L’essentiel sur l’herpès

Dernière mise à jour 26/10/22 | Vrai/Faux
PULS_essentiel_herpes
Cette maladie virale contagieuse atteint principalement la peau et les muqueuses. Le point sur l’herpès, fréquent mais mal connu, avec la DreLaurence Toutous-Trellu, médecin adjointe agrégée au Service de dermatologie et vénéréologie des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG).

Les bons gestes

L’herpès est extrêmement contagieux lors des poussées. Lorsqu’il se manifeste, il convient donc de ne pas toucher les vésicules, de bien se laver les mains et d’éviter les contacts rapprochés.

L’herpès ne se guérit pas totalement.

Vrai. L’herpès se transmet par contact direct avec une peau ou une muqueuse infectée. Une fois contracté, le virus migre dans les cellules nerveuses et se manifeste aléatoirement tout au long de la vie. Tout stress physique et psychique favorise sa réactivation: le soleil, les menstruations, un traumatisme, une maladie causant une grande fatigue, etc. S’il n’existe aucun traitement éradiquant l’herpès, il est toutefois possible de traiter les symptômes par l’administration d’un antiviral (essentiellement préconisé en cas d’herpès génital). Lorsque les éruptions sont très fréquentes, soit plus de six fois par an, un traitement en continu peut être envisagé.

L’herpès est toujours symptomatique.

Faux. En raison de l’absence ou de la légèreté des symptômes, la majorité des personnes infectées l’ignore. Lorsque la maladie est symptomatique, elle se traduit le plus souvent par la formation d’une ou plusieurs vésicules douloureuses disparaissant spontanément au bout de quelques jours. La lésion réapparaît généralement au même endroit pour une personne donnée, ce qui facilite l’identification d’une poussée dès les premières sensations de tiraillement dans la zone concernée.

Il existe deux types d’herpès.

Vrai. L’herpès de type 1 (VHS1) provoque le plus souvent des lésions au niveau de la bouche (le fameux «bouton de fièvre») et du visage. Quant au type2 (VHS2), il s’agit d’une infection sexuellement transmissible se manifestant par des lésions dans la zone génitale et périanale. En Suisse, 80% de la population adulte serait porteuse du type1, contre 20% pour le type2.

L’herpès n’est pas dangereux.

Vrai et faux. Les deux formes les plus graves de la maladie sont la méningite herpétique et l’infection du nouveau-né, qui peut être mortelle. La vigilance est donc de mise chez les femmes enceintes et leur entourage. L’atteinte oculaire est également redoutée, car difficile à traiter. Enfin, l’herpès peut être plus dangereux chez les personnes immunodéprimées. Mais la plupart du temps, il s’agit d’une infection sans gravité avec laquelle la personne vit très bien. L’important est de s’informer correctement!

________

Article repris du site  pulsations.swiss

A LIRE AUSSI

Sexualité féminine
excitation sexuelle féminine

L’excitation sexuelle féminine, comment ça marche ?

L’excitation sexuelle est un élément crucial de la sexualité, puisqu’avec elle naît la volupté qui peut...
Lire la suite
Chlamydia
Sexe oral: un plaisir qui n'est pas sans conséquences

Sexe oral: un plaisir qui n'est pas sans conséquences

Plaisir sexuel très apprécié par beaucoup d’hommes, la fellation pratiquée sans préservatif peut toutefois...
Lire la suite
Papillomavirus (HPV)
Les verrues en dix questions

Les verrues en dix questions

Sur les mains, les pieds et parfois autour de la bouche, la verrue est une excroissance disgracieuse...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
L’herpès est toujours incurable, autant apprendre à vivre avec

L’herpès est toujours incurable, autant apprendre à vivre avec

Face aux deux types d’herpès –labial et génital– un même constat: aucun traitement ne permet une guérison, mais des médicaments parviennent à calmer les crises.
Herpès, démêler le vrai du faux

Herpès, démêler le vrai du faux

Extrêmement commun, l'herpès est une maladie ennuyeuse sur laquelle abondent les idées reçues. Eclaircissements avec Bernard Noël, dermatologue au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).
Femme avec la main devant la bouche

Herpès

Votre lèvre vous démange un moment. Puis vous constatez l'apparition d'un petit bouton rouge formé de vésicules. Il est très probable que vous soyez atteint d'une crise aigüe d'herpès. Notre article vous en dit plus sur ce virus qui touche 80% des adultes en Suisse.
Videos sur le meme sujet

Herpès : un mal qu'on tient sous silence

Il existe deux types d'herpès : le fameux bouton de fièvre, qui touche 80% de la population, et le malvenu herpès génital. Ce dernier atteint une personne sur cinq et s'installe pour la vie. Mais qu'est-il vraiment ?