Internet, bon plan pour s’informer sur la grossesse?

Dernière mise à jour 01/07/13 | Article
Internet, bon plan pour s’informer sur la grossesse?
Personne n’échappe à internet et les femmes enceintes ne font pas exception à cette règle. Mais quel type d’informations recherchent-elles sur la toile?

Pour s’informer ou pour communiquer, nous ne pouvons plus nous passer d’internet. Les patients utilisent aussi cet outil pour obtenir des renseignements sur leur maladie. Le web a ainsi modifié la relation entre le patient et son médecin. Grâce au net, le patient est ainsi devenu plus informé et plus autonome qu’auparavant. Quelle est donc son utilisation du net?

Prenons l’exemple des femmes enceintes. Quel type de sites visitent-elles pour se renseigner sur leur grossesse et pourquoi? Des éléments de réponse ont été apportés dans une série d’entretiens menés entre 2008 et 2009.

Les entretiens

Cinquante femmes enceintes âgées de 24 à 41 ans ont été interrogées entre 2008 et 2009 sur leur expérience du suivi de leur grossesse. Elles avaient toutes dépassé les seize semaines de grossesse, la moitié d’entre elles allaient accoucher pour la première fois et deux tiers d’entre elles étaient mariées. A la lecture des résultats, deux tendances principales se dessinent.

Désir de partager cette expérience

La consultation régulière de forums est le premier point qui ressort de ces entretiens. En effet, une partie des femmes enceintes éprouvent le besoin de partager des informations avec des personnes qui vivent ou ont vécu le même événement. Ces échanges de témoignages sont perçus comme un soutien émotionnel qui permet de rassurer ou d’apaiser les angoisses de certaines femmes. Ainsi, grâce aux paroles réconfortantes échangées avec une internaute, Sabrina* a été confortée dans son choix d’un accouchement naturel.

Les femmes interrogées considèrent les forums comme une source d’informations complémentaires aux indications fournies par leur gynécologue.

Recherche d’informations spécialisées

Les résultats ont montré que la recherche d’informations spécialisées est l’usage le plus fréquent sur le web. C’est poussé par un désir personnel d’en apprendre plus sur le déroulement de leur grossesse que ces femmes se rendent sur des sites d’informations médicales. Comme l’explique Adèle*, «il y a des sites où l’on peut aller voir tous les jours et tous les jours on a des informations de où ça en est, combien le bébé mesure ou les nouvelles compétences intra-utérines. C’est assez impressionnant.»

De nombreux sites médicaux répondent en effet à toutes les questions de ces femmes qui attendent un heureux événement. Ils sont aussi consultés pour compléter une information donnée par le gynécologue. Il arrive parfois qu’un doute ou une interrogation surgissent dans l’esprit de ces patientes qui vont alors visiter ces sites sans pour autant remettre en cause la compétence de leur médecin.

Toutefois dans de rares cas, certaines personnes interrogées ont consulté un site spécialisé pour combler le manque d’informations fournies par leur gynécologue. C’est aussi parfois un moyen de vérifier si ce que leur a dit le médecin est vrai, comme lorsque l’on demande un second avis.

Les limites du web

Les femmes interviewées ont conscience des limites d’internet et savent qu’il est difficile d’évaluer la fiabilité des témoignages qu’on trouve sur les forums. Quant aux sites d’informations médicales, ils provoquent parfois de l’angoisse à cause des descriptions détaillées de tous les problèmes qui peuvent survenir durant une grossesse. C’est justement ce que raconte Patricia*: «Internet c’est un peu la catastrophe au début de la grossesse. Dès qu’on a une question, on y va et l’on trouve vraiment à boire et à manger. C’est anxiogène quand même.» Mais les femmes enceintes estiment que les sites médicaux spécialisés sont plus sûrs que les forums concernant la véracité de leurs informations.

Les résultats de cette série d’entretiens montrent que l’accès au net n’entache pas la relation entre le patient et son médecin. Ce dernier conserve sa crédibilité tandis que les sites web sont plutôt perçus comme une ressource complémentaire. Cependant, comme l’utilisation d’internet renforce les attentes du patient, l’enjeu pour les médecins est maintenant de prendre en compte ce nouvel aspect durant leurs consultations.

* prénoms fictifs

Référence

Adapté de «Recherche d’informations sur internet: quels sont les usages des femmes enceintes?», par C. Burton-Jeangros, Département de sociologie, Université de Genève et R. Hammer, Haute école de santé Vaud, Lausanne. In Revue médicale suisse 2013;9:895-897, en collaboration avec les auteurs.

A LIRE AUSSI

Interruption de grossesse (IVG)
Avortement: la méthode médicamenteuse est la plus recommandée

Avortement: la méthode médicamenteuse est la plus recommandée

Les femmes voulant mettre un terme à une grossesse non désirée ont deux méthodes à disposition jusqu’à...
Lire la suite
Grossesse et désir d'enfant
embryogenese

Grossesse: l'embryogenèse étape par étape

L’embryogenèse désigne le processus de développement de l'embryon. Il s’agit de la première étape de...
Lire la suite
Accouchement
accouchement_declencher_attendre

Accouchement: faut-il le déclencher ou l’attendre?

Parfois indispensable pour préserver la santé de la mère et de l’enfant, le déclenchement de l’accouchement...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
BV04_Impact_grossesse_vision

L’impact de la grossesse sur la vision

La grossesse peut-elle affecter la vision? La grossesse peut-elle affecter d’autres maladies ou en créer? Accoucher par voie basse en cas de myopie peut-il provoquer un décollement de la rétine? Les réponses de la Dre Aleksandra Petrovic, médecin à l’unité de cornée et au Centre de chirurgie réfractive de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin.
PS38B_CMV_grossesse_suivi

Cytomégalovirus pendant la grossesse: quel suivi?

Moins connue que la toxoplasmose ou la listériose, l’infection au cytomégalovirus (CMV) n’est est pas moins préoccupante si elle survient en début de grossesse. Heureusement rare et la plupart du temps sans conséquence, elle nécessite cependant quelques mesures de prévention.
organes_grossesse

Tous les organes souffrent durant une grossesse

Durant neuf mois, c’est «une tempête hormonale qui s’abat sur la femme».
Videos sur le meme sujet

La pré-éclampsie, une maladie aux causes méconnues

Cécile Guérin s'intéresse à une maladie liée à la grossesse dont le déclenchement reste inconnu.

La face cachée du babyblues

Une dépression autour de la naissance d'un enfant n'est pas rare.

Opérer in utero

Cécile Guérin se penche sur une intervention particulière et très délicate: l'opération in utero sur des fœtus.