Coups de froid sur les doigts

Dernière mise à jour 23/12/15 | Article
Coups de froid sur les doigts
Entre 5 et 10% de la population souffre de la maladie de Raynaud. Pathologie du froid par excellence, elle se traduit par des douleurs et une pâleur des doigts.

C’est, par temps froid, une brutale et très désagréable sensation: les doigts deviennent à la fois douloureux et insensibles, bientôt pâles, ivoires, comme morts. La vie ne reviendra dans ces extrémités qu’au bout de quelques minutes (quelques dizaines parfois) sous l’effet de la chaleur. Dans certains cas, les orteils, mais aussi le nez, les lèvres et les lobes d’oreilles peuvent être concernés.

La maladie de Raynaud est un trouble vasomoteur paroxystique correspondant à un arrêt brutal et transitoire de la circulation artérielle dans les extrémités digitales. Elle se traduit par des modifications de coloration des doigts associées à des sensations de «doigts morts».

Le phénomène peut être décomposé en plusieurs phases:

  • phase «syncopale» (doigts blancs)
  • phase «cyanique» (doigts bleus)
  • phase de «dilatation réactionnelle» (doigts rouges).

Des sensations désagréables

Les symptômes caractéristiques? Sensations de picotement, d’engourdissement et de brûlure, associés à une extrême pâleur. C’est une expérience particulièrement désagréable pour ceux qui en sont atteints, dont une majorité de femmes (70 à 90%). Pour savoir si on en souffre, on peut faire le test de la «provocation au froid» en plaçant les deux mains en immersion dans de l’eau glacée. Le froid, associé à de l’humidité, sont des conditions propices à de telles crises.

La brutale sensation de froid et la douleur sont dues à une réduction, puis à l’arrêt, de la circulation sanguine dans les extrémités des doigts. Et cet arrêt est lui-même la conséquence de la constriction des artérioles qui assurent l’arrivée sanguine dans ces zones excessivement sensibles. C’est ni plus ni moins une asphyxie. La douleur disparaîtra lorsque ces artérioles auront retrouvé leur lumière et que le sang circulera à nouveau, apportant chaleur et vie. Grâce au réchauffement, les doigts passent de la couleur ivoire au bleu-violet, les douleurs s’accentuant souvent quelques instants avant de finalement disparaître.

Comment se réchauffer?

Porter des gants permet de maintenir la chaleur. Une autre solution simple pour réchauffer ses mains consiste à les plonger dans de l’eau tiède jusqu’à obtenir leur revascularisation. En cas de gêne importante (ou faute de disposer d’eau tiède), on peut accélérer le retour du sang via la force centrifuge, en décrivant avec les bras de grands arcs de cercles. De petits dispositifs adaptés («chaufferettes») peuvent aussi se révéler très utiles.

Dans tous les cas, la consommation de tabac est formellement contre-indiquée. Fumer déclenche le resserrement des vaisseaux sanguins, ce qui augmente le risque de crise ainsi que l’intensité et la durée des symptômes. De plus, le tabagisme augmente le risque d’obstruction des petits vaisseaux. Des solutions pharmaceutiques (vasodilatateurs, inhibiteurs calciques, dérivés nitrés) ainsi que des traitements moins officiels (extraits de ginko biloba, acupuncture, etc.) peuvent aussi être utilisés.

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Douleurs du genou
On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

Après deux opérations au genou, l’Américaine championne de ski Lindsey Vonn a fait un come-back époustouflant....
Lire la suite
Troubles de l'odorat
La perte de l’odorat pourrait être un facteur annonciateur de décès

La perte de l’odorat pourrait être un facteur annonciateur de décès

Des chercheurs américains confirment que la fonction olfactive est un bon facteur prédictif de décès....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
mon_enfant_hiver

Mon enfant en hiver

L’hiver est traditionnellement la saison des rhumes, grippes et autres infections qui mettent la santé de la famille à rude épreuve. Voici quelques conseils pour mieux prendre soin des plus jeunes quand les virus attaquent.
hiver_virus_poumons

En hiver, les virus ont plus de chances d’infecter vos poumons

Les basses températures assèchent nos muqueuses, affaiblissent nos défenses immunitaires et modifient la flore microbienne de nos poumons. Elles offrent aux virus un terrain favorable.
laver_main_contagion

Se laver les mains, un réflexe essentiel pour éviter la contagion

Nos mains sont porteuses de milliards de microbes, dont certains sont pathogènes. Pourtant leur lavage fréquent sauve entre 5 et 8 millions de vies chaque année dans le monde en milieu hospitalier.
Videos sur le meme sujet

Les frileux en vedette

Certaines personnes se couvrent de plusieurs couches de vêtements dès les premiers froids.

De la neige au menu

Bastien Confino s'interroge sur la dangerosité à manger de la neige.

La cryothérapie corps entier

La cryothérapie corps entier consiste à s'immerger dans une atmosphère très froide, entre -110 et -180° pour soigner ou soulager certaines pathologies.