Le kit contre les bobos

Dernière mise à jour 12/07/12 | Article
Trousse à pharmacie
Pour soigner les «bobos» les plus courants de nos enfants, il est judicieux de se constituer une pharmacie de base ou de réserver un espace de la pharmacie familiale pour eux. On y mettra…

Pour les blessures et les petites égratignures

  • Des pansements de tailles différentes.
  • Un triangle de tissu pour couvrir les blessures ou faire une écharpe.
  • Des bandes élastiques pour panser les chevilles, les genoux, les poignets, etc.
  • Des bandes de gaze et/ou grandes compresses pour les plaies (pas forcément stériles).
  • Du ruban adhésif pour fixer bandes et compresses.
  • Des ciseaux à bouts ronds pour couper la gaze, les habits ou le ruban adhésif.
  • Des pincettes pour enlever les échardes, etc.
  • Des gants (en latex ou vinyle) pour se protéger lorsqu’on soigne une plaie.
  • Un désinfectant sans alcool.
  • Une solution alcoolique pour se désinfecter les mains.

Pour la fièvre et les douleurs

  • Un thermomètre.
  • Du paracétamol (en sirop, en goutte ou sous forme de suppositoire).

Pour les réactions allergiques, les piqûres et les démangeaisons

  • Un antihistaminique (sous forme orale).
  • Une crème ou un gel avec un anesthésique local pour soulager démangeaisons et brûlures.

Pour le nettoyage du nez (rhume) et des yeux (conjonctivite)

  • Du sérum physiologique en monodoses.
  • Eventuellement des gouttes nasales pour limiter les écoulements.

Pour les vacances, les commerces proposent des kits de pharmacie qui peuvent être utiles, mais pas indispensables de l’avis de Séverine Huguenin, pharmacienne adjointe à la pharmacie de l’Ile à Rolle: «Il vaut mieux composer sa propre trousse en fonction de ses besoins et de ce qu’on a déjà chez soi».

Dans sa pharmacie «vacances», on emportera en plus:

  • Une protection solaire (de préférence sans filtre chimique – mais à base de filtres minéraux – pour les enfants).
  • Des pansements résistants à l’eau.
  • Un anti-moustique adapté à l’âge de l’enfant, réservé aux zones non couvertes par les vêtements et à utiliser si on se trouve dans un pays très exposé.
  • Une solution de réhydratation en cas de vomissement ou de diarrhée.
  • Les médicaments indispensables à l’enfant en cas de maladie chronique (asthme par exemple) en quantité suffisante, avec, au cas où, une ordonnance précisant la maladie dont il souffre et le nom des substances génériques prescrites.

Selon la destination des vacances, les parents peuvent prendre conseil auprès du pédiatre qui pourra prescrire encore d’autres médicaments à titre préventif et en fonction des besoins du jeune patient (maladie chronique, prédispositions individuelles, âge).

Enfants et médicaments: les cinq règles d’or à respecter

  1. Les médicaments pour l’adulte ne conviennent pas à l’enfant! Respectez impérativement les dosages indiqués en fonction du poids de votre enfant et les prescriptions du pédiatre.
  2. Pour des raisons de sécurité d’usage, il est préférable de garder les médicaments dans leur boîte d’origine avec la notice. Pour les vacances, si on ne veut pas emmener une boîte entière, on utilisera des sachets individuels avec une étiquette sur laquelle on notera toutes les informations utiles (nom du médicament, prescription selon le poids de l’enfant, date de péremption, etc.).
  3. Avant de donner un médicament, il ne faut pas oublier de vérifier la date de péremption. Attention, certains médicaments sous forme liquide (sirop, gouttes) ont une durée d’utilisation limitée après la première ouverture.
  4. Gare à l’automédication à cause des risques d’allergies, de surdosage, d’interactions médicamenteuses et des effets indésirables. Demandez conseil au pédiatre ou à votre pharmacien. 
  5. Gardez la trousse à pharmacie facilement accessible, mais toujours hors de portée des enfants.
Référence

Lador, Frédéric et Ogier, Roch, Premiers secours enfants, Le guide pratique des gestes qui sauvent, éd. Médecine & Hygiène, 2010.

A LIRE AUSSI

Être parent
Sexualité: quand l’enfant s’éveille

Sexualité: quand l’enfant s’éveille

Les parents se sentent souvent démunis face aux comportements et questions des jeunes enfants qui découvrent...
Lire la suite
Coliques
Bébé

Dix gestes pour apaiser son bébé en cas de coliques ou pour rendre son bébé heureux!

Un bébé qui pleure met ses parents en émoi, les poussant à en chercher la raison: a-t-il faim?
Lire la suite
Haut potentiel
Ces personnes au potentiel hors norme

Ces personnes au potentiel hors norme

Plus qu’un phénomène de librairie, l’intelligence à haut potentiel est une réalité pour environ 2 à 5...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
ados_crise

Ados, survivre à leur crise...et à la nôtre

Et si l’adolescence était aussi une période de grande remise en question pour les parents? C’est le postulat de Nino Rizzo, psychologue et psychothérapeute à Genève et auteur de «Parents d’ados. Une crise peut en cacher une autre», aux éditions Médecine & Hygiène. Interview.
Videos sur le meme sujet

Bébé arrive: le grand chamboulement

La grossesse, l'accouchement et les semaines qui suivent sont faits de bouleversements. Entre changements, peur et bonheur, le point avec l'Antidote.

Accidents domestiques: les enfants en première ligne

Laisser les enfants prendre tous les risques ou au contraire tout interdire ? L'Antidote nous expose les risques et les conseils des médecins.
Maladies sur le meme sujet
morsures chiens

Morsure d'animal

Les morsures d'animaux peuvent être superficielles ou profondes. Elles peuvent se compliquer d'une infection, d'un tétanos ou de la rage et, s'il s'agit d'un serpent, d'une envenimation.

Entorse de la cheville

Une entorse est une lésion des ligaments de la cheville, le plus souvent suite à un mauvais mouvement du pied. A l'exception des entorses graves, la plupart guérissent sans complication.

Symptômes sur le meme sujet
Se faire mordre par quelqu'un

Morsure humaine

J'ai été mordu(e) par quelqu'un
convulsions sur un bras d'enfant

Convulsions

Mon enfant a des convulsions
cheville tordue

Entorse

Je me suis tordu la cheville