Zoom sur la douleur

Dernière mise à jour 10/10/18 | Article
infogs_zoom_douleur
La douleur est une expérience subjective et nous ne sommes pas égaux face à elle. La sensation douloureuse est modulée par des facteurs biologiques, psychologiques et sociaux. Elle n’a souvent pas une seule cause identifiable et sa prise en charge nécessite une approche globale.

Le cycle de la douleur

1. Naissance de la douleur et sensibilisation périphérique

  1. Lorsqu’une lésion survient, par exemple suite à une chute à vélo, des capteurs spécifiques de la douleur appelés nocicepteurs sont stimulés.
  2. Ces récepteurs nociceptifs transforment l’information en influx nerveux. Ce processus est appelé la transduction.
  3. Pour réparer le tissu lésé, des cellules sanguines sont appelées à la rescousse. Elles vont libérer des substances qui excitent les nocicepteurs. C’est ce qu’on appelle la sensibilisation périphérique. 

2. Sensibilisation centrale

En remontant vers le cerveau, certains signaux douloureux peuvent modifier le fonctionnement et l’anatomie de structures de la moelle épinière et du cerveau.

3. No brain no pain

Le cerveau évalue l’information envoyée par les récepteurs de la douleur et décide de l’attitude à adopter. Son interprétation est influencée par de nombreux facteurs, comme l’histoire personnelle de l’individu, sa génétique, ses croyances sur la douleur, son vécu ou encore son état émotionnel.

4. Douleurs sans lésion

Paradoxalement, il se peut que des douleurs apparaissent et provoquent une sensibilisation centrale en l’absence de lésion apparente. La douleur est bien réelle même sans cause observable.

5. Douleur chronique

Chez les personnes touchées, le système de la douleur s’emballe comme une alarme incendie qui ne s’éteindrait pas, alors qu’il n’y a plus de fumée. Le système qui régule la douleur reste en éveil et s’active sans cesse. Des stimuli non douloureux, comme une caresse, sont ressentis comme douloureux.

Moduler soi-même la douleur

Dans la moelle épinière, le signal douloureux rencontre des relais de contrôle capable d’augmenter ou de diminuer la douleur. Des stratégies de diversion, appelées contre stimulations, pouvant être physiques, cognitives ou émotionnelles, permettent d’ouvrir ou de fermer ces «portes».

Douleur aiguë

Une brûlure, par exemple, met le système de la douleur en alerte.

Contre-stimulation

L’application d’eau fraîche sur la partie lésée diminue le ressenti de la douleur.

Effet

En jouant sur la plasticité du cerveau, cette stratégie atténue la douleur qui devient plus supportable.

Stratégies

  • Stimulation tactile (se frotter quand on se cogne)
  • Techniques de relaxation
  • Activités de décentration (téléphone avec un proche, regarder un film, peindre ou voir des amis)
  • Autohypnose
  • Méditation

Traitements de la douleur

Le chiffre

20 %

La proportion de la population qui souffre de douleurs chroniques.

Les médicaments antalgiques ne sont qu’une partie de la réponse. Pour soulager les douleurs chroniques, il est indispensable d’agir à plusieurs niveaux.

Corporel

  • Bouger
  • Thérapie manuelle
  • Acupuncture
  • Massage des points-gâchettes

Cerveau

  • Thérapie cognitive-comportementale
  • Activités de décentration

Moelle épinière

Stimulation électrique transcutanée (petit appareil portable) ou au contact direct de la moelle (médullaire)

__________

Article repris du site  pulsations.swiss

A LIRE AUSSI

Libido
libido_femme_frequent

Problèmes de libido chez la femme: un trouble sexuel fréquent mais mal connu

Alors que la médecine actuelle reconnaît l’importance du désir sexuel féminin, ses troubles sont souvent...
Lire la suite
Emotions
Une explosion de rage révèle des troubles psychiques

Une explosion de rage révèle des troubles psychiques

Incapable de gérer sa colère, un passager a été débarqué d’un avion puis interné. Car si ce sentiment...
Lire la suite
Santé du couple
liberer_pervers_narcissique

Se libérer d’un pervers narcissique

S’il ne correspond à aucune entité nosographique officielle, le pervers narcissique inflige néanmoins...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PS37_douleurs_chroniques_électricité

L'éléctricité à la rescousse des douleurs chroniques

Lorsqu’on évoque le traitement de la douleur, on pense immédiatement aux antalgiques ou aux anti-inflammatoires. Et pourtant, des alternatives existent, comme la neuromodulation, qui utilise l’électricité pour venir à bout de certains types de douleurs, avec de bons résultats. Éclairage.
douleur_chevillee_corps

La douleur, chevillée au corps

Diffuse ou localisée, parfois lancinante, souvent ravageuse et épuisante… La douleur chronique touche environ 25 à 30% de la population, selon une importante étude européenne. Pour la contrer, on préconise aujourd’hui des approches multimodales.
PULS_fibromyalgie_emblematique

La fibromyalgie, une maladie emblématique

Enigmatique à bien des égards, la fibromyalgie s’exprime par des douleurs rebelles généralisées, intenses et diffuses, ayant un fort retentissement sur la qualité de vie, sans qu’aucune lésion (ou si peu) ne l’explique.
Videos sur le meme sujet

Gros plan sur la proctalgie fugace

Bastien Confino évoque une pathologie un peu particulière et méconnue bien que touchant 3% de la population: la proctalgie fugace.

Zoom sur ces antidouleurs qui tuent

Le chanteur américain Tom Petty est décédé en octobre 2017 d’une crise cardiaque provoquée par une overdose de médicaments contre la douleur.

Gros plan sur les douleurs post-opératoires

Huma Khamis s'intéresse à la douleur post-opératoire avec une question: "la chirurgie doit-elle toujours faire mal?"
Maladies sur le meme sujet
syndrome douloureux régional complexe (SDRC)

Syndrome douloureux régional complexe

Le SDRC est un état douloureux qui survient le plus souvent après un traumatisme (fracture) ou une opération d’un membre. Il peut aussi survenir à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Lymphœdème

Lymphœdème

Le lymphoedème est un gonflement, le plus souvent du bras ou de la jambe. qui apparaît d’une manière insidieuse et a tendance à augmenter progressivement.

Goutte

Goutte

La goutte est due à un excès d'acide urique dans le sang et à une accumulation dans les tissus. Elle provoque le plus souvent des douleurs intenses des articulations.

Symptômes sur le meme sujet
Playmobil

Arthralgies

J’ai mal à une/plusieurs articulation(s)