Herpès : un mal qu'on tient sous silence

Dernière mise à jour 30/07/12 | Vidéo
Il existe deux types d'herpès : le fameux bouton de fièvre, qui touche 80% de la population, et le malvenu herpès génital. Ce dernier atteint une personne sur cinq et s'installe pour la vie. Mais qu'est-il vraiment ?
Source

L'antidote est l'émission de prévention et de promotion de la santé sur Canal9. Diffusée le 14.11.2011. En partenariat avec:

Vidéo originale: http://www.canal9.ch/television-valaisanne/emissions/antidote/14-11-2011/herpes-un-mal-qu-on-tient-sous-silence.html#

A LIRE AUSSI

Endométriose

L’endométriose: ces femmes qui souffrent en silence

L’endométriose est une maladie qui touche 10% des femmes en âge fertile. Elle provoque des douleurs parfois insupportables et elle peut causer l’infertilité....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
L’herpès est toujours incurable, autant apprendre à vivre avec

L’herpès est toujours incurable, autant apprendre à vivre avec

Face aux deux types d’herpès –labial et génital– un même constat: aucun traitement ne permet une guérison, mais des médicaments parviennent à calmer les crises.
Herpès, démêler le vrai du faux

Herpès, démêler le vrai du faux

Extrêmement commun, l'herpès est une maladie ennuyeuse sur laquelle abondent les idées reçues. Eclaircissements avec Bernard Noël, dermatologue au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).
Femme avec la main devant la bouche

Herpès

Votre lèvre vous démange un moment. Puis vous constatez l'apparition d'un petit bouton rouge formé de vésicules. Il est très probable que vous soyez atteint d'une crise aigüe d'herpès. Notre article vous en dit plus sur ce virus qui touche 80% des adultes en Suisse.
Videos sur le meme sujet

La sexualité après un cancer du sein

Bastien Confino aborde une problématique délicate, celle de la sexualité après un cancer du sein.

Le social freezing ou la congélation d'ovocytes

Huma Khamis s'intéresse au social freezing.

Le boom des dépistages du gène BRCA

En mai 2014, l'actrice Angelina Jolie annonçait s’être fait enlever les deux seins à titre préventif puis, dix mois plus tard, les ovaires. L’actrice était porteuse d’une mutation du gène BRCA qui peut conduire au développement de cancers.