continue d’inquiéter et de véhiculer de fausses vérités.
Videos sur le meme sujet

Découvrir l'oreille de l'intérieur

Anne Baecher vous emmène pour un voyage étrange dans l'oreille.

Le comment du pourquoi: le point de côté

Comment se forme un point de côté?

La peau comme troisième rein

Transpirer dans des bains chauds pour mieux supporter la dialyse, cʹest une méthode originale testée sur quelques patients au Service de néphrologie du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).