A qui profite la Journée internationale de la NASH?

Dernière mise à jour 12/06/18 | Audio
Loading the player ...
La stéatose hépatique non alcoolique (NASH), baptisée "maladie du soda" ou "maladie du foie gras non alcoolique", est mise à l’honneur le 12 juin 2018 avec une première Journée internationale qui lui est dédiée.

La NASH est-elle un vrai problème de santé publique ou cette campagne de sensibilisation est-elle montée de toute pièce par l’industrie pharmaceutique? Cécile Guérin a mené l'enquête. 
Avec Jean François Dufour, spécialiste du foie à l’Hôpital de l’Ile à Berne.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Fin de vie et soins palliatifs

Soins palliatifs: vivre le temps qui reste

Les soins palliatifs, c’est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables à maintenir une certaine qualité...
Lire la suite
Génétique

Consanguinité et maladies rares

Dans l’esprit collectif, la consanguinité est synonyme de mal formations et de maladies graves.
Lire la suite
Hôpital et cabinets médicaux

Les évolutions du métier d’infirmier-ère

Le système de santé évolue pour faire face à la transition épidémiologique et aux besoins des patients et de leurs proches. Les infirmiers-eres contribuent...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
espagnols_sante_monde

Les Espagnols ont la meilleure santé du monde

En 2019, l’Espagne prend la tête du Bloomberg Global Health Index qui compare la santé de la population de 169 pays. La Suisse perd deux places, mais reste dans le quinté gagnant.
dispute_systeme_sante_malade

Notre système de santé est-il malade?

Les coûts de la santé semblent hors de contrôle. Des solutions urgentes doivent être trouvées. Au salon Planète Santé live, une «dispute» pour réinventer le système de santé présente des projets concrets et prometteurs. Trois questions à son initiateur, Charles Kleiber, ancien secrétaire d’Etat à l’éducation et à la recherche.
couts_sante_cache

Coûts de la santé: ce que l’on vous cache

Peu de gens le savent, mais les primes d’assurance-maladie augmentent deux fois plus vite que les coûts de la santé. À qui la faute? De manière paradoxale, à des mesures d’économie efficaces et favorables aux patients qui modèrent un peu la facture des Cantons, mais alourdissent beaucoup celle des assurés. (TEXTE: Dr Philippe Eggimann, Président de la Société Vaudoise de Médecine)
Videos sur le meme sujet

Psychiatrie hospitalière: la folie des tarifs réglementés

Depuis le 1er janvier 2018, les hôpitaux psychiatriques doivent appliquer un nouveau système tarifaire, le Tarpsy, qui les incite à raccourcir la durée des hospitalisations.

Surendettement: une vie à crédit

En Suisse, un jeune sur quatre est endetté. Les situations de surendettement touchent 15% de la population jeune. Bien que l’économie, les banques et l’argent soient au centre de notre société, on aborde peu ces questions à l’école ou en famille.

Médecins de premier recours: lutter contre la pénurie

Certaines vallées, certains lieux éloignés des centres urbains risquent bien de se retrouver durablement sans médecins de premier recours. Cette émission fait le point et vous présente ces habitants qui doivent se déplacer, pour consulter et se faire soigner.
Maladies sur le meme sujet
Un foie

Cancer du foie

Chaque année en Suisse, on dénombre environ 780 nouveaux cas de cancer du foie (carcinome hépatocellulaire), ce qui représente environ 2 % de toutes les maladies cancéreuses. Le cancer du foie touche plus souvent les hommes (75 %) que les femmes (25 %). Il survient principalement chez des personnes d’un certain âge : 45 % des patients ont entre 50 et 69 ans au moment du diagnostic, 45 % ont 70 ans et plus.