Jeunesse et violence: une réalité toute en nuances.

Dernière mise à jour 16/11/11 | Vidéo
En survolant la presse de boulevard, on peut facilement penser que la violence juvéniles est omniprésente. Mais les statistiques sont difficiles à interpréter et tous les spécialistes n'en tirent pas les mêmes conclusions. Pourtant tous s'accordent à dire qu'il existe un problème et que notre société ne doit pas baisser les bras.

Une explication de cette violence chez les jeunes est avancée : l'autorité parentale... la crainte de l'autorité ne jouerait plus aussi bien que par le passé. La violence extrême s'exprimerait plus facilement qu'autrefois.

Il n'est pas question ici de stigmatiser les jeunes, les parents ou l'école, mais plutôt de donner la parole à plusieurs spécialistes de cette problématique.

Jean Zermatten, ancien juge des mineurs, Philip D. Jaffé, psychologue, Philippe Cotter, historien ainsi que Jean-Marie Bornet, de la police cantonale valaisanne répondent aux questions de l'antidote. 

A LIRE AUSSI

Aphasie

Troubles du langage oral: quand les mots ne viennent pas

Les enfants apprennent à parler naturellement, le cerveau est programmé pour qu’ils absorbent les mots et la grammaire d’une façon innée. Mais il arrive...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PS47_interview_schechter

«Je suis très à l’écoute des petites mélodies entre les générations»

Depuis 2019, le Pr Daniel Schechter, médecin adjoint au Service universitaire de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent (SUPEA) du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), est responsable de la consultation ambulatoire de pédopsychiatrique 0-5 ans. Nommé professeur à l’Université de Lausanne (UNIL) l’an dernier, le psychiatre américain, lauréat de nombreux prix scientifiques, concentre ses recherches sur la transmission intergénérationnelle de la violence et du traumatisme au sein de la famille. Rencontre.
violence_quotidien

Quand la violence s’infiltre dans le quotidien

Jeux de pouvoir ou petites manipulations, la violence est parfois subtile. Olivier Spinnler, psychiatre et psychothérapeute à Lausanne et auteur de «Vivre heureux avec les autres»*, nous en explique les mécanismes et donne des pistes pour la contrer.
liberer_pervers_narcissique

Se libérer d’un pervers narcissique

S’il ne correspond à aucune entité nosographique officielle, le pervers narcissique inflige néanmoins à ses victimes de réelles souffrances.
Videos sur le meme sujet

Les conséquences de la maltraitance faite aux enfants

A l’occasion de la présentation du film "Non, ce n’est pas moi…, Bastien Confino se penche sur la maltraitance faite aux enfants.

Maltraitance infantile et psychose… l'importance de l'âge

Il existe un risque augmenté de développer une psychose chez les enfants qui ont été maltraités physiquement ou sexuellement.

Victimes d'agressions : les experts au service des vivants

AU CHUV, les médecins légistes sont au service des victimes d'agression.