Don d’organe: dites-le avec votre smartphone

Dernière mise à jour 09/09/15 | Article
Don d’organe: dites-le avec votre smartphone
Pour ou contre le don d’organe? Pour le faire savoir, Swisstransplant a lancé, en première mondiale, la carte de donneur électronique.

Etes-vous pour ou contre le don d’organe? Depuis peu, vous avez la possibilité de le faire savoir grâce à Echo 112, une application pour smartphone gratuite sur l’App Store ou sur Google Play – et également conçue pour y enregistrer des informations sur le patient en cas d’urgence – développée par Jocelyn Corniche, médecin anesthésiste au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et à la Rega. Peuvent y figurer votre nom, votre date de naissance, votre prise de position sur le don et les organes que vous seriez prêt, ou non, à donner. Et si vous changez d’avis, vos données peuvent être rapidement mises à jour.

Ce passage au numérique –la carte traditionnelle en papier reste valable– a pour ambition d’améliorer les tristes statistiques suisses en la matière: sur 110 donneurs, en effet, seuls trois sont porteurs d’une carte. Plus éloquent encore, la Suisse ne compte que treize donneurs par million d’habitants, se plaçant ainsi loin derrière la moyenne européenne (20/1 million). Pour Philippe Eckert, membre du Comité national du Don d’organe, «qu’on y soit ou non favorable, le plus important est de se prononcer». Car si notre pays compte aussi peu de donneurs, c’est parce qu’en l’absence de prise de position connue, 50 à 60% des familles de victimes s’opposent à tout prélèvement après une mort cérébrale. La démocratisation de la carte numérique pourrait justement permettre d’épargner aux proches de devoir prendre une telle décision dans un contexte des plus éprouvants.

Comment ça marche?

En cas d’accident, votre carte de donneur s’affiche automatiquement (via Bluetooth) sur l’écran de votre smartphone à votre arrivée à l’hôpital, même si vous êtes inconscient et même si votre appareil est verrouillé. Actuellement, 25 hôpitaux suisses sont équipés de la technologie EID, dont une douzaine en Suisse romande. Si l’application Echo 112 a déjà été téléchargée environ 50’000 fois, du côté des spécialistes, reconnaît Jocelyn Corniche, «vérifier le smartphone du patient est un réflexe qui n’est pas encore entré dans les mœurs. Et pour cause, la carte électronique de donneur n’existe que depuis quelques mois.»

Légalement, la carte numérique a la même valeur que celle en papier. En principe, c’est la volonté du patient qui prime sur celle du proche. En Suisse, environ 1300 patients sont en attente d’une greffe, tandis qu’on déplore 60 à 70 décès, faute de dons. Pour rappel, le prélèvement des organes se fait uniquement en cas de mort cérébrale. Et Philippe Eckert de préciser que «l’on peut donner ses organes à n’importe quel âge, et sans aucune restriction».

A LIRE AUSSI

Don du sang
L’ABC des groupes sanguins

L’ABC des groupes sanguins

Que signifient les lettres et les signes qui désignent notre groupe sanguin? Combien y en a-t-il? Les...
Lire la suite
Droits du patient
juridique_medicale_concubin

En matière médicale, le conjoint ou le concubin a-t-il son mot à dire?

Face à un problème de santé, le choix d’un traitement ou son refus incombent au patient. En cas d’incapacité...
Lire la suite
Politiques de santé

Comprendre (enfin) le système de santé suisse

La gestion de la santé en Suisse est renommée, aussi bien pour son efficacité que pour sa complexité....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
BV04_comprendre_don_cornée

Mieux comprendre le don de cornée

Avec quelque 650 opérations pratiquées en Suisse chaque année, dont plus d’une centaine réalisées par l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin, le don de cornée est le don de tissu le plus fréquent. Le don de tissu – distinct, notamment de par sa logistique, du don d’organe – concerne également les cellulessouches, les valves cardiaques, etc. Bien qu’en tête de liste, le don de cornée continue d’interroger, d’inquiéter et de manquer. Aujourd’hui, les délais d’attente pour les personnes devenues malvoyantes en raison de cornées malades ou blessées dépassent les six mois.
bv_greffe_cornee_flou

La greffe de cornée pour dissiper le flou

À tout âge, en raison d’une maladie ou d’un accident, la cornée, structure transparente située devant l’iris et la pupille, peut s’abîmer. Pour les cas extrêmes, la greffe est un moyen fantastique de la réparer, avec des bénéfices énormes pour les patients.
PULS_don_membrane

Des patchs de membrane amniotique pour réparer les cornées

Aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), les femmes enceintes chez qui une césarienne a été planifiée pourront intégrer un programme de don de membrane amniotique.
Videos sur le meme sujet

Les animaux, futurs donneurs dʹorganes

Lʹidée de transplanter des organes d'animaux chez des patients pour pallier au manque de donneurs refait surface.

Hommage aux donneurs de sang

"Le don dans le sang", cʹest le titre d'un livre qui rend hommage aux donneurs de sang de Suisse romande.

En bref: La Suisse confrontée à un important taux de refus du don dʹorganes

A lʹoccasion de la journée nationale du don dʹorganes, Swisstransplant annonce que 100'000 personnes seulement se sont inscrites au registre national du don dʹorganes.