Don d'organes: une démarche très personnelle

Dernière mise à jour 26/09/11 | Vidéo
Le rêve de remplacer les tissus et organes endommagés du corps humain, comme on le fait pour une voiture, n'est pas encore réalisé. En attendant, il nous faut recourir au don d'organe. Comme cela se déroule-t-il? Quelles sont les techniques mises en oeuvre? L'antidote est allé à la rencontre du Dr Philippe Eckert.

A la faculté des sciences de la vie de l'EPFL, on travaille déjà à apprivoiser les cellules souches. Ces fameuses cellules sont capables de donner naissance à toute sorte d'autres cellules spécialisées, comme celles de la peau par exemple, que l'on peut greffer sur des patients brulés. Mais le chemin est encore long à parcourir avant que l'on puisse fabriquer à volonté des organes complets. Alors pour sauver certains patients, la seule solution reste le don d'organe et la transplantation. Malheureusement en Suisse il y a moins de donneurs que de receveurs potentiels : en 2007 dans notre pays cinquante personnes sont décédées alors qu'elles attendaient une transplantation. Pendant cette période, 416 personnes ont pu recevoir un organe. Dans ce contexte, promouvoir le don d'organe et améliorer la coordination en matière de transplantation est devenu une priorité nationale.

Avec le Dr Philippe Eckert, médecin chef à l'hôpital de Sion et coordinateur valaisan pour le don d'organe.

A LIRE AUSSI

Directives anticipées

Directives anticipées: une vie dans un formulaire

Les directives anticipées demandent une réflexion profonde sur nos valeurs, sur le regard que l’on porte sur la médecine, la douleur.
Lire la suite
Relation patient - médecin

Coordination des soins: musique d’avenir

Les systèmes de santé sont fait de réseaux, de connections, de failles aussi. Ils sont plus complexes que ce que l’on imagine.
Lire la suite
Relation patient - médecin

Patients-soignants: vers une relation de confiance

Les relations entre les patients et les soignants ont évolué. Aujourd'hui le corps médical doit aussi être à l'écoute, collaborer et établir une relation...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Les dons d’organes et de tissus

Les dons d’organes et de tissus

Une personne peut décider de son vivant de donner ses organes à des fins de transplantation. La volonté de la personne décédée prime sur celle des proches. Le don d’organes, de tissus ou de cellules est gratuit; il est interdit d’en faire commerce.
Du donneur au receveur

Il faut plus qu’un clic pour faire un don d’organe

Sur Facebook, il est désormais possible de se déclarer donneur d’organes. Précisions.
Don d’organe: dites-le avec votre smartphone

Don d’organe: dites-le avec votre smartphone

Pour ou contre le don d’organe? Pour le faire savoir, Swisstransplant a lancé, en première mondiale, la carte de donneur électronique.
Videos sur le meme sujet

Directives anticipées: une vie dans un formulaire

Les directives anticipées demandent une réflexion profonde sur nos valeurs, sur le regard que l’on porte sur la médecine, la douleur.

Coordination des soins: musique d’avenir

Les systèmes de santé sont fait de réseaux, de connections, de failles aussi. Ils sont plus complexes que ce que l’on imagine.

La prévention: c'est l'affaire de tous

De nos jours, la prévention est présente aussi bien dans les foyers, que sur les lieux professionnels ou dans les espaces publics. Petit tour d'horizon de la prévention avec L'antidote.