La violence conjugale: Elle est inacceptable!

Dernière mise à jour 06/10/11 | Vidéo
La violence entre conjoints touchent majoritairement les femmes, mais aussi les hommes. Les caméras de L'antidote abordent le sujet avec Philip Jaffém psychologue et directeur de l'institut universitaire Kurt Bosch à Bramois.

La violence entre conjoints est sournoise. Elle s'exprime dans l'intimité du foyer, à l'abri des regards. Cette violence est grave. Elle cause des ravages psychiques considérables, elle fragilise les victimes et elle traumatise les enfants. Heureusement il existe des solutions. La police et la justice, la Loi sur l'aide aux victimes d'infractions sont là pour soutenir les personnes qui subissent ces épreuves. La reconstruction psychique est possible, même si elle peut être longue et difficile. Avec Philip Jaffé, psychologue et directeur de l'Institut universitaire Kurt Bosch à Bramois.

A LIRE AUSSI

Haut potentiel

Enfant à haut potentiel: aider sans discriminer

Certains enfants intriguent par leur façon de voir les choses ou par leurs capacités cognitives supérieures à la moyenne. Des tests d'aptitudes permettent...
Lire la suite
Aphasie

Troubles du langage oral: quand les mots ne viennent pas

Les enfants apprennent à parler naturellement, le cerveau est programmé pour qu’ils absorbent les mots et la grammaire d’une façon innée. Mais il arrive...
Lire la suite
Mécanismes du cerveau

Dyspraxie, le trouble du «Comment faire?»

La dyspraxie est un trouble invisible et encore méconnu. Les enfants qui en souffrent sont souvent maladroits, ils ont de la difficulté à nouer leurs lacets,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
violence_quotidien

Quand la violence s’infiltre dans le quotidien

Jeux de pouvoir ou petites manipulations, la violence est parfois subtile. Olivier Spinnler, psychiatre et psychothérapeute à Lausanne et auteur de «Vivre heureux avec les autres»*, nous en explique les mécanismes et donne des pistes pour la contrer.

Maltraitance infantile: «Nous sommes tous des auteurs potentiels de mauvais traitements»

Spécialiste de la prévention et la prise en charge de la maltraitance infantile à l'Hôpital du Valais depuis dix ans, le Dr Jean-Jacques Cheseaux insiste sur les efforts à entreprendre pour lutter contre un fléau qui touche un enfant sur cinq.
Cinquante nuances de violences domestiques au féminin

Cinquante nuances de violences domestiques au féminin

Dans notre société, les violences domestiques sur les femmes sont nombreuses. Bien qu’elles constituent une infraction pénale, leur nombre important continue de faire blêmir et leur impact sur la santé des victimes et de leurs proches ne doit pas être négligé. Souvent, le médecin peut aider à fournir une réponse adaptée.
Videos sur le meme sujet

Les T.O.C, la prison psychologique

L'ordre, la rigueur, le fait de vérifier si une tâche est bien accomplie, ces traits de caractère sont à priori plutôt considérés comme étant des qualités. Mais parfois ces qualités peuvent se transformer en handicap. Cette vidéo vous parle des T.O.C ou Troubles Obsessionnels Compulsifs.

Schizophrénie: Privilégier le lien social

La schizophrénie : en Suisse environ une personne sur cent connaitrait des troubles schizophréniques, c'est beaucoup et l'on a toujours de cette maladie une image caricaturale, parfois encore associée à la folie. Le point sur cette maladie avec l'antidote.

Le travail: est-ce vraiment la santé?

On travaille beaucoup en Suisse... en moyenne 1800 heures chaque année si l'on est employé à plein temps. Mais est-on heureux de travailler autant ? Le travail permet-il de se sentir bien et d'être en bonne santé ou au contraire est-il plutôt source de mal-être et de maladies ? Réponses dans l'émission l'Antidote.