Froid: vrai ou faux?

Dernière mise à jour 01/12/15 | Vrai/Faux
Froid: vrai ou faux?
On croit tout connaître sur le froid, mais les idées reçues à son encontre ne manquent pas. Extrait.

Les femmes sont plus frileuses que les hommes.

Faux.

La proportion de tissu adipeux chez la femme est presque deux fois plus importante que chez l’homme. Or, la graisse, qui est située entre la peau et les muscles, joue un rôle d’isolant face aux basses températures extérieures. Les femmes sont donc moins frileuses qu’on ne le pense!

Les personnes en surpoids ont moins froid que les autres.

Vrai.

La masse graisseuse est plus importante chez une personne en surpoids que chez une personne fine. Or, cette couche constitue une barrière protectrice. A l’inverse, les personnes fines vont donc ressentir plus rapidement le froid. Dans les deux cas, la sensation de froid entraîne des contractions musculaires involontaires – les frissons – dont la fonction est d’augmenter la température centrale (la température interne du corps, au niveau du tronc et non des membres) et, de ce fait, rétablir l’équilibre thermique du corps. Selon l’Enquête suisse sur la santé (1992-2012), 51% des hommes et 32% des femmes sont en surpoids, ce qui pourrait en partie expliquer pourquoi les femmes ont la réputation d’être plus frileuses.

Garder ses chaussettes au lit est utile pour s’endormir sans avoir froid.

Vrai.

Au moment du coucher se produit une baisse de la température centrale liée aux variations des taux hormonaux. Une légère sensation de froid est d’ailleurs un des signes de fatigue qui devrait nous pousser à aller au lit.

De manière générale, le fait d’avoir les pieds froids s’explique par un phénomène de vasoconstriction qui touche les parties superficielles et périphériques du corps. La vasoconstriction, c’est quand les vaisseaux sanguins périphériques ou cutanés se contractent pour limiter la perte de chaleur et donc préserver la température centrale. En surface, le corps (la peau en particulier) est moins vascularisé que le noyau central (le cœur, les muscles, etc.) ce qui explique que nos extrémités deviennent froides en premier lieu. D’ailleurs, les parties cutanées qui sont les plus exposées peuvent avoir des températures plus basses (entre 20 et 32°) que la température centrale, sans dommage. Toutefois, comme les pieds représentent une surface importante, la sensation de froid peut être gênante.

Quant au port de chaussettes, cela peut effectivement limiter la perte de chaleur mais n’est pas nécessaire chez tout le monde. Il faut savoir en effet qu’il existe une grande variabilité individuelle en ce qui concerne la perception du froid et l’aptitude à développer une réaction de vasoconstriction à la périphérie du corps. Aux dires du Pr Marc-Joseph Licker, spécialiste en médecine interne, intensive et en anesthésie aux Hôpitaux universitaires de Genève, «c’est comme si nous étions chacun équipés de chaudières plus ou moins puissantes».

Boire de l’alcool réchauffe.

Faux.

L’absorption d’alcool a un effet anesthésiant sur le corps (sur l’hypothalamus en particulier). De ce fait, l’alcool atténue l’activité du système sympathique et vient dès lors inhiber les réactions naturelles de défense contre le froid: «c’est comme si notre thermostat s’endormait», explique le professeur Licker. Par ailleurs, l’alcool a un effet dilatateur sur nos vaisseaux sanguins. Conséquence: un échange direct se produit entre les parties périphériques du corps et le froid extérieur, ce qui entraîne une perte de chaleur et donc une augmentation de la sensation de froid.

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Santé bucco-dentaire
dents_nous_parlent

Les dents nous parlent

Carie tenace, problème de gencives, abcès… les pathologies de la bouche peuvent annoncer ou révéler une...
Lire la suite
Douleurs musculaires
Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Une blessure au tendon d’Achille est un problème bien connu des sportifs, particulièrement des adeptes...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_Nutrition_maux_hiver_tisanes

Les tisanes aident à surmonter les maux de l’hiver

Bien plus que de simples boissons chaudes, les infusions de plantes permettent de soulager une multitude de symptômes typiques de l’hiver. Petit tour d’horizon.
bienfaits_cryothérapie

Les bienfaits de la cryothérapie

Le traitement par le froid a le vent en poupe. Les sportifs en particulier pourraient bénéficier de cette thérapie pour améliorer la récupération physique. Décryptage avec un spécialiste.
jai_froid_pas_toi

J’ai froid! Pas toi?

Aucun doute, la sensation de froid n’est pas la même pour tout le monde. Quand certains se roulent en boule au coin du feu, emmitouflés sous trois plaids, d’autres se promènent en T-shirt par tous les temps. Une question de caractère? Pas seulement. Le Dr Mathieu Pasquier, médecin cadre au Service des urgences du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et le Pr Marc Licker, responsable du Secteur d’anesthésie cardiovasculaire et thoracique aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont accepté de répondre aux questions les plus insolites.
Videos sur le meme sujet

Cryothérapie et plongée en eau froide

De plus en plus de personnes sʹimmergent dans le froid pour en retirer des effets bénéfiques pour leur santé.

Cryothérapie et plongée en eau froide

De plus en plus de personnes s’immergent dans le froid pour en retirer des effets bénéfiques pour leur santé. Mais comment agresser son corps avec des températures aussi froides pourrait-il lui faire du bien?

C'est quoi l'hypothermie?

Retour sur le sort des quatorze alpinistes piégés dans la région du pigne d’Arolla, fin avril 2018, et en particulier sur le décès de six d’entre eux, morts de froid.