Constipation et hémorroïdes: des phénomènes parfois liés

Dernière mise à jour 23/01/18 | Article
constipation_hemorroides_lies
Les hémorroïdes sont plus fréquentes qu’on ne le pense. Dans certains cas, elles peuvent être prévenues en luttant contre la constipation.

 Sujet très tabou dont on entend peu parler, les hémorroïdes concernent tout de même environ 30 % de la population et une femme sur deux après un accouchement. Une pathologie importante à connaître, car elle peut induire de grandes souffrances physiques et surtout psychologiques. Les hémorroïdes étant liées à une zone du corps très intime, de nombreuses personnes les vivent comme une honte. Par conséquent, elles hésitent et sont gênées à l’idée d’aller consulter. Un phénomène d’autant plus regrettable qu’il existe de nombreux moyens pour prévenir les hémorroïdes et les soulager.

Différentes phases pathologiques

Prévenir constipation et hémorroïdes

Certains réflexes au quotidien permettent de limiter les problèmes de constipation et également l’apparition d’éventuelles hémorroïdes :

  • Adoptez un régime alimentaire riche en fibres qui favorise le transit (légumes, fruits, céréales). Les légumes verts augmentent la quantité des selles et contribuent donc à améliorer le transit. En revanche, certains aliments comme le poulet, le riz, les pâtes ou les carottes cuites sont connus pour produire peu de résidus.
  • Veillez à bien boire, car les fibres ont besoin d’être hydratées.
  • Bougez, pratiquez régulièrement un sport ou toute activité qui favorise la motricité.
  • Ecourtez vos passages aux toilettes (maximum 2 minutes). Si rien ne vient dans ce laps de temps, sortez et réessayez plus tard.
  • Si vous êtes sujet aux hémorroïdes, il est utile de modifier votre position sur les toilettes. Placez un petit banc sous les WC pour adopter une position semi-accroupie, proche des toilettes turques, qui favorise l’expulsion des selles.

 «Au sens strict, l’hémorroïde est une structure, un paquet vasculaire situé dans le rectum, explique le Dr Guillaume Zufferey, spécialiste en chirurgie viscérale au Groupement Hospitalier de l’Ouest Lausannois (GHOL). Plus précisément, il s’agit d’un amalgame de tissus et de réseaux de vaisseaux qui forment une sorte de coussin et servent à la continence fine des selles. Mais dans certains cas, ces tissus peuvent avoir tendance à grossir de plus en plus et glisser en direction de l’anus. L’hémorroïde devient alors pathologique». En fonction de son stade de développement, celle-ci peut se manifester par divers symptômes, dont un gonflement de la région anale, des saignements, des douleurs, des irritations, des démangeaisons ou encore une difficulté à sentir les selles.

«La maladie hémorroïdaire se développe en quatre stades, détaille le Dr Zufferey. Tout d’abord, l’hémorroïde grossit simplement sur place. Ensuite, elle peut avoir tendance à sortir par l’anus mais y rentrer par elle-même. Puis, il faut parfois la remettre soi-même à l’intérieur via des manœuvres digitales. Finalement, une maladie hémorroïdale de stade quatre sort par l’anus et n’y rentre plus». A noter qu’une hémorroïde peut également être sujette à des crises aiguës, sous forme de thrombose: les veines se bouchent et provoquent un important gonflement ainsi que des douleurs intenses.

Il existe heureusement de nombreux traitements capables de traiter ces hémorroïdes pathologiques. En fonction de leur stade de développement, le médecin optera soit pour l’administration de médicaments et crèmes, soit pour une intervention chirurgicale qui consiste à plaquer l’hémorroïde contre la paroi du rectum ou à la retirer entièrement.

Le rôle de la constipation

Les raisons de l’apparition d’une hémorroïde pathologique ne sont pas toujours connues. Il existe cependant certains facteurs de risque qui peuvent favoriser leur développement. D’une part, la grossesse, qui exerce une pression sur le rectum. D’autre part, les problèmes de constipation qui peuvent être un facteur aggravant. «Lorsqu’on est constipé, on va devoir beaucoup pousser pour aller à selle, remarque le Dr Laurent Bochatay, spécialiste en gastro-entérologie au GHOL. Avec la pression, le sang s’accumule dans les hémorroïdes et la pression sanguine augmente, ce qui favorise leur développement». Mais le problème peut aussi aller dans l’autre sens: «une hémorroïde peut devenir un obstacle aux selles, et peut donc provoquer de la constipation».

Afin de prévenir leur développement, il est tout de même recommandé de lutter contre la constipation. Médicalement parlant, celle-ci est définie par une fréquence de moins de trois selles par semaine. «La constipation est un phénomène chronique, qui dure dans le temps, indique le Dr Bochatay. On ne considère pas comme telle les variations du transit ponctuelles et contextuelles, par exemple lors d’un voyage». En revanche, si vous souffrez de troubles du transit depuis plus de six mois, un traitement contre la constipation sera sans doute envisagé. Dans un premier temps, il est recommandé de suivre certains conseils d’hygiène de vie (lire encadré). Si cela n’est pas suffisant, adressez-vous à votre médecin généraliste qui pourra vous prescrire un traitement médicamenteux adapté et vous orienter vers un spécialiste si nécessaire.

Ce que disent les selles

La forme des selles peut-être un bon indicateur de votre santé intestinale:

_______

Paru dans le Quotidien de La Côte le 06/12/2017.

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Une blessure au tendon d’Achille est un problème bien connu des sportifs, particulièrement des adeptes...
Lire la suite
Problèmes de peau
Dermatologie: cinq problèmes de peau

Dermatologie: cinq problèmes de peau

La peau est notre plus grand organe. Elle représente 10% de la totalité de notre corps, ce qui équivaut...
Lire la suite
Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_organe_côlon

Zoom sur le côlon

Au creux de l’abdomen, le côlon encadre l’intestin grêle. Grâce aux cinq couches de sa paroi, il absorbe l’eau du bol alimentaire, assure l’équilibre hydrique de notre corps et évacue les déchets de notre digestion. Ce long tube est l’organe du système digestif le plus vulnérable aux maladies.
selles_disent

Les selles et leurs mystères

Aspect, forme, couleur, odeur: nos fèces livrent quantité d’informations sur notre état de santé. Voici ce qu’il faut savoir sur nos excréments.
Jus de fruits et légumes

Légumes, fruits et fibres alimentaires: nos conseils

Les légumes et les fruits sont importants pour la santé, même si c’est rarement ce que l’on préfère! Quant aux fibres, elles ont un rôle de prévention de la constipation.
Videos sur le meme sujet

Gros plan sur le syndrome du côlon irritable

Adrien Zerbini vous dit tout sur un syndrome aussi fréquent que mystérieux: le côlon irritable.

Découvrir l'oreille de l'intérieur

Anne Baecher vous emmène pour un voyage étrange dans l'oreille.

Cryothérapie et plongée en eau froide

De plus en plus de personnes sʹimmergent dans le froid pour en retirer des effets bénéfiques pour leur santé.
Maladies sur le meme sujet

Hémorroïdes

L'hémorroïde est une grosseur dans la région anale, causée par le gonflements des veines dans cette zone. Elle peut saigner ou démanger .

papier wc

Constipation

Bien que chacun ait son propre rythme, le fait de ne pas aller à selles pendant 3 jours est considéré comme de la constipation.

Symptômes sur le meme sujet
Nœud

Constipation

J’ai des difficultés à aller à selle / je suis constipé(e)
Rouleau de papier toilettes

Douleurs selle

J’ai des douleurs en allant aux toilettes / à selle