Dénervation rénale: une alternative pour les hypertensions résistantes

Dernière mise à jour 23/11/20 | Article
pulsations_alternative_hypertensions_resistantes
En cas d’échec du traitement médicamenteux, une approche interventionnelle ciblant l’innervation des reins peut être proposée.

Parmi les personnes hypertendues traitées, celles qui n’atteignent pas les objectifs tensionnels sont nombreuses. «Certaines ne répondent pas, ou plus, aux médicaments, d’autres n’arrivent pas à les prendre de manière régulière ou sont intolérantes à toutes les molécules», détaille la Pre Antoinette Pechère, responsable du Centre d’hypertension des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Un programme de dénervation rénale a donc été développé aux HUG, conjointement avec les structures de néphrologie, cardiologie préventive et cardiologie interventionnelle.

Les reins jouent un rôle clé dans la régulation de la tension artérielle (TA). Sous le contrôle du système nerveux sympathique, ils produisent plusieurs hormones qui équilibrent la rétention d’eau et la concentration de sel dans l’organisme. Ils constituent donc une cible dans la prise en charge de l’hypertension. «La dénervation, réalisée par voie endovasculaire, détruit – via des ondes de radiofréquence ou des ultrasons – les fibres nerveuses autour des artères rénales», explique le Dr Juan F. Iglesias, cardiologue interventionnel. La technique n’est pas nouvelle, mais de récentes études ont permis de mieux cerner les patient·es qui peuvent en bénéficier le plus. «Aux HUG, nous ne pratiquons la dénervation que dans le cadre d’essais cliniques, souligne le Pr Georg Ehret, médecin de cardiologie préventive au Service de cardiologie. Et nous ne la proposons qu’après une discussion interdisciplinaire.»

«Cette approche n’a pas vocation à remplacer les médicaments, mais constitue une solution d’appoint utile pour certaines personnes en échec de traitement», rappelle la Pre Pechère. La baisse de TA observée est modérée, en moyenne de 8 à 10mmHg, mais non négligeable. En effet, «il a été montré qu’une telle diminution est associée à une réduction du risque d'événements cardiovasculaires majeurs (infarctus, AVC) de 20%», rappelle le Dr Iglesias

_______

Article repris du site  pulsations.swiss

A LIRE AUSSI

Angine de poitrine
Infarctus et attaque cérébrale: les signes d’alarme

Infarctus et attaque cérébrale : les signes d’alarme

Dans les deux tiers des cas à peu près, l’organisme manifeste des signes précurseurs de l’infarctus du...
Lire la suite
Hypertension
effets_hypertension_oeil

Les effets de l’hypertension artérielle sur l’œil

L’hypertension artérielle présente de nombreuses comorbidités, dont des atteintes ophtalmologiques. Observables...
Lire la suite
AVC
Une aspirine par jour dès 50 ans?

Une aspirine par jour dès 50 ans?

Efficace contre la fièvre et les douleurs, ce médicament prévient les accidents cardiovasculaires dans...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_hypertension_blouse_blanche

Gare à l’hypertension de la blouse blanche!

Longtemps banalisé, le fait d’avoir une pression artérielle plus élevée chez le médecin qu’à domicile serait loin d’être anodin. De quoi transformer la prise en charge des patients concernés. Explications.
Illustré_hypertension_gérer

Hypertension artérielle: démêler le vrai du faux

Touchant une personne sur trois, l’hypertension artérielle s’installe le plus souvent sans donner lieu au moindre symptôme. Le problème: ses effets délétères sur le long terme. Portrait d’une pathologie sournoise, mais qui se soigne, avec le Dr Grégoire Wuerzner, médecin-chef du Service de néphrologie et d'hypertension du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).
effets_hypertension_oeil

Les effets de l’hypertension artérielle sur l’œil

L’hypertension artérielle présente de nombreuses comorbidités, dont des atteintes ophtalmologiques. Observables pour la plupart par de simples examens du fond de l’œil, ces dernières sont révélatrices du niveau de gravité de la maladie et doivent être prises en charge.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Antoinette Péchère, une spécialiste de l'hypertension

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Le futur de la mesure de la pression artérielle

Bastien Confino s'intéresse à un système qui permet de mesurer la pression artérielle en continu.

La pression artérielle depuis 40 ans

La pression artérielle a globalement baissé au cours de ces 40 dernières années dans les pays développés.
Maladies sur le meme sujet
Hypertension artérielle

Hypertension artérielle

On parle d'hypertension artérielle lorsque la pression systolique est supérieure à 140 millimètres de mercure (mmHg) et/ou lorsque la pression diastolique est supérieure à 90 mmHg.

Symptômes sur le meme sujet
Hypertension

Poussée HTA

Je suis traité(e) pour une hypertension et j’ai une poussée hypertensive