Combien de calories dépense-t-on à chaque clic de souris?

Dernière mise à jour 20/03/13 | Article
Combien de calories dépense-t-on à chaque clic de souris?
Bouger l’index pour cliquer consiste à déplacer 11,7 grammes de muscle, et permet bel et bien de brûler des calories. Mais combien ?

Il vous faudrait environ 240.000 clics de souris pour éliminer une belle portion de 200 g de bœuf bourguignon.

Ceci peut être déduit des statistiques incluses dans le livre Convert Anything to Calories, rapporte le site Japonais Rocket News 24. Le livre, publié aux éditions PHP Science World, explique ainsi qu’il faut compter 1,42 calorie par clic.

Le calcul a été effectué en considérant que bouger l’index pour cliquer consiste à déplacer 11,7 grammes de muscle. Comme on sait qu’il faut consommer 16,7 micromoles (unité mesurant le nombre d’atomes) d’ATP (Adénosine Triphosphate, la molécule utilisée par les cellules pour transporter de l’énergie) pour déplacer un gramme de muscle par seconde, il faut 195 micromoles (11,7 g x 16,7 µmol/g) d’ATP pour le doigt entier. Converti en calories, on trouve qu’il faut dépenser 1,42 calorie pour cliquer sur sa souris.

Une femme dépense, en gros, entre 1.500 et 1.700 kCal/jour au repos et un homme près de 2.000. Rester devant un ordinateur à cliquer est très loin de dépasser ce rythme métabolique de base, du moins pour un journaliste web.

Grâce à un petit programme à télécharger, il est possible de garder trace de ses clics de souris (entre autres). Nous trouvons ainsi une moyenne très grossière de 426 clics/heure. En admettant que nous passions 10 h / jour devant un ordinateur, cela équivaut à 4.260 clics par jour, soit 6.049 calories par jour, c’est-à-dire 6 kCal. En ce qui concerne notre bœuf bourguignon à 340 kCal, il faudrait donc, si on ignore le rythme métabolique de base, à peu près 56 jours de clics pour l'éliminer entièrement.

Et encore, il s’agit d’estimations très optimistes, puisqu’un clic de souris est estimé à 1,42 calorie lorsque les muscles de l’index sont complètement contractés. Un mouvement plus relâché ne dépenserait pas tant d’énergie.

Pas de quoi laisser tomber toutes vos autres activités gourmandes en énergie pour vous consacrer au clic. En effet, même faire une vaisselle permet de dépenser 30 kCal. D’autres activités réellement sportives, telles que le ski de fond, plus dépensière de toutes, peut vous faire dépenser jusqu’à 2.000 fois plus d’énergie par heure que le clic. Toutes ces dépenses en énergie, et même celles de parties de jambes en l’air plus ou moins intenses, peuvent être calculées grâce à des outils en ligne (NB: les unités sont données en «calories». Il s’agit de calories «diététiques», c’est-à-dire de kilocalories).

Article original: http://www.slate.fr/lien/69355/clic-de-souris-calories

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Problèmes de peau
Dermatologie: cinq problèmes de peau

Dermatologie: cinq problèmes de peau

La peau est notre plus grand organe. Elle représente 10% de la totalité de notre corps, ce qui équivaut...
Lire la suite
Douleurs du genou
On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

Après deux opérations au genou, l’Américaine championne de ski Lindsey Vonn a fait un come-back époustouflant....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Puls_systeme_vestibulaire

Le système vestibulaire

Pour se repérer dans l’espace et percevoir les mouvements, les humains, comme tous les mammifères, se reposent sur une structure aux mécanismes complexes et encore mystérieux: le système vestibulaire. Avec ses trois canaux semi-circulaires et ses deux cavités, cet organe sensoriel assure le maintien de l’équilibre et stabilise le regard. Mal connus, les troubles vestibulaires bouleversent la vie quotidienne.
PULS_organe_nez

Le nez

Fin, long, court, épais, harmonieux ou non, le nez occupe une place de choix dans l’esthétique du visage. Sa partie visible ne joue toutefois qu’un rôle minime dans les tâches centrales qu’assure cet organe pour l’organisme. Le nez cumule en effet les fonctions olfactives, mais aussi respiratoires et immunitaires.
Videos sur le meme sujet

Pourquoi les filles ont-elles moins de poils que les garçons?

Pas de doute, même quand les filles ne s'épilent pas, elles ont généralement moins de poils que les garçons. Mais pourquoi?

Pourquoi a-t-on mal à la gorge?

«Je n’arrive pas à avaler ma salive, ça brûle!».

A quoi sert la fièvre?

Qui n'a jamais été cloué au lit avec une bonne fièvre?