Ne pas reconnaître un visage, un handicap social méconnu

Dernière mise à jour 02/12/09 | Vidéo
Certaines personnes ne reconnaissent simplement pas les visages!

On appelle cette affection la prosopagnosie. Elle peut être la conséquence de lésions cérébrales ou, plus mystérieuse, de nature congénitale. Les scientifiques ne sont qu'au début de leurs investigations. 

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Aphasie

Troubles du langage oral: quand les mots ne viennent pas

Les enfants apprennent à parler naturellement, le cerveau est programmé pour qu’ils absorbent les mots et la grammaire d’une façon innée. Mais il arrive...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PS45_micah_murray_sens

«Nos sens conditionnent la trajectoire de nos vies»

Fruit d’une synergie entre la HES-SO Valais-Wallis, l’Université de Lausanne (UNIL) et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), le Centre d’innovation et de recherche The Sense a vu le jour en janvier dernier. Son directeur scientifique et académique, Micah Murray, par ailleurs neuroscientifique et professeur au CHUV et à l’UNIL, nous en livre les secrets et les ambitions.
LMD_competences_reussir_ecole

Les compétences clés à cultiver pour réussir à l’école

Dans une nouvelle étude, des chercheurs et chercheuses de l’Université de Genève montrent que connaître les émotions, savoir coopérer et être habile avec son corps sont des compétences fondamentales pour les apprentissages mathématiques chez les plus jeunes enfants.
PS_premices_cortex_cerebral

Aux prémices du cortex cérébral

Siège de notre réflexion, du langage et de nos aptitudes les plus élaborées, le cortex cérébral est d’une complexité infinie que la recherche ne cesse d’explorer. Une récente étude genevoise lève le voile sur la façon dont il s’organise, étape par étape, à la naissance.
Videos sur le meme sujet

Les sous-entendus sous toutes leurs facettes

Saisir les sous-entendus ou les remarques ironiques est essentiel dans les interactions humaines.

Ces (satanés) vers dʹoreilles

L'été, c'est également la saison des tubes entêtants qui tournent en boucle dans nos têtes.